Construire sa maison/Avant-Projet

Un livre de Wikibooks.
Construire sa maison
Aller à : Navigation, rechercher

Préliminaires | Sommaire général | Les tâches administratives


Un proverbe chinois (ou hébreu, ou arabe...) dit : Si tu veux construire une maison, assieds-toi ! . Il convient donc de s’asseoir, pour réfléchir et calculer.


Sections

Évaluation des besoins

Construire pour soi implique de faire l’inventaire de ses propres besoins actuels et futurs, d’imaginer l’évolution de la famille, de son propre mode de vie... Il faut dissocier la part du rêve (indispensable) et ce qui est réalisable, au moins dans l’immédiat.

Il est fort possible qu’un couple vivant dans un appartement en ville ne fonctionnera plus de la même façon quand il sera dans son pavillon rural avec ses trois enfants. On s’efforcera de lister tous les souhaits des personnes concernées puis de faire une sélection après les avoir triés.

Un des avantages de l’autoconstruction est que, vu le temps nécessaire pour réaliser chaque étape, on peut rectifier le tir si de meilleures idées apparaissent en cours de réalisation..

Estimation des ressources nécessaires

Il s’agit non seulement de la trésorerie indispensable pour acheter les matériaux et l’outillage, payer les taxes (TLE...), frais de raccordements (EDF...) mais aussi le nombre d’heures, l’aide que l’on peut espérer des amis, les outils que l’on peut éventuellement emprunter.

Le temps nécessaire à la réalisation d’un travail est assez difficile à estimer, surtout si c’est une première. On est généralement trop confiant et trop optimiste.

Les coûts annexes

(extrait du Guide : Construire, coûts et démarches, présenté sur le site http://www.guide-autoconstruction.com/)

La commission d’agence varie en fonction du prix du terrain, de même que les honoraires du notaire, les taxes dues à l’Etat au moment de l’achat et les frais de formalités. Vous pouvez calculer plus ou moins ces frais sur le site de l'ANIL (association nationale d'information sur le logement) [1] En dehors de la commission d’agence immobilière et des frais de notaire et taxes à l’achat du terrain, prévoyez :

Recherche d’un terrain

Sujet très vaste. Voici quelques axes de réflexion qui aideront dans la démarche. Le choix est ensuite une affaire de compromis et de feeling. La prospection est parfois laborieuse. Aux abords des villes, les terrains sont petits et rares. En dehors du tour des agences immobilières et l’analyse des petites annonces, on peut essayer d’interroger chacune des mairies située dans la zone intéressante pour dépister les projets de lotissements communaux, consulter les plans d’occupation des sols (POS) pour y repérer les terrains constructibles non viabilisés...

La recherche d'un terrain s'appuie sur des besoins (un cahier des charges) à définir par l'acheteur. Dans le cas le plus courant de l'achat d'un terrain afin de bâtir, l'on retrouve des points fréquents qui sont généralement la base de la recherche de terrain a bâtir : constructibilité, proximité d'un centre d'activité humaine, accès aux équipements de bases (eau, électricité), etc, même si les besoins précis sont spécifiques à chaque acheteur. Sont exposés ici une liste de points importants dans le choix d'un terrain avant l'achat.

Situation géographique

Un des premiers choix à faire est le site approximativement recherché pour construire. Il faudra cibler sa quête du "terrain idéal" au vu de nombreux paramètres, que chacun hiérarchisera selon ses priorités, avec entre autres :

Cette liste n'est pas exhaustive et varie pour chacun, il en va de même pour la priorisation des critères.

Situation climatique

On aura intérêt à interroger largement la population de l’endroit, les futurs voisins, les anciens, les services municipaux, son notaire, les services de la DDE (Direction départementale de l’équipement)...

Autorisation

Plaisir

Le choix est ensuite une affaire de compromis et de feeling. La prospection est parfois laborieuse. Aux abords des villes, les terrains sont petits et rares.

Recherche

Afin d'élargir son champ de recherche, il faut :

Planification des travaux

Dans la section Estimation des ressources, on a calculé la capacité globale en heures de travail disponible par mois. Par corps de métier, le temps nécessaire à la réalisation doit être calculé en heures de travail pour déterminer une durée en semaines de chaque grande opération. Pour cela il est indispensable de tenir compte de la saison, des périodes de vacances, de la disponibilité des matériels et outillage à emprunter...

A l’aide de tous ces éléments on pourra établir un planning sommaire qui permettra de déterminer les échéances-clés du projet. Il existe des outils informatiques simples de planification qui faciliteront grandement ce travail. Pendant la réalisation, l’avancement des travaux pourra être suivi plus précisément.

En parallèle avec le calcul des heures, sera effectué le calcul des besoins en trésorerie. Les grandes dépenses seront positionnées dans le temps et les ressources financières nécessaires seront évaluées (quel montant et à quelle date).

Prévoir les évolutions futures

A défaut de boule de cristal, un peu d’imagination aide à prévoir les besoins futurs de la famille à laquelle est destinée la maison. Il vaut mieux prévoir l’installation de capteurs solaires et n’en mettre jamais que de regretter de n’avoir pas un pan de toit plein sud. Des combles aménageables ne sont pas plus coûteux que des combles qui ne le sont pas. Et s'ils sont aménageables, l’intégration d’un escalier doit être rendue facile et possible dès le début du projet.

Quelques idées parmi des centaines :

Liens

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html