Découvrir le Web/Version imprimable

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Ceci est la version imprimable de Découvrir le Web.

  • Si vous imprimez cette page, choisissez « Aperçu avant impression » dans votre navigateur, ou cliquez sur le lien Version imprimable dans la boîte à outils, vous verrez cette page sans ce message, ni éléments de navigation sur la gauche ou en haut.
  • Cliquez sur Rafraîchir cette page pour obtenir la dernière version du wikilivre.
  • Pour plus d'informations sur les version imprimables, y compris la manière d'obtenir une version PDF, vous pouvez lire l'article Versions imprimables.


Découvrir le Web

Une version à jour et éditable de ce livre est disponible sur Wikilivres,
une bibliothèque de livres pédagogiques, à l'URL :
http://fr.wikibooks.org/wiki/D%C3%A9couvrir_le_Web

Vous avez la permission de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence de documentation libre GNU, version 1.2 ou plus récente publiée par la Free Software Foundation ; sans sections inaltérables, sans texte de première page de couverture et sans Texte de dernière page de couverture. Une copie de cette licence est incluse dans l'annexe nommée « Licence de documentation libre GNU ».

Sections

Introduction

À qui s'adresse ce livre ?[modifier | modifier le wikicode]

Ce livre s'adresse aux personnes qui sont familiarisées avec l'ordinateur et qui n'ont pas ou peu utilisé le Web, ce système hypertexte public fonctionnant sur Internet qui permet de consulter avec un navigateur des pages accessibles sur des sites. Ce guide se veut simple et accessible à tous. Nous avons choisi de faire un guide pratique : à chaque notion abordée, un encart explique comment faire concrètement sur ordinateur.

Au terme de la lecture de ce guide, vous saurez :

  • naviguer sur le web ;
  • organiser votre navigation : retrouver des pages consultées plus tôt, marquer vos pages préférées pour les retrouver facilement... ;
  • rechercher des informations ;
  • vous protéger, et notamment protéger votre vie privée.

Si vous êtes confronté à un problème, vous trouverez en fin d'ouvrage, sous forme de question-réponses, les diverses solutions qui s'offrent à vous pour régler concrètement le problème.

Comment lire ce livre ?[modifier | modifier le wikicode]

Les chapitres « Débuter » et « Rechercher sur la Toile » présentent l'essentiel du sujet. Lisez-les à votre rythme et essayez de pratiquer en apprenant. Cela ne sera peut-être pas votre chapitre préféré, mais nous vous incitons à lire le chapitre « Se protéger » qui présente quelques notions de sécurité simples afin de vous épargner des menaces qui se présentent sur la Toile. Vous n'avez pas besoin de lire le chapitre « À l'aide ! », survolez seulement son contenu et référez-vous y en temps voulu, lorsque vous tomberez sur un des problèmes évoqués. De même, ne lisez l'annexe qui si cela vous semble utile.

Choisir les bons outils[modifier | modifier le wikicode]

Comme pour toute activité, il faut se munir des bons outils. Pour profiter pleinement du Web, il faut donc un bon navigateur.

Parmi les principaux navigateurs disponibles, le choix est difficile, surtout dans votre cas. Cependant, nous en avons sélectionné un pour vous et ce, selon des critères de qualité très précis. Firefox est un logiciel fonctionnel, stable, sûr, fiable, performant, portable, libre, traduit en français, gratuit, extensible et personnalisable. Que demander de plus ?

Si Firefox n'est pas installé sur votre poste et que vous n'êtes pas familiarisé avec l'installation d'un nouveau logiciel, nous proposons une aide pour vous permettre d'obtenir et d'installer Mozilla Firefox sur votre ordinateur que vous utilisiez Windows, Mac OS X ou GNU/Linux. Vous trouverez ces indications dans la section « Obtenir et installer Mozilla Firefox sur votre ordinateur » en fin d'ouvrage.

Firefox est installé sous la plupart des distributions GNU/Linux. Mais sous certaines distributions GNU/Linux très attentives à la liberté de leur distribution, Firefox est remplacé par une version modifiée 100% libre, qui n’inclut par défaut aucune extension non libre et qui est dépourvu des icônes de Firefox sous droit d’auteur et soumises au droit des marques. Parmi ces version on compte GNU IceCat, version de la Free Software Foundation incluant des fonctionnalités de protection de la vie privée, Iceweasel, version de Debian, et Abrowser, version de Trisquel. Nous ne traiterons pas de l’installation de ces versions modifiées ici, puisqu’elles ne regardent que certains système où elles sont pré-installées, et qu’il est en conséquence compliqué de les installer ailleurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Firefox, notamment pourquoi nous l'avons choisi et comment en apprendre plus, vous pouvez consulter la section « À propos de Mozilla Firefox » en fin d'ouvrage également.

Sinon, si vous trouvez Firefox trop lourd par exemple, il existe un autre navigateur très populaire, fonctionnel, gratuit, portable, traduit en français, léger, rapide (le plus rapide) et fréquemment mis-à-jour qui n’est autre que Google Chrome. Néanmoins il n’est pas libre et inclut un grand nombre de fonctionnalités dangereuses pour la vie privée. Il se base sur le navigateur libre Chromium mais qui inclut toujours des fonctionnalités dangereuses pour la vie privée, l’utilisation de sa version modifiée Iron est alors recommandée. Nous ne traiteront pas non plus ici de ces navigateurs web, et leur mention n’est ici qu’à titre informatif.

Le système d'extensions de Firefox[modifier | modifier le wikicode]

Firefox n'aurait pas eu autant de succès sans son système d'extension. Ce système vous permet d'installer des extensions qui vont ajouter des fonctionnalités les plus utiles à Firefox. Aujourd'hui de nombreuses extensions pour Firefox sont disponibles. Dans la suite, nous évoquerons certaines d'entre elles. Nous n'avons pas pour but de les évoquer toutes mais seulement celles qui se distinguent par leur qualité et leur utilité.

Si, au gré de la lecture de la suite de l'ouvrage, vous découvrez une extension susceptible de correspondre à vos besoins ou à vos envies, vous pouvez apprendre comment installer une extension dans la partie « Installer une extension » que nous fournissons en annexe.


Débuter

Dans cette partie, nous allons voir ce qu'est le web que nous allons découvrir, comment il est construit et comment on le parcours. À la fin de ce premier chapitre, vous saurez déjà l'essentiel.

Si vous voulez apprendre à utiliser Firefox au fur et à mesure de votre lecture, nous supposons que Firefox est installé sur votre ordinateur et que vous savez le lancer. Si ce n'est pas le cas, référez-vous dès maintenant à la partie « Obtenir et installer Mozilla Firefox sur votre ordinateur » en fin d'ouvrage.

Avant de commencer : les connaissances fondamentales[modifier | modifier le wikicode]

Les pages web[modifier | modifier le wikicode]

Voici une page web comme il en existe des millions. En l'occurrence, il s'agit de la page d'accueil de l'encyclopédie Wikipédia

Une page web est un document composé de texte et de différents médias tel que des images, du son ou des vidéos. Les différents pages de la Toile sont reliées entre elles par des liens hypertextes (ou plus communément « liens »), si bien que toutes ces pages forment une gigantesque toile (« World Wide Web » signifie littéralement « Toile d'envergure mondiale »). Un lien est un bout de texte, ou d’image, ou de quoi que ce soit, qui fait référence à une autre page, à la quelle on peut généralement accéder en cliquant dessus. Les liens de texte sont par convention bleu, et soulignés quand on y passe le curseur.

Les pages web sont structurées de manière sémantique, en utilisant divers standards informatiques, qui permettent de préciser la nature sémantique ou fonctionnelle d’un élément. Par exemple, dans la phrase précédente, le mot « sémantique » est dans la page marqué comme « important » et non « en gras », et par la suite les mots marqués « important » sont mis en gras. Cela permet notamment de rendre les pages web très flexibles et dynamiques, et adaptables à un grand nombre de supports divers et variés, que ce soit un écran, avec ou sans couleurs, de petite comme de grande taille, avec ou sans animations, ou une page imprimée, ou la voix, ou le braille (pour les aveugles), ou quoi que ce soit d’autre.

Une connexion à Internet et un logiciel spécifique, appelé « navigateur Web », suffisent pour accéder à toutes les pages de la Toile instantanément, y compris celles qui se trouvent à l'autre bout du monde. C’est le navigateur web qui se charge, de façon automatique et transparente, de se connecter au serveur possédant la page, de la télécharger, de télécharger les divers éléments que la page appelle (images, sons, vidéos, informations de mise en page, programmes javascript), et de combiner le tout pour composer graphiquement (ou non) la page.

Les adresses[modifier | modifier le wikicode]

Un des concepts simple à maîtriser pour surfer sur le web est la notion d'adresse. Une adresse est une suite de caractères, elle représente un lieu du web. Par exemple, « http://fr.wikipedia.org/ » est une adresse. Il est important de comprendre que toutes les pages web du réseau ont une adresse.

Attention : les adresses ont des règles de syntaxe précises : il faut bien utiliser des « / » (barre oblique ou slash) et pas des « \ » (barre oblique inversée ou anti-slash).

Avec Firefox...

Pour vous rendre à une page web à partir de son adresse : entrez l'adresse dans la barre d'adresse puis cliquez sur la flèche verte ou appuyez sur Entrer.

Sur un clavier français de type AZERTY, vous pouvez taper le « / » avec Maj.+:

Les liens[modifier | modifier le wikicode]

Sur cet extrait d'une page web, les portions de textes qui sont en bleu sont des liens.

Les pages sont plus que des simples textes éventuellement agrémentés d'images. Au sein d'une page web, certaines parties d'un texte peuvent avoir une particularité. Ce sont des liens, lorsqu'on clique sur un tel lien, le navigateur nous envoie à une nouvelle adresse. Bien sûr chaque lien renvoie à une adresse différente.


On peut reconnaître un lien en passant le pointeur de la souris dessus : le pointeur se transforme alors en main .

Souvent, on peut distinguer un lien du reste du texte par sa couleur. Par convention, les textes qui sont des liens sont écrits en bleu.

À retenir[modifier | modifier le wikicode]

  • Une adresse est une suite de caractères qui désigne un site ou une page sur le web. Une adresse ne peut pas contenir d'espace ou de caractères accentués.
  • Un lien est un texte (éventuellement une image) qui lorsqu'on clique dessus nous envoie vers une autre page (à une nouvelle adresse)
  • Une page web est un document qui a une adresse qui contient du texte mais aussi des images dont certains sont des liens

Revenir en arrière[modifier | modifier le wikicode]

Utiliser les boutons Précédent / Suivant[modifier | modifier le wikicode]

Le navigateur est censé présenter un bouton « précédent », en cliquant dessus, on recharge l'adresse demandée précédente (qu'elle ait été demandée par la barre d'adresse ou par un lien).

Une fois sur une page atteinte par le bouton précédent on peut recommencer et refaire toute la succession de pages à l'envers. En remontant il est possible de cliquer sur un lien « suivant » qui revient à la page où on était avant de cliquer sur « précédent »

Avec Firefox...
Vous disposez de boutons « précédent » et « suivant » aux comportements habituels. Toutefois, vous pouvez les dérouler pour afficher un historique (comme un menu). Au lieu de cliquer n fois sur « précédent », déroulez le menu et cliquez sur le nième élément : cela aura le même comportement pour deux clics au lieu de n.

Utiliser l'historique[modifier | modifier le wikicode]

L'historique est une feuille de route qui stocke une à une toutes les adresses que vous visitez. Cela vous permet de revenir quelques instants voire quelques jours en arrière au cas où vous voudriez retrouver une page que vous vous souvenez avoir vue et dont vous auriez oublié de noter l'adresse.

Dans la plupart des navigateurs, l'historique est disponible sous la forme d'un panneau latéral, il peut donc rester ouvert pendant qu'on surfe. Il est souvent possible de trier la liste des pages visitées par site ou par date de dernière visite.

Avec Firefox...

Vous pouvez ouvrir un historique dans un panneau latéral en ouvrant le menu « Affichage » puis, dans le sous-menu panneau latéral, en cochant la case « Historique ». Vous pouvez aussi ouvrir/fermer le panneau à l'aide du raccourci clavier Ctrl+H.

L'historique conserve par défaut toutes les adresses que vous avez visitées pendant les 30 derniers jours. Si cette période vous semble mal adaptée, vous pouvez la modifier dans les préférences, dans le panneau « Vie privée ».

Les marque-pages[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque vous aurez trouvé de bonnes adresses, vous souhaiterez sûrement y revenir pour continuer à lire ou pour voir les mises à jours. Pour retrouver un site ou une page particulière, le mieux est de noter son adresse. Vous pourriez le faire sur un papier mais les navigateurs d'aujourd'hui proposent un outil plus efficace : les marque-pages.

Bien que le nom varie selon le logiciel navigateur (« marque-pages », « signets », « favoris »...), un marque-page est simplement un enregistrement d'une adresse dans un répertoire. Au fur et et à mesure de vos découvertes, vous agrandirez votre répertoire.

Pour ajouter un marque-page à votre répertoire, la méthode habituelle consiste à se rendre sur la page concernée puis d'utiliser une fonction d'ajout d'un marque page, vous pourrez alors donner un nom au marque-page et choisir un dossier de votre répertoire dans lequel l'enregistrer pour le retrouver facilement parmi tous les marque-pages du répertoire. En général, vous pourrez afficher tout le contenu de votre répertoire depuis un menu ou dans un panneau latéral.

Avec Firefox...
Vous pouvez accéder à l'ensemble de vos marque-pages via le menu « Marque-pages ». Vous pouvez aussi ouvrir vos marque-pages dans un panneau latéral via un bouton de raccourcis ou avec le raccourci clavier Ctrl+B. Pour ouvrir une page, cliquez sur le marque-page. Vous pouvez ouvrir une page dans un nouvel onglet en faisant un clic-milieu sur le marque-page.

Lorsque vous êtes sur une page que vous voulez marquer, cliquez sur l'étoile dans la barre d'adresse. L'étoile grise devient alors jaune, votre page est marquée ! Vous retrouverez le marque-page dans le dossier « Marque-pages non classés ». L'illustration suivante vous montre où se trouve l'étoile dans la barre d'adresse.


Pour classer votre nouveau marque-page, faites un nouveau clic sur l'étoile. Un petit panneau apparaît alors, il vous permet de préciser le dossier dans lequel vous voulez le ranger (si besoin, vous pourrez créer un nouveau dossier).



Dans ce même panneau, vous pourrez préciser pour le marque-page courant des étiquettes, cela est tout a fait facultatif. C'est un mode de classement parallèle au classement dans les dossiers. Si vous donnez des étiquettes (ce sont des mots-clés que vous pouvez saisir en les séparant par des virgules) à vos marque-pages, il vous suffira ensuite de taper ces étiquettes dans la barre d'adresse qui vous suggérera, au fur et à mesure que vous tapez les mots, les pages que vous avez marquées et étiquetées avec ces même mot-clés.


Rechercher

La recherche est une des activités courantes sur la Toile. Cela consiste à trouver des pages Web en rapport avec un sujet de recherche. Il existe plusieurs méthodes, nous allons les passer en revue dans ce chapitre.

Utiliser un moteur de recherche[modifier | modifier le wikicode]

La première méthode est la plus simple : elle consiste à utiliser un moteur de recherche. Un moteur de recherche est un site Web qui vous propose de saisir des mot-clés dans un champ de saisie. Après validation du formulaire, le moteur vous proposera une liste de liens vers des pages qui devraient correspondre à votre requête. Le plus utilisé de ces moteurs est Google, il est disponible en français à l'adresse http://google.fr. Bien que cela puisse sembler suffisant pour une utilisation courante, nous vous invitons à comparer les résultats de Google avec ceux d'autres moteurs de recherches, notamment Exalead également disponible en français à l'adresse http://exalead.fr et AltaVista, en français à l'adresse http://fr.altavista.com/.

Avec Firefox...
Cliquez sur l'icône du moteur pour changer le moteur de recherche à utiliser

Firefox vous propose un méta-moteur de recherche intégré. Tapez vos mot-clés comme si vous étiez sur le site puis Entr. Si vous utilisez Alt+Entr, la page de résultats s'affichera dans un nouvel onglet. De même, vous pouvez cliquer sur la loupe pour lancer la recherche et, là aussi, utiliser le clic-milieu affichera la page de résultats dans un nouvel onglet.

Vous pouvez choisir le moteur de recherche a utiliser en déroulant le menu à gauche du champ de saisie.

Vos moteurs de recherche préférés ne seront peut-être pas dans la liste, vous pouvez les ajouter simplement en vous rendant sur le site. Une fois sur le site, déroulez le menu et une option permettant l'ajout du moteur à la liste sera disponible dans le menu.

Utiliser des moteurs de recherche spécialisés[modifier | modifier le wikicode]

Les moteurs de recherche généralistes ne vous donneront peut-être pas satisfaction si vous cherchez quelque chose de particulier. Aussi, vous tourner vers un moteur de recherche spécialisé peut s'avérer plus efficace. Nous vous présentons ici une petite liste de moteurs de recherche spécialisés, elle n'est pas exhaustive, vous pouvez donc être amené à trouver d'autres moteurs plus spécialisés encore.

Noms et adresses des moteurs de recherches spécialisés par thèmes
Thème Moteurs de recherches
Images Google Images ; Exalead ; AltaVista ; picsearch
Photos Google Images ; Exalead ; AltaVista
Portraits facesaerch ; Google Images et Exalead (en faisant une rechercher puis en affinant les résultats)
Personnes Spock
Photos libres everystockphoto, Flickr
Contenus libres Creative Commons Search ; Mayflower[1]
Vidéos Google Vidéo ; Exalead ; AltaVista
Audio AltaVista
Blogs ou articles de blogs Google
Articles de presse Google Actualités

Rechercher sur une page[modifier | modifier le wikicode]

Parfois, quand une page est très longue, il devient difficile de trouver exactement l'information que l'on cherche. C'est pour cela que la plupart des navigateurs permettent de rechercher un terme en particulier sur une page.

Avec Firefox...
Vous pouvez ouvrir la barre de recherche en sélectionnant l'option « Rechercher » du menu « Édition » ou en utilisant le raccourci Ctrl+F (F comme Find : rechercher en anglais). La barre de recherche apparaît en bas de l'écran, vous pouvez alors saisir un terme à rechercher dans la page.


Les boutons « Précédent » et « Suivant » vous permettent de passer en revue les occurrences du terme recherché. Pour faciliter votre lecture, vous pouvez demander à Firefox de surligner en jaune toutes les occurrences dans la page.

Utiliser les bases de données[modifier | modifier le wikicode]

Bases de données
Thème Bases de données (URL)
Cinéma Internet Movie Database (couvre aussi les télé-films et les séries)
Musique MusicBrainz, freedb
Logiciels Softpedia
Dictionnaire Wiktionnaire
Citations Wikiquote
Images Commons, Flickr (Flickr Creative Commons)
Cartes géographiques Géoportail (France uniquement) ; Google Maps ; OpenStreetMap
Sons thefreesoundproject
Coupons SharewarePros.com

Vous pourrez trouver d'autres bases de données sur des domaines divers et variés (santé, patrimoine, géographie...) sur Wikipédia, dans la catégorie « Bases de données sur Internet ».

Rechercher sur Wikipédia[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia est une encyclopédie en ligne, à ce titre, elle est un bon point de départ pour une recherche documentaire. Vous pouvez commencer par consulter l'article consacré à votre thème de recherche. Chaque article appartient à une ou plusieurs catégories, vous pouvez voir les catégories dans lesquelles se trouvent un article en bas de sa page. Avec le jeu des liens internes (des liens dans l'article qui mènent à d'autres articles) et des catégories, vous devriez pouvoir regrouper une quantité d'informations suffisante pour démarrer.

Il est possible de faire des recherches sur Wikipédia en utilisant un moteur de recherche interne ou des moteurs externes. Wikipédia permet aussi de faire du recoupement d'informations avec son système de catégories (par exemple, trouver tous les physiciens nés au Canada et morts en 2008). Tout ceci est expliqué dans les différentes pages d'aide de Wikipédia sur la consultation, la recherche, les catégories et, éventuellement, sur la citation et la réutilisation du contenu de Wikipédia.

Vous pouvez accéder à Wikipédia l'adresse fr.wikipedia.org.

Recherche avancée sur Google et AltaVista[modifier | modifier le wikicode]

Pour améliorer vos résultats de recherche, la façon la plus simple est d'utiliser un formulaire qui vous permettra de saisir les détails de votre requête. Vous pouvez, pour cela, utiliser la recherche avancée de Google ou la recherche avancée de AltaVista.

Vous pouvez aussi donner des précisions sur une requête simple en utilisant des mot-clés.

Concept Sur Google et Altavista
Phrase exacte Mettre la phrase en entre guillemet doubles (").
Exclusion d'un terme Précéder le terme du symbole « - ». Exemple : éliminer un synonyme
Restreindre les résultats à un site web particulier mot spécial site: suivi de l'adresse du site. Exemple « Vénézuela site:fr.wikipedia.org »
Trouver les fichiers d'un format particulier mot spécial filetype:. Exemple « filetype:pdf »
La page contient un lien particulier mot spécial link: suivi de l'adresse du lien

Nous avons évoqué ici les mots spéciaux les plus utiles mais il en existe d'autres, vous les trouverez en cliquant sur le lien « recherche avancée » juste à côté du champ de recherche pour Exalead sur la anglais Google Cheat Sheet pour Google.

En cumulant les mots spéciaux vous pouvez créer des requêtes très complexes.




Se protéger

Nous allons maintenant évoquer quelques bonnes pratiques qui vous mettront à l'abri de la plupart des menaces qui pèsent sur tout internaute.

Protégez vos mots de passe[modifier | modifier le wikicode]

Pour plus de détails voir : Découvrir le Web/Choisir un bon mot de passe.

Certains des sites que vous fréquenterez régulièrement requièrent que vous vous identifiez via un nom d'utilisateur et un mot de passe.

En théorie, il faudrait, pour garantir une sécurité maximale, utiliser un mot de passe complexe (voir ci-après) différent pour chaque site. En pratique, il est trop compliqué de se souvenir d'autant de mots de passe complexes.

La meilleure chose à faire est donc de faire des compromis : pour les sites où le risque est majeur (votre banque), utilisez des mots de passe très bons tous différents. Pour les sites d'importance moindre, utilisez plusieurs mots de passe de niveau bon. Pour les sites où le risque est négligeable, utilisez un mot de passe simple, toujours le même. Ainsi, vous concentrerez vos efforts de mémoire sur l'essentiel, là où le risque est important.

Choisissez un bon mot de passe : c'est-à-dire un mot de passe complexe[modifier | modifier le wikicode]

Niveau de sécurité apporté par la complexité d'un mot de passe
Méthode Exemples Niveau de sécurité
Les mots triviaux que tout le monde pourrait donner password aaaaaaaaaaaaa motdepasse 123456789 azerty abcdef test... Très mauvais
Les mots de passe de moins de 3 caractères abc ffa 942...
Les mots ou chiffres représentant des données personnelles les codes postaux, plaques d'immatriculation, le nom du chien... Mauvais
une suite de chiffres ou de caractères, au moins six 943265 124975 kvgqpr jbnvhq 139751 jgnvqs Moyen
une suite d'au moins huit caractères alpha-numériques aléatoires r4j6nhy5 qrehgsm6 oi35xe9h 1hguo8co 1cohkmqn 4q2uh4qic Bon
une suite d'au moins dix caractères alpha-numériques aléatoires comportant des symboles u5u_4#-7qeu v@u_gu3v*3 (m6&i-vqrv 4u=iuhq2+v q4q!qqiqeq 1m9ib~qund Très bon

Une astuce pour créer des mots de passe de niveau bons faciles à mémoriser : partez d'une phrase comportant des nombres et mettez à la suite les initiales des mots et des nombres.

Exemple : Norbert pose quatre assiettes sur deux tables de huit mètres de haut donne np4as2td8mdh.

Autre astuce : utilisez une phrase quelconque (pas de nombre obligatoire) et transformez chaque mot en son initiale ou son nombre de lettres en alternance (1 fois sur 2 ou autre).

Exemple : 1 fois sur 2 : Norbert pose un certain nombre d ' assiettes sur des tables de plusieurs mètres de haut donne n4u7n1a3d6d9m2h.

Gérer vos mots de passe[modifier | modifier le wikicode]

À force de s'inscrire sur des sites, on en vient à avoir des quantités de comptes. Cela pose deux problèmes :

  • il devient difficile de se souvenir de tous ses mots de passe,
  • il est pénible de devoir ré-écrire son identifiant et son mot de passe à chaque fois qu'on veut se connecter.

Pour ces deux raisons, la plupart des navigateurs modernes permettent d'enregistrer ces informations une fois pour toutes. Ils les enregistrent dès la première fois où vous vous authentifierez. Les fois suivantes, les champs de saisie seront pré-remplis, vous n'aurez plus qu'à valider le formulaire.

Avec Firefox...

Quand vous vous identifiez auprès d'un site, Firefox vous propose d'enregistrer le mot de passe pour que vous n'ayez pas à le retaper à la prochaine connexion. Lorsque vous validerez le formulaire, Firefox vous proposera trois solutions :

  • « Retenir » : le mot de passe est enregistré et quand vous reviendrez sur cette page les champs seront déjà remplis.
  • « Jamais pour ce site » : le mot de passe ne sera pas enregistré et Firefox ne vous reposera jamais la question
  • « Pas maintenant » : Firefox n'enregistrera pas le mot de passe mais vous reposera la même question (avec les mêmes options) la prochaine fois que vous vous connecterez. C'est pertinent si par exemple vous utilisez un compte que vous ne réutiliserez pas ou qui n'est pas à vous (lorsque vous prêtez votre ordinateur par exemple).

Attention toutefois si vous enregistrez des mots de passe : si quelqu'un accède à votre poste et lance Firefox, il pourra se connecter à votre place, il pourra également afficher vos mots de passe. En effet, tous les mots de passe que vous enregistrez sont stockés en clair et il est possible de les afficher. Il suffit de se rendre dans le panneau « Sécurité » dans les préférences puis de cliquer sur le bouton « afficher les mots de passe ».

Il est possible d'utiliser un mot de passe principal qui sera demandé à chaque fois que des champs doivent être pré-remplis. Cela permet de limiter le risque évoqué. D'une façon générale, nous vous recommandons d'utiliser le gestionnaire de mots de passe uniquement pour les données qui n'ont pas une importance critique. Sur le site de votre banque par exemple, utilisez la fonction « Jamais pour ce site ».

Protéger votre adresse de courrier électronique[modifier | modifier le wikicode]

Pour plus de détails voir : Découvrir le Web/Se prémunir contre le spam.

Parfois, des sites Web vous demanderont de leur fournir votre adresse courriel lors de votre inscription, c'est une pratique courante. Cependant, il faut vous méfier lorsqu'on vous demande votre adresse de courriel : ne la fournissez que si vous avez une bonne raison. Il se peut qu'on vous la demande sous un prétexte fallacieux pour ensuite vous envoyer du pourriel(ou "spam"). Il s'agit de courriers électroniques indésirables envoyés en masse qui pourront vite inonder votre boîte courriel (typiquement de la publicité pour des médicaments ou des montres contrefaites ou pour des sites de logiciels piratés, des arnaques, etc.).

De même, évitez d'écrire votre adresse courriel en clair sur une page web. Si vous devez l'écrire, ne l'écrivez pas exactement mais préférez « votreadressecourriel_CHEZ_fournisseur_POINT_net » plutôt que « votreadressecourriel@fournisseur.net ». Des robots parcourent le web et récupèrent toutes les adresses courriels qu'ils trouvent. La seconde sera reconnue par le robot, il ne verra pas la première. Avec cette méthode, vous évitez donc que votre adresse soit récupérée par un robot qui constitue une collection d'adresses à polluer.

Les adresses courriels jetables[modifier | modifier le wikicode]

Certains sites proposent un service d'adresses jetables, une fois le site chargé, une adresse virtuelle est générée. On peut alors donner cette dernière. Le site permet ensuite de consulter les courriels reçus à cette adresse. Ce type de service est à utiliser simplement pour recevoir un mail immédiat.

Des exemples de sites proposant ce service :

Les redirections temporaires[modifier | modifier le wikicode]

Une autre méthode, plus pérenne, vous permet de générer une redirection temporaire vers votre véritable adresse courriel.

Des exemples de sites proposant ce service :

Protégez votre vie privée en effaçant vos traces[modifier | modifier le wikicode]

Pour protéger votre vie privée, vous pouvez effacer les traces que vous laissez sur votre ordinateur. Parmi les éléments qui pourraient être révélateurs, il faut signaler :

  • l'historique de navigation,
  • l'historique de téléchargement,
  • les cookies,
  • les entrées dans les moteurs de recherche,
  • les données mises en cache,
  • les mots de passe enregistrés.

Attention toutefois : même en effaçant les traces locales, il restera les traces que vous laissez sur les différents sites que vous visitez.

Avec Firefox...

Firefox vous propose un outil de suppression des traces que vous laissez sur votre ordinateur : vous pouvez accéder à cet outil via le menu « Outils », en sélectionnant « Effacer mes traces ». Vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier Ctrl+Maj+Suppr.

Protégez-vous des sites contrefaits et des espions en utilisant des connexions sécurisées[modifier | modifier le wikicode]

Avec l'avènement du marché en ligne, il a fallu mettre en place des systèmes de sécurité pour assurer des transactions confidentielles. Le système actuel est appelé TLS (anciennement SSL), il permet deux choses :

  • Authentifier le site sur lequel vous êtes. C'est-à-dire que vous êtes bien sur le site qui appartient à l'entreprise et pas sur un site contrefait.
  • Chiffrer la connexion entre le site et votre ordinateur. Il s'agit de faire circuler les données entre chez vous et le site de façon totalement opaque, ceci afin que quelqu'un qui espionnerait la connexion ne puisse rien comprendre aux messages qu'il intercepte. Une remarque : le chiffrement est indépendant de l'authentification : c'est-à-dire que vous pouvez vous trouver avec une connexion chiffrée avec un site non-authentifié (qui peut être le vrai site ou un site contrefait)

Vous pouvez reconnaître qu'une connexion utilise TLS avec l'adresse. Avec une connexion sécurisée, les adresses commencent par « https:// » et plus « http:// » (pensez à s comme http sécurisé ou http sûr).

Avec Firefox...
C'est très simple ! Il vous suffit de cliquer sur l'icône du site dans la barre d'adresse (juste à gauche de l'adresse elle-même) et Firefox vous indiquera tout de suite l'identité du propriétaire du site et si la connexion est sécurisée.

Protégez-vous du contenu intrusif et de la publicité[modifier | modifier le wikicode]

Bien qu'étant un des moyens permettant de rémunérer le travail des auteurs, la publicité peut être intrusive au point de rendre le site illisible. Utilisez un filtre peut permettre de limiter, voire de supprimer totalement l'apparition de ce bruit, souvent néfaste et parfois obscène, notamment pour les enfants qui y sont déjà surexposés quand ils ne sont pas sur l'ordinateur.

Avec Firefox...

Adblock Plus est une extension très efficace pour cela. Vous pouvez en installer une version améliorée depuis la page Adblock Edge sur le site dédié aux extensions Firefox. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site officiel de Adblock Plus.


Les fenêtres intruses sont des fenêtres qui s'ouvrent au chargement d'une page en plus de la page demandée et ce, sans avoir été sollicitée. Comme elles ont tendance à se multiplier (parfois il s'en ouvre plusieurs à chaque fois qu'on change de page !), c'est un vrai fléau et il devient vite pénible d'avoir à les fermer les unes après les autres pour retrouver la page qu'on était en train de lire.

Avec Firefox...

Firefox intègre un filtre de fenêtres intruses activé par défaut. Toutefois, si Firefox bloque une fenêtre, un bandeau apparaîtra en haut de page avec un bouton permettant de l'afficher si vous le voulez.

Les éléments Flash sont pour le plupart inutiles (décoration, publicité) ; de plus, nombreux sont ceux qui sont intrusifs : c'est typiquement le cas quand ils émettent du son et qu'il n'est pas possible de l'arrêter ou de baisser le volume. De plus, le flash est assez lourd, il consomme de la bande passante. Voilà de bonnes raisons de bloquer le contenu en Flash par défaut.

Avec Firefox...

C'est ce que permet l'extension Flashblock. Tous les objets flash seront remplacés par un cadre de la taille équivalente sur lequel il suffit de cliquer pour lancer l'objet flash comme s'il n'avait pas été bloqué.

Cette extension a prévu le cas des sites (minoritaires) qui font un bon usage du Flash avec un système de liste blanche. Tous les sites que vous ajouterez à cette liste seront affichés comme si Flashblock n'était pas installé.

Protégez-vous des logiciels malveillants[modifier | modifier le wikicode]

Connus sous le nom de Malware ou plus communément virus, vers, chevaux de Troie ou spywares, le Web en est le principal vecteur de propagation. Ces logiciels sont créés dans le but de vous nuire en volant vos informations personnelles (n° de carte bancaire, mots de passe), en détruisant vos fichiers, ou en rendant votre ordinateur inutilisable.

Cette menace est permanente et on cherchera à vous vendre des logiciels miracles et autres grigris pour vous en épargner. Toutefois, sachez qu'appliquer quelques règles simples peuvent vous mettre à l'abri de la quasi-totalité des menaces.

Voici quelques mesures essentielles :

  • La première chose à faire est de maintenir votre système à jour, ainsi que les logiciels que vous utilisez. En effet, en mettant à jour vous appliquez des correctifs qui ferment les brèches dans la sécurité de votre ordinateur. Installez vos mises à jour régulièrement. Sous Windows, Mac OS et Linux, elles vous sont proposées automatiquement.
  • Ne soyez pas crédule ! Pour infecter votre ordinateur, la plupart des pirates font appel à votre naïveté. En fait, pour vous faire télécharger le virus, on le cache dans un autre paquet, plus alléchant. Ainsi méfiez-vous lorsqu'on vous propose :
    • des jeux de casinos ;
    • des logiciels libres ou gratuits (allez les télécharger directement depuis le site officiel, il s'agit peut-être d'une version accompagnée d'un virus) ;
    • des logiciels professionnels très chers proposés pour un prix modique voire gratuitement (il s'agit d'une contrefaçon vendue en toute illégalité, sûrement accompagnée d'un virus) ;
    • des logiciels type « kit de connexion » pour accéder gratuitement ou contre paiement (envoi SMS, carte de crédit) à de la pornographie ou des jeux d'argent en ligne.
    • les logiciels pour pirater d'autres logiciels (« cracks ou keygen). Si vous ne piratez pas vos logiciels, vous n'avez rien à craindre.
    • des faux correctifs. Eh oui ! certains pirates vont jusqu'à essayer de vous faire croire qu'un virus a été détecté sur votre ordinateur et vous propose de télécharger un correctif : c'est en fait un virus.
  • Ne soyez pas crédule et n'entrez jamais vos informations confidentielles :
    • Ne confiez pas à un site vos identifiants pour un autre site. Même s'il vous donne un service en échange et vous rassure sur le fait que vos données seront tout de suite effacées, rien ne le garantit ! Si vous faites l'erreur, changez votre mot de passe immédiatement.
    • Ne donnez jamais votre code de carte bancaire. Si on vous le demande, c'est forcément un piège. Aucune banque ne permettrait à un client de faire ça.
  • N'acceptez rien de ce que vous propose les sites louches, on peut les reconnaitre par
    • Énormément de publicité
    • Pornographie ou publicité pour de la pornographie
    • La difficulté d'identifier le propriétaire, l'entreprise ou l'organisation derrière le site
    • Les sites hébergés, enregistrés ou géres depuis des pays peu regardants

Sous Windows[modifier | modifier le wikicode]

Ne surfez pas sur le web en mode Administrateur ! Ce mode offre des droits étendus à toutes vos applications, y compris celles se connectant à internet tel navigateur, messagerie, logiciel de partage, etc. Cela équivaut à ouvrir grand la "porte" de votre ordinateur à tous les virus possibles et imaginables. Ils pourront en effet s'installer où bon leur semble, y compris dans les fichiers systèmes de Windows (ceux qui font fonctionner votre PC), et donc en prendre le contrôle total ainsi que vos données personnelles.

Pour y remédier, vous avez 2 solutions. Pour les utilisateurs novices, utilisez au quotidien un compte limité. Passez en administrateur seulement pour les activités requérants les droits étendus (tels que les installations ou mises à jour de logiciels). Si vous êtes un utilisateur avancé, vous pouvez vous penchez sur l'application Strip my Rights (Tutoriel en français de Libellules.ch ). Ce minuscule logiciel vous permettra, sous compte administrateur, de limiter les droits des applications sensibles comme si elles fonctionnaient sous compte limité.

  1. Munissez-vous d'un scanner antivirus (un seul, les cumuler posera des problèmes de compatibilité au lieu d'augmenter votre protection). La plupart sont proposés gratuitement pour un usage personnel, sans perdre en efficacité (voir cette liste).
  2. Protégez votre connexion par un pare-feu. Certains de qualité sont disponibles sans frais sur internet et leur configuration devient accessible aux non-initiés (voir cette liste).
  3. Enfin, un "antispyware" peut être utile afin de nettoyer occasionnellement votre ordinateur des éléments qui lui sont nocifs, ainsi que pour votre vie privée. Attention, si vous pouvez en trouver de très corrects en ligne, certains sont eux-même des logiciels espions.

Sous Unix (GNU/Linux, Mac OS X, BSD, etc.)[modifier | modifier le wikicode]

Pour les utilisateurs de systèmes de type Unix tel que Mac OS X, BSD ou GNU/Linux (comme les distributions Ubuntu, Mandriva, Gentoo, etc.), sauf cas particulier, ces problèmes ne vous concernent pas. En effet, ces systèmes ont une architecture sécurisée par défaut (pare-feu intégré, droits d'administration protégés, mise à jour à fréquence élevée, etc.). Cela rend la grande majorité des malwares inopérants, sans compter que la grande majorité sont créés spécifiquement pour Windows.


À l'aide !

Nous avons abordé beaucoup de choses dans les chapitres précédent. Néanmoins, vous serez peut-être confronté à quelques problèmes ou interrogations. Dans ce chapitre, nous vous proposons, sous forme de questions/réponses, quelques problèmes courants et leurs solutions. Vous n'êtes pas obligé de tout lire mais jetez un œil aux différentes sections proposées pour vous y reporter plus tard, quand le problème surviendra.

Le texte est écrit trop petit, ou trop grand[modifier | modifier le wikicode]

Parfois, le texte est simplement trop petit. La plupart des navigateurs proposent d'agrandir la taille du texte à la volée.

Avec Firefox...

Pour modifier la taille du texte, rendez-vous dans le menu « Affichage » puis dans le sous-menu « Zoom » et choisissez l'option qui convient.

Vous aussi utiliser des raccourcis claviers : Ctrl++ (pour avoir le texte en « + » grand) et Ctrl+- (... en « - » grand). Le raccourci Ctrl+0 rétablit la taille normale du texte. Vous pouvez aussi utiliser la souris : Ctrl+(rotation molette vers le haut) rétrécit le texte et Ctrl+(rotation molette vers le bas) l'agrandit.

Le texte comporte des caractères étranges[modifier | modifier le wikicode]

Par exemple : « Cette phrase est bien encodée à en croire ses caractères accentués » au lieu de « Cette phrase est bien encodée à en croire ses caractères accentués »

Toutes les pages web ont un encodage de caractères, cela peut être, au choix :

  • UTF
  • ISO-8859-1
  • Windows 12-51

Le problème est que la page utilise un de ces encodages mais que le navigateur croit qu'elle en utilise un autre. Il faut donc régler le navigateur pour qu'il utilise le même encodage que la page.

Avec Firefox...

Pour changer l'encodage des caractères, rendez-vous dans le menu « Affichage » puis dans le sous-menu « Encodage des caractères ». Normalement, le bon jeu de caractère devrait être dans la liste proposée directement dans le sous-menu. La plupart du temps : passer en UTF-8 si le navigateur est en ISO-8889-1 et inversement résoud le problème. Si aucun ne fonctionne, essayez avec les autres et vérifiez que le site n'est pas dans une autre langue.

La présentation du site est problématique, des sections de textes se chevauchent, des images cachent le reste[modifier | modifier le wikicode]

Sur les sites modernes, ce sont les feuilles de style (aussi appelées CSS pour « Cascading Style Sheet ») qui assurent la présentation d'un site web indépendamment de son contenu. Ce sont ces feuilles de styles qui donnent la couleur de fond de telle zone, la couleur du texte et des liens, l'espace entre les paragraphes etc... Dans le cas ou cette présentation serait mauvaise (erreur de conception) : zone de textes qui se chevauchent, liens masqués, textes hors de l'écran, il peut être possible d'y remédier en demandant au navigateur d'ignorer les données CSS. Le document est alors présenté brut, c'est à dire les zones de textes les unes en dessous des autres, le texte en noir sur fond blanc.

Avec Firefox...

Vous pouvez désactiver les feuilles de style en allant dans le menu « Affichage » puis dans le sous-menu « Style de la page » et enfin en choisissant l'option « Aucun style ». Pour revenir à une présentation normale, revenez dans le menu et choisissez l'option « Style de base de la page ».

Le site me refuse l'accès sous prétexte que je n'utilise pas un bon navigateur[modifier | modifier le wikicode]

Certains sites mal conçus peuvent vous interdire ou brider l'accès simplement parce que selon l'éditeur, votre navigateur n'est pas capable de lire le site correctement. En général : soit il se trompe mais parce que c'est son site qui est trop mal conçu pour

Pour détecter le navigateur que vous utilisez, le site lit une donnée appelée « UserAgent » qui est envoyées par votre navigateur à chaque requête http. La plupart des navigateurs modernes permettent de changer cette donnée simplement.

Si, par exemple, vous utilisez Firefox et qu'un site vous refuse l'accès prétextant que vous n'utilisez pas Microsoft Internet Explorer. Il suffit de régler Firefox pour qu'il envoie le même UserAgent qu'Internet Explorer. Le site, pensant avoir à faire à Internet Explorer, autorisera l'accès.

Cela résout souvent le problème, encore faut-il que le site soit assez correct pour être lu par votre navigateur (qui a un bon moteur de rendu puisque vous avez suivez les conseils précédents), ce qui n'est pas forcément le cas, vu les mauvaises pratiques de l'éditeur que nous avons constatées...

Avec Firefox...

C'est possible grâce à l'extension User Agent Switcher.

Vous pourrez perfectionnez cette extension en ajoutant d'autres UserAgent en lui fournissant un fichier spécial. Par exemple, vous pourrez en trouver un assez complet à cette adresse :
http://techpatterns.com/downloads/firefox/useragentswitcher.xml

Le site me demande d'avoir un compte simplement pour consulter une page. Je n'ai pas envie de créer un compte factice[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons vu que parfois certains sites demandaient la création d'un compte pour accéder à du contenu. Cependant, cela est parfois injustifié dans le sens ou il serait dommage de créer un compte factice juste pour accéder à une page pour ensuite partir comme un voleur. Au passage, plusieurs de ces sites ont cette pratique afin de collecter votre adresse de courrier électronique afin de vous envoyer du pourriel après (nous avons vu un moyen d'y parer dans la partie Protéger son adresse du pourriel).

Créer un compte factice jetable, est donc une procédure lourde et inutile. On peut, sans se tromper, estimer que beaucoup d'internautes y ont recours. BugMeNot propose un moyen pour simplifier cette procédure. Quand un internaute créer un compte factice, il l'ajoute à la base de BugMeNot, ainsi les autres internautes peuvent profiter de ce compte factice sans en créer un autre.

Si un jour, vous avez besoin d'un compte factice pour accéder à un site, allez voir sur BugMeNot s'il n'en existe pas déjà un. Si ce n'est pas le cas, créez le et ajouter à la BugMeNot. Vous pouvez faire tout ça via le site BugMeNot mais il est possible d'intégrer toutes ces fonctionnalités dans le navigateur via un bookmarklet ainsi que via des extensions spécifiques (voir le site officiel).

Avec Firefox...

Le site BugMeNot propose une extension officielle qui vous permet, lorsque vous tombez sur un formulaire d'identification, de remplir automatiquement tous les champs avec des informations que firefox ira directement chercher sur BugMeNot (Vous n'avez plus besoin d'aller sur le site). L'extension BugMeNot est disponible sur Mozilla Addons.

La page à laquelle j'essaye d'accéder n'existe plus, pourtant je suis sûr qu'elle a existé[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible qu'un site que vous avez déjà consulté devienne inaccessible (fermeture du site, panne...). Il devient alors impossible de le consulter de nouveau. Il est possible de retrouver des pages disparues du web, nous allons voir comment. Dans tous les cas, n'espérez trop de résultats

Utiliser la Wayback Machine[modifier | modifier le wikicode]

La Wayback Machine est un projet de l'organisation Internet Archive qui a pour but de créer une archive du web. Vous pouvez la consulter pour voir si elle contient des contenus anciennement disponibles à une adresse donnée.

La Wayback Machine

Utiliser le cache de Google[modifier | modifier le wikicode]

Pour consulter le cache de Google lancer une recherche avec le paramètre cache: suivi de l'adresse de la page que vous souhaiter voir. Si la page est disponible, vous accéderez directement au contenu du cache google correspondant.

Pour télécharger un fichier, on me dit d'utiliser « BitTorrent ». Comment faire ?[modifier | modifier le wikicode]

Il vous sera peut-être un jour proposé de télécharger un fichier « via BitTorrent », si vous ne savez pas de quoi il s'agit vous allez sûrement vous essayer via un moyen alternatif plus familier comme un simple téléchargement via http ou via ftp. Cela est bien dommage... car BitTorrent vous permettrait de télécharger plus vite et de façon plus fiable de plus, vous rendrez le fichier plus diponible et économiserez des ressources à celui qui vous propose le fichier.

Deluge (ici en anglais) est un client BitTorrent populaire

BitTorrent est un protocole de partage de fichier en pair à pair (ou « P2P »), il permet d'échanger des données de façon très fiable et très rapide. Votre navigateur (sauf exception) ne gère pas BitTorrent, il vous faut donc diposer d'un logiciel à part, rassurez-vous il en existe de très bon, libres et gratuits.

Concrètement, le site qui souhaite diffuser le fichier vous propose de télécharger un fichier très petit (moins d'1Ko). Il suffit de télécharger ce fichier et de l'enregistrer quelque-part puis d'ouvrir ce fichier avec votre client BitTorrent. Le téléchargement s'effectue pas le client BitTorrent.

Utiliser BitTorrent n'est pas simple au premier abord, mais vous vous y ferez vite, surtout dès que vous aurez vu l'efficacité inégalable de ce système. L'utilisation d'un tel logiciel (et d'un système d'échange pair à pair en général) dépasse de loin le cadre de ce livre et nous vous renvoyons sur wikipédia, sur les pages de ces quelques clients BitTorrent parmis les plus connus :

Je voudrais ouvrir une adresse mais elle ne commence pas par « http: »[modifier | modifier le wikicode]

Parfois, vous pourrez trouver des liens qui ne mène pas à une autre page web mais vers d'autres ressources disponibles via un autre protocole que http. Voici quelques types de liens que vous pourrez croiser :

Protocole (préfixe dans le lien) Signification Logiciel correspondant
mailto: désigne une adresse de courrier électronique Mozilla Thunderbird
ftp: un fichier ou un serveur de fichier. FTP est un protocole qui permet de transférer des fichiers. FileZilla
ed2k: un fichier téléchargeable via le réseau pair à pair eDonkey2000 eMule
irc: un salon de discussion en temps en temps réel sur un réseau IRC mIRC, Pidgin
im: ou xmpp: c'est une adresse de contact par messagerie instantanée type Jabber Pidgin, Google Talk
skype: un contact sur le réseau de messagerie instantanée et voix sur IP Skype Skype
aim: un contact sur le réseau de messagerie instantanée AIM AIM, Pidgin, iChat
sip: ou sips: un contact sur le réseau de voix sur IP SIP Ekiga
news: un groupe de discussion sur Usenet Mozilla Thunderbird
feed: un flux de syndication Voir la section correspondante
magnet: un fichier sur un réseau pair à pair voir anglais w:en:Magnet: URI scheme
ymsgr: un contact sur le réseau de messagerie instantanée Yahoo! Yahoo! Messenger, Pidgin
msnim: un contact sur le réseau de messagerie instantanée MSN Windows Live Messenger, Pidgin, emesene, aMSN
javascript: Petit programme (JavaScipt) a exécuté sur la page courante. C'est à dire que si vous cliquez sur le lien, il ne faut pas l'ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre. Le navigateur lui-même

Ma connexion à Internet est mauvaise et/ou coûteuse. Comment puis-je consommer moins ?[modifier | modifier le wikicode]

Limiter le temps de connexion[modifier | modifier le wikicode]

Si vous êtes facturé en fonction du temps de connexion, vous pouvez faire des économies. En effet, la plupart du temps passé connecté la connexion n'est pas utilisée ! Nous pouvons profiter de ça pour passer moins de temps connecté, en basculant régulièrement entre mode connecté et mode déconnecté.

Connectez-vous et chargez les pages que vous voulez lire dans différents onglets puis déconnectez-vous. Lisez les pages (vous pouvez prendre votre temps) et ouvrez les liens que vous souhaitez visiter dans de nouveaux onglets. Ils ne pourront pas se charger puisque vous êtes déconnectez, c'est là qu'est l'astuce. Attendez d'avoir beaucoup d'onglets ouverts qui n'ont pas pu se charger. Quand vous avez lu toutes vos pages chargées, connectez-vous. Chargez tous les onglets d'un coup ! Dès que c'est terminé, déconnectez-vous. Vous pouvez continuer votre lecture quelques minutes le temps d'avoir tout lu. En lisant, ouvrez les liens dans des nouveaux onglets et recommencez ainsi de suite !

Avec Firefox...

Firefox propose un mode hors-connexion : vous pouvez l'activer depuis le menu « Fichier », option « Travailler hors connexion ».

Limiter la quantité de données échangées[modifier | modifier le wikicode]

Si c'est la quantité de données échangées sur votre connexion qui vous coûte :

  • s'il s'agit d'un quota maximal de données envoyées : il n'est pas possible de faire d'économie significative.
  • s'il s'agit d'un quota maximal de données reçues : c'est par contre possible.

Ne pas charger les images[modifier | modifier le wikicode]

Votre navigateur doit permettre de ne pas télécharger les images. Bien sûr, il n'est pas question de se priver d'images : le navigateur peut afficher des emplacement vide. Si vous souhaitez voir l'image, il suffit de cliquer dans l'emplacement vide pour charger l'image. On peut ainsi décider de ne voir que les images vraiment utiles.

C'est aussi valable pour le contenu embarqué, notamment les animations flash. Cette dernière technologie étant souvent utilisée pour faire des publicités aussi inutiles que lourdes en bande passante.

Avec Firefox...

Rendez vous dans les préférences (menu « Édition »), puis, dans le panneau « Contenu » : Décochez la case « Charger les images automatiquement »

Utilisez un cache[modifier | modifier le wikicode]

Avec Firefox...

Pour régler la taille du cache, rendez vous dans les préférences (menu « Édition »). Allez dans le panneau « Avancé » puis dans l'onglet réseau.

Pensez aussi à télécharger les documents que vous consultez souvent au lieu de les recharger à chaque fois. Essayer pour cela de trouver une version PDF.

Avec Firefox...

À défaut, utilisez la fonction « Enregistrer sous » (menu « Fichier »). Firefox sauvegardera automatiquement la page avec toutes ces images dans un dossier de votre choix sur votre ordinateur. Vous pourrez alors ouvrir ce fichier hors connexion comme n'importe quel autre fichier.

Utiliser les versions mobiles[modifier | modifier le wikicode]

Pour certains sites trop lourd pour le peu qu'ils servent (des animations graphiques hollywoodienne alors qu'on veut juste acheter un billet de train...), vous pouvez essayer de vous tourner vers les versions prévues pour les périphériques mobiles (assistant personnels, téléphones portables...). Elles sont en général bien plus légères et épurées. Cela peut s'avérer salutaire qu'on on a une machine avec des ressources limitées

Quand je charge une page, l'ordinateur s'emballe et il gèle. Comment éviter ça ?[modifier | modifier le wikicode]

Rechargez la page en désactivant Flash et JavaScript.

Avec Firefox...

Pour désactiver flash, utilisez l'extension Flashblock (voir la partie « Se protéger du contenu intrusif »).

Pour désactiver Javascript : utilisez l'extension NoScript (voir la partie « Se protéger du contenu intrusif ») ou cliquer sur "Préférences" (accessibles depuis le menu « Édition »), aller dans l'onglet « Contenu » puis décocher la case « Activer Javascript »


Conclusion

Le web ne serait pas aussi abouti si des gens ne participaient à sa construction. Aussi, nous vous invitons à participer à ces différents projets collaboratifs tels que Wikipédia, OpenStreetMap, etc. Si vous vous sentez la vocation, vous pouvez même créer votre propre site web, il est aujourd'hui facile d'avoir un blog.

Pour aller plus loin dans votre découverte d'Internet et de ses usages ; vous souhaiterez sûrement apprendre à utiliser le courrier électronique, peut-être avec le logiciel Thunderbird, un autre logiciel Mozilla et qui est, comme Firefox, parmi les meilleurs dans son domaine.

Pour poursuivre votre découverte, nous vous recommandons :

  • le livre « Utiliser Thunderbird 2.0 ! »
  • Internet, c'est aussi le tchat pour rencontrer et échanger en direct avec des inconnus. IRC est un réseau de millions d'utilisateurs, découvrez-le avec le wikilivre Débutez dans IRC.


Annexe

Un petit glossaire[modifier | modifier le wikicode]

404 (Erreur 404) 
C'est ce qui arrive lorsqu'aucune page n'est disponible à l'adresse que vous avez demandée. Peut-être que l'adresse est fausse (faute de frappe ?) ou que la page a déménagé.
Atom 
Format de flux de syndication.
Blog 
C'est un type de site web de plus en plus courant. Un blog a la forme d'un journal, souvent personnel. Voir « Blog » sur Wikipédia.
Cookie 
C'est un système utilisé par les sites Internet pour stocker des informations à votre sujet. C'est un système un peu comparable au tampon qu'on vous met sur la main quand vous entrez dans un spectacle : quand vous entrez la première fois, on vous le met et quand vous revenez, on peut retrouver l'information marquée quand vous êtes déjà venu. Les cookies sont donc des petits bouts d'informations stockés sur votre ordinateur. Attention d'ailleurs, ce sont des fichiers texte que l'on peut ouvrir pour en observer le contenu, ils peuvent contenir des données sensibles (mots de passes notamment). Pour effacer vos cookies, voyez la section « Protégez votre vie privée en effaçant vos traces ».
Download (Downloader, DL) 
anglais pour « Télécharger » (voir définition plus bas)
Flash 
C'est une technologie utilisée par certains créateurs de sites web, pour lire ces sites il faut installer le greffon Flash pour votre navigateur. La plupart du temps, Flash est utilisé pour afficher des vidéos dans une page web ou pour faire des jeux vidéos.
Flux de syndication 
C'est un fichier qui a une adresse HTTP comme une page Web (mais ce n'en ai pas une). Si vous donner cette adresse à un logiciel adéquat (un agrégateur)vous pourrez être tenu informé. C'est très utilisé sur les blogs : en vous abonnant au flux de syndication proposé par le blog, vous serez informé dès qu'un nouveau billet est publié.
Forum 
c'est un type de site dont le contenu est généré par les visiteurs. Un forum est un lieu de discussion avant tout où les visiteurs partagent leurs expériences, leurs opinions, leurs idées tandis que d'autres leur répondent. L'échange se fait de façon asynchrone (pas comme la messagerie instantanée) : on publie un message le soir, on revient voir les réponses le lendemain.
Hyperlien 
désigne un lien, rien de plus. Le terme exact est lien hypertexte.
IP (Adresse IP) 
C'est une coordonnée spécifique à chaque connexion Internet. Toutes les machines connectées à un réseau (tel qu'Internet) ont une adresse IP. On peut l'assimiler à un numéro de téléphone. Une adresse IP est de la forme W.X.Y.Z où chaque lettre représente un chiffre entre 0 et 255. Par exemple, 82.224.250.63 est une adresse IP.
Java 
C'est une technologie utilisée sur certains sites web pour embarquer des applications complètes dans une page wab (par exemple, une application de chat). Cela nécessite un greffon pour le navigateur que Sun (l'éditeur de Java) propose de télécharger gratuitement.
OpenID 
c'est un système qui a été créer pour simplifier le processus d'identification auprès d'un site. Avec OpenID, il suffit d'un seul compte pour s'identifier auprès de pleins de sites différents. Pour plus de détails consulter la section qui lui est consacrée dans le chapitre « À l'aide »
Permalien (ou permalink) 
 ?
RSS 
Format de flux de syndication.
Télécharger 
Il s'agit de copier un fichier qui se trouve sur le Web sur votre ordinateur. Voir le supplément « Télécharger ».
Téléverser 
C'est l'action opposée au téléchargement. Il s'agit d'envoyer un fichier qui se trouve sur votre ordinateur vers un site Web. La plupart du temps, c'est pour le publier (publier une image sur un article, une vidéo).
Upload (ou uploader) 
anglais pour « téléverser » (voir la définition de ce terme, ci-dessus). C'est le contraire de « download ». .
URL 
C'est le terme technique pour désigner une adresse : Uniform Resource Locator.
Web 2.0 
Ce n'est pas une technologie mais plutôt un ensemble de pratique désormais en vogue sur le Web. Voir l'article « Web 2.0 » sur Wikipédia.
Wiki 
Un wiki est un type de site qui a la particularité de proposer à tous ses visiteurs de modifier n'importe qu'elle page. Pour plus d'informations voir l'article « Wiki » sur l'encyclopédie Wikipédia (qui est d'ailleurs... un wiki).

Remarque : Il ne faut pas confondre le « Web » avec « Internet » : Internet est l'infrastructure, le réseau d'ordinateurs connectés entre eux, tandis que le Web est une de ses utilisations. Le courrier électronique est une autre application d'Internet mais cela n'a rien a voir avec le Web. Par ailleurs, on peut tout à fait utiliser le Web sans Internet, c'est le cas lorsqu'on utilise un réseau Intranet c'est à dire un réseau interne (typiquement, à une entreprise) qui peut être complètement indépendant d'Internet.

Nous n'avons pas abordé la pléthore de termes issus de l'argot Internet : nous vous renvoyons, sur ce sujet, à l'article « Liste de termes d'argot Internet » sur Wikipédia.

À propos de Mozilla Firefox[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia propose un article sur : « Mozilla Firefox ».

Firefox est un navigateur web...

Pourquoi Firefox existe ?[modifier | modifier le wikicode]

Firefox est édité par la Fondation Mozilla qui a pour but de « préserver le choix et l'innovation sur Internet ». Le 13 février 2007, Mitchell Baker, alors présidente de la fondation, a rendu public le Manifeste Mozilla[2] qui expose les principes de la fondation et invite à les soutenir en rejoignant le communauté Mozilla.

  1. Internet fait partie intégrante de la vie moderne, c'est un élément clé de l'éducation, de la communication.
  2. Internet est une ressource publique et mondiale qui doit rester ouverte et accessible.
  3. Internet devrait enrichir la vie des êtres humains.
  4. La sécurité individuelle sur Internet est fondamentale et ne peut être considérée comme optionnelle.
  5. Les individus doivent avoir la possibilité de décider de leur expérience d'Internet.
  6. L'efficacité d'Internet en tant que ressource publique dépend de l'interopérabilité (des protocoles, formats des données et contenus), de l'innovation et d'une participation décentralisée à travers le monde.
  7. Le logiciel libre et Open Source promeut le développement d'Internet comme une ressource publique.
  8. Les projets communautaires favorisent la participation, la responsabilité et la confiance.
  9. La participation d'acteurs commerciaux dans le développement d'Internet apporte beaucoup d'avantages, mais on doit trouver un équilibre entre intérêts commerciaux et bénéfice public.
  10. Mettre en lumière les aspects d'intérêt public d'Internet est un objectif important, qui mérite du temps, de l'attention et de l'engagement.

Un logiciel libre[modifier | modifier le wikicode]

Ce que cela change pour vous :

  • Vous pouvez utiliser Firefox autant que vous voulez, pour en faire ce que vous voulez et ce sans que jamais quelqu'un ne puisse vous réclamer de le payer.
  • Vous pouvez donner Firefox à votre entourage ou à qui vous voulez et ce sans que jamais quelqu'un ne puisse vous réclamer de payer pour ce droit.
  • Comme Firefox peut être étudié sans contraintes, c'est, a priori, un logiciel très sûr. Vous êtes plus en sécurité en utilisant Firefox plutôt qu'un autre navigateur que personne ne peut étudier et dont les failles de sécurité sont gardées secrètes par l'éditeur du logiciel.

Au delà du livre[modifier | modifier le wikicode]

Dans cette partie du livre nous aborderons les aspects de Firefox nécessaire à une bonne exploitation de ce logiciel. Néanmoins, nous n'en ferons pas une description exhaustive ni une référence. Les notions les plus avancées ne vont être que succinctement abordées. Si vous voulez parfaire votre maîtrise de ce logiciel, vous pouvez lire le wikilivre Mozilla Firefox qui lui est entièrement consacré (à ce jour, ce livre n'est qu'au stade de projet).

Si vous rencontrez des problèmes avec Firefox, vous pouvez consulter l'aide fournie avec le logiciel en sélectionnant l'option « Rubriques d'aide » du menu « Aide » (vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier F1). Si cela ne suffit pas, nous vous invitons à consulter, voire à poser vos questions sur le forum consacré à Firefox sur le site geckozone.

Obtenir et installer Mozilla Firefox sur votre ordinateur[modifier | modifier le wikicode]

Firefox est distribué gratuitement par la fondation Mozilla. Vous pouvez donc l'obtenir par de multiples moyens. Un ami qui l'a peut vous en donner une copie, par exemple sur une clé USB (c'est tout à fait légal puisque Firefox est un logiciel libre). Si vous n'êtes pas habitué à installer des logiciels, l'ami en question peut peut-être aussi vous y aider.

Installer Firefox sous Windows[modifier | modifier le wikicode]

Pour installer Firefox, il vous faut obtenir un programme d'installation. Vous pouvez l'obtenir en utilisent le (mauvais) navigateur fourni par Microsoft : Internet Explorer. Rendez-vous sur le site Get Firefox à l'adresse http://getfirefox.com. Sur ce site, il vous sera proposer de télécharger l'installateur : cliquez sur le lien et choisissez « Ouvrir ». Après un certain temps (nécessaire pour copier le fichier depuis Internet sur votre ordinateur), l'installation se lance. Suivez les instructions jusqu'à la fin de l'installation. Une fois l'installation effectuée, une icône pour lancer Firefox devrait se trouver sur votre bureau.

Installer Firefox sous Linux (Ubuntu, Fedora, Mandriva)[modifier | modifier le wikicode]

Paquet logiciel

Il est fort probable que Firefox soit déjà installé par votre distribution. Si ce n'était pas le cas, vous pouvez utiliser votre gestionnaire de paquets habituel pour installer le navigateur et ses plugins simplement.

Installez les plug-ins[modifier | modifier le wikicode]

Paquet logiciel

Vous pouvez aussi installer les différents plugins (Flash, lecteur vidéo) : cette étape n'est pas obligatoire étant donné que si un plug-in venait à manquer, Firefox vous proposera de l'installer en tant voulu.

Vous pouvez par ailleurs vous rendre dans les différentes documentation spécifiques à votre distribution dans lesquelles l'installation de Firefox est sûrement expliquée :

À noter que la version linux de Flash est un portage réalisé par Adobe qui est plutôt bâclé, il peut rendre Firefox instable.

À propos de IceWeasel et consorts[modifier | modifier le wikicode]

Pour des raisons légales, des versions alternatives de Firefox ont due être créées dans le cadre de divers projet. En effet, Firefox est une marque déposée par Mozilla Corp. ce qui empêche sa diffusion dans certains cadres. Ces versions « démarquées » se déclinent sous des noms différents parmi lesquels IceWeasel, IceCat, Gnuzilla. Si c'est d'un de ces derniers logiciels dont vous disposez, ils sont strictement équivalent à Mozilla Firefox et tout ce que vous pourrez lire ici s'applique à votre logiciel.

Installer Firefox sous Mac OS X[modifier | modifier le wikicode]

Il existe une version française de Firefox pour Mac OS X : elle s'appelle Camino. Vous pouvez la télécharger gratuitement depuis le site officiel de Camino.

Installer une extension[modifier | modifier le wikicode]

Il est très simple d'installer une extension, il vous suffit pour cela d'ouvrir le panneau « Modules complémentaires » disponible dans le menu « Outils ». Dans ce panneau, l'onglet « extension » vous liste toutes les extensions qui sont déjà installées.

Pour installer une nouvelle extension, rendez vous dans l'onglet « Catalogue ». Vous un trouverez un champ qui vous permettra de saisir le nom de l'extension que vous souhaitez installer. Saisissez le nom puis appuyer sur Entrer. La liste des extensions correspondantes devrait apparaître, vous n'avez plus qu'à sélection celle que vous voulez et à cliquer sur « Ajouter à Firefox ».

Remarque aux utilisateurs de Linux[modifier | modifier le wikicode]

Certaines extensions sont directement incluses dans votre gestionnaire de paquet.

Dans Ubuntu, vous pouvez, dans le gestionnaire d'extension, onglet « Catalogue », cliquer sur « Installer des extensions pour Ubuntu ». Cela ouvrira le panneau d'ajout/suppression de programmes et vous listera toutes les extension disponibles dans le dépôt ubuntu.

Références[modifier | modifier le wikicode]


Découvrir le Web social

Dans ce supplément, découvrez cette partie du Web qui mets les internautes au centre.

Un peu de prévention[modifier | modifier le wikicode]

Sur toutes ces plate-formes, on est vite tenter de participer et c'est bien normal ! l'Homme est un animal social, tout le monde aime les photos, les rumeurs, les confidences. Attention toutefois à ne pas aller trop vite en besogne, sous peine de le regretter dans quelques années...

N'oubliez pas que vous n'avez aucun contrôle sur ce qui sera fait de toutes les informations que vous publiez. N'oubliez jamais qu'à la seconde où vous publier quelque-chose, cela pourra se retrouver dans n'importe-quel main. Ceux qui ont accès à vos informations pourront peut-être à leur tour, les re-publier ailleurs et ainsi de suite. Quand vous publiez quelque-chose, demandez-vous ce qu'il se passera si durant votre prochain entretien d'embauche ou votre prochaine rencontre, la personne fait une recherche sur votre nom ? Il n'est pas facile de faire disparaître des informations du Web, et dans cinq ans, si on retrouvait vos photos d'aujourd'hui ?

Mieux vaut parfois garder des choses secrètes ou ne les publier que dans l'anonymat le plus strict possible. N'hésitez pas à vous créer une nouvelle identité publique avec un pseudonyme. Vous pouvez même créer une autre adresse email. Vous pouvez aussi créer plusieurs comptes pour bien séparer votre vie professionnelle (vos collègues, votre chef doit-il vraiment voir vos photos de vacances ?), votre vie familiale et votre cercle d'amitié.

Pensez à tout ça, et publiez avec parcimonie. Internet ne sait pas garder un secret !

Les blogs : s'exprimer dans son espace personnel sur le Web[modifier | modifier le wikicode]


Les réseaux sociaux : communiquer avec son réseau de relation[modifier | modifier le wikicode]

Les wikis : un formidable moyen de partager des connaissances[modifier | modifier le wikicode]

Chaque page d'un wiki comporte un lien « modifier » pour ajouter du contenu à la page

Un wiki, c'est un site collaboratif. Le principe du wiki est que chaque page du site doit être modifiable par les lecteurs.

Wikipédia n'est pas le seul wiki : vous pourrez trouver sur la Toile quantité de wiki consacrés à des thèmes divers et variés. La plupart du temps, il s'agit de passionnés qui se regroupent pour échanger autour d'un même sujet.

Parmi les exemples que nous pourrions citer, Wikitravel est le wiki des voyageurs : ils y partagent conseils, cartes, hébergements... Ekopedia est un guide pratique sur l'écologie. La désencyclopédie est une anti-encyclopédie, vous n'y apprendrez strictement rien.

On peut également trouver des wikis consacrés à des courants idéologiques. D'autres encore sont consacrés à des séries TV dont les fans regroupent tout ce qui peut être relever dans chaque épisode sur chaque personnage, chaque lieu, chaque détail de l'univers de la série.

Un dernier projet remarquable se nomme OpenStreetMap, il s'agit de partager des relevés géographiques pour créer une carte complète du monde. Bien que n'étant pas vraiment un wiki, tout le monde peut participer à partir de simples relevés GPS. La plupart des grandes villes sont déjà cartographiées !

Wikipédia, une encyclopédie wiki[modifier | modifier le wikicode]

Vous trouverez, dans la partie gauche du site, un champ de recherche

Wikipédia est une encyclopédie en ligne illustrée. Elle est écrite collectivement par des internautes bénévoles, parfois amateurs, parfois spécialistes. Elle a été créée en 2001 et est depuis devenue un des sites web les plus consultés au monde. En effet, bien que son développement ne soit pas encadré, la communauté des contributeurs a réussi à partir de rien une encyclopédie plutôt vaste et fiable[1]. C'est donc un point d'entrée idéal pour toute recherche sur la Toile.

Elle est disponible en français à l'adresse http://fr.wikipedia.org/

Il y a plusieurs façons d'explorer Wikipédia :

  • Vous trouverez, dans la barre de gauche, un lien « Portails thématiques »
  • Wikipédia, intègre un moteur de recherche, vous le trouverez également dans la barre à gauche.
  • Catégories de l’article Cinéma.
    Tous les articles sont rangés dans des catégories. En bas de chaque article, vous trouverez les catégories dans lesquels il se trouve. Chaque catégorie à une page qui liste tous les articles sur ce sujet.
Avec Firefox...
Vous pouvez ajouter Wikipédia à la barre de recherche.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le wikicode]



  1. La fiabilité de Wikipédia est sujette à de nombreux débats, nous vous laissons le soin de faire votre propre opinion à l'aide des différents textes publiés sur le site ainsi que les nombreux articles de presses qui y ont été consacré. Voir aussi l'article « Critiques de Wikipédia » sur Wikipédia


Télécharger

Le Web ne sert pas seulement à être consulté. Il peut aussi permettre d'obtenir des fichiers. Il peut s'agir de fichiers privés (qu'on vous aurait envoyé par courriel), ou de fichiers distribués à qui en fait la demande (des images ou de la musique libres et gratuites).

Télécharger un fichier[modifier | modifier le wikicode]

Télécharger, c'est copier quelque chose qui se trouve sur le Web sur son ordinateur. On peut télécharger tout type de fichiers : images, documents, vidéos. Vous les trouverez ensuite sur votre ordinateur comme les fichiers habituels, il peuvent être mis sur une clé USB ou envoyés par courriel.

Avec Firefox...
Lorsque vous essaierez d'ouvrir un lien vers un fichier, Firefox vous demandera automatiquement ce que vous voulez faire. Vous aurez le choix entre l'ouvrir et l'enregistrer :
  • Si vous choisissez de l'ouvrir, il sera téléchargé puis ouvert avec le bon logiciel. Une fois que vous aurez fermé le logiciel, le fichier sera effacé (vous ne pourrez donc plus le retrouver !). Cette fonction est pratique si vous voulez simplement consulter le fichier une seule fois et que vous ne souhaitez pas le garder.
  • Si vous choisissez de l'enregistrer, Firefox vous demandera dans quel répertoire de l'ordinateur vous souhaitez l'enregistrer. Par défaut, il mettra la document sur votre bureau. Vous pourrez ensuite le consulter, le copier ou le déplacer ailleurs.

Attention à ne pas télécharger tout ce qu'on vous propose ! Le fichier peut contenir des programmes malveillants qui s'installeront tout seuls quand vous ouvrirez le fichier. Vérifiez la source du fichier (si c'est un logiciel, vérifiez que vous le téléchargez bien depuis le site de l'éditeur). Passez les fichiers que vous téléchargez à l'antivirus (pour plus d'informations à ce sujet, reportez-vous à la section « Protégez-vous des logiciels malveillants » du chapitre « Se protéger »).

Enregistrer une image[modifier | modifier le wikicode]

Si vous vous trouvez sur une page qui intègre une image que vous voudriez avoir, vous pouvez demander à votre navigateur de l'enregistrer comme si c'était un simple fichier. Par contre, assurez-vous que vous choisissez bien l'image et pas une version réduite. Vérifiez, après avoir fait le téléchargement, que l'image est bien de la taille attendue.

Avec Firefox...
Sur l'image, faites un clic droit et sélectionnez « Enregistrer l'image sous... ». Vous retombez alors sur la boîte de dialogue de téléchargement dont nous avons parlé ci-dessus.

Enregistrer une vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Si vous souhaitez télécharger une vidéo intégrée dans une page et qu'on ne vous donne pas de lien vers le fichier vidéo, c'est aussi possible. Hélas, ce n'est pas toujours le cas.

Avec Firefox...
Dans le menu « outils », sélectionnez « Informations sur la page ». Dans le panneau qui s'ouvre, sélectionnez l'onglet « Médias ». La liste, en haut du panneau représente tous les contenus qui sont inclus dans la page. Observez la colonne « Type » et cherchez les lignes de type « embarqué ». Essayez d'avoir un aperçu de tous ces fichiers : s'il s'agit bien de la vidéo que vous voulez, vous avez trouvez ! Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur le bouton « Enregistrer sous... »

Télécharger les vidéos Flash[modifier | modifier le wikicode]

xVideoServiceThief est un logiciel qui vous permet d'extraire des vidéos Flash de plus d'une cinquantaine de plate-formes de vidéos en ligne. Il est libre, gratuit et disponible en français.

De plus, xVSF intègre un convertisseur qui vous permettra de convertir vos vidéos dès qu'elles seront téléchargés dans le format que vous souhaitez.

Vous ne devriez avoir aucun mal à l'utiliser, il est très intuitif. Allez faire un tour dans les préférences, quelques options peuvent vous intéressé. Enfin, jeter un œil à ce petit bouton qui permet d'ouvrir une fenêtre « Glisser & Déposer », il s'agit d'une petite fenêtre panier à garder à côté de celle de votre navigateur dans laquelle il suffira de glisser puis déposer une ou plusieurs URL pour lancer automatiquement le téléchargement.

Compléter xVST[modifier | modifier le wikicode]

xVideoServiceThief est un outil très efficace, mais il arrive qu'il ne fonctionne sur certains sites. En plus, il ne vise que les plate-formes vidéo et pas les plate-formes de musique. Si xVST ne fonctionne pas ou si vous voulez aussi enregistrer le musique que vous écoutez sur le Web, essayez aussi TubeMaster++ (TubeMaster++ sur Wikipédia), DamnVid ou ClipGrab.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le wikicode]

Le téléchargement direct, via le Web, n'est pas le seul moyen d'obtenir des fichiers via Internet. Parmi les autres possibilités, il existe des solutions pair-à-pair qui permettent de télécharger et de partager des fichiers entre internautes de façon rapide et fiable. Parmi ces système P2P (pour « peer to peer » ou pair à pair en anglais), nous vous proposons de découvrir BitTorrent, un système populaire.


Découvrir BitTorrent

Qu'est-ce que BitTorrent ?[modifier | modifier le wikicode]

BitTorrent est un système d'échange de fichiers entre internautes. Il est très efficace car il est basé sur le concept fondamental du pair à pair (« peer to peer » ou P2P) : chaque client (logiciel BitTorrent) téléchargeant un contenu le propose également aux autres immédiatement. Chaque fichier est découpé en petits fragments, afin que le logiciel n’ait pas à télécharger le contenu dans l’ordre. Ainsi chaque logiciel télécharge les fragments les plus rares en priorité, devenant ainsi fournisseur de ces fragments et les rendant moins rares, ce qui participe à équilibrer la diffusion du contenu. Ce système de diffusion en pair à pair est très performant car — contrairement à une diffusion centralisée avec un seul serveur — plus un contenu est demandé, plus il est facilement et rapidement disponible, puisqu’il y a un plus grand nombre de fournisseur.

La mise à disposition d’un contenu ne nécessite alors qu’un ou plusieurs trackers BitTorrent et un moyen de renseignement des contenu disponible. Le tracker BitTorrent est un logiciel serveur qui se charge de distribuer des listes de pairs BitTorrent fournissant du contenu. Il faut aussi un moyen de renseigner quels contenu sont disponibles et comment ils le sont, comme un site web proposant des fichiers torrent qui contiennent de telles informations, ou des liens magnet, qui contiennent moins d’informations mais qui permettent de débuter le téléchargement des autres informations sans avoir à télécharger de fichiers. De nombreuses infrastructures de ce genre existent déjà et permettent de mettre à disposition de nombreux contenu gratuitement en les y téléversant.

Les vitesses de téléchargement sont très grandes, ainsi une bon débit de connexion saura être utilisé avantageusement. De plus lorsque l’on dispose d’un bon débit en sortie (souvent le débit est asymétrique et l’on ne peut envoyer que beaucoup plus lentement que l’on reçoit), et que l’on envoi plus de contenu, les tracker BitTorrent le remarqueront, le signaleront et on est récompensé par une meilleure disponibilité du contenu (le tracker nous donne plus de pairs et ceux-ci nous donnent plus de contenu).

Le système est très fiable : on est sûr d'avoir, à la fin, exactement le fichier partagé au départ grâce à un système de vérification par somme de contrôle. Ce système permet de télécharger quantité de fichiers en tout genre, de quoi remplir des brouettes de clés USB…

Avec Firefox...
Firefox est un navigateur web, et n’est donc pas fait pour télécharger en BitTorrent, pour cela il faut un logiciel client adapté.

Pour télécharger avec BitTorrent, il faut utiliser un logiciel spécifique appelé « client BitTorrent ». Il en existe un grand nombre, et la section suivante vous en proposera un libre, gratuit, complet et multi-plateforme.

Avant de commencer[modifier | modifier le wikicode]

Un pré-requis nécessaire[modifier | modifier le wikicode]

Votre ordinateur dispose peut-être déjà d'un logiciel client BitTorrent (toutes les distributions GNU/Linux grand public en intègrent un dès l’installation). Si ce n'est pas le cas, vous devez en obtenir un et l'installer. Il en existe plusieurs et il est difficile de faire son choix. Néanmoins, nous allons vous guider… Nous avons pour vous sélectionné un logiciel libre, gratuit, complet et multi-plateforme, traduit en français et suffisamment simple d'utilisation. Nous avons retenu, parmi les candidats[1], Deluge.

Obtenir et installer Deluge[modifier | modifier le wikicode]

Paquet logiciel

Si vous utilisez Windows, vous pouvez télécharger Deluge depuis son site officiel et l'installer.

Si vous êtes sous GNU/Linux, utilisez simplement votre système de gestion de paquets logiciels, à moins que votre distribution n’intègre déjà un logiciel BitTorrent, tel que Transmission.

Si vous utilisez Mac OS X, vous pouvez obtenir Deluge via MacPorts[2].

Configurer Deluge, une fois pour toutes[modifier | modifier le wikicode]

Après l'avoir installé, lancez-le une première fois. Dès le début de ce premier lancement, un assistant de configuration devrait se lancer. Cet assistant de configuration vous demandera diverses informations, prenez le temps de bien les renseigner :

  • Vous devrez renseignez un répertoire dans lequel tous le fichiers que vous téléchargerez seront placés. Choisissez un dossier où il y a de la place (suffisamment de mémoire disponible). Éventuellement, créez un dossier spécial « Téléchargements BitTorrent » pour l'occasion.
  • Vous devrez indiquer le type de votre connexion. Veillez à bien renseigner cette information étant donné qu'un mauvais réglage peut entraîner à très mauvais débit de téléchargement.

Comment procéder ?[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque vous tombez sur un fichier .torrent, téléchargez-le comme n'importe quel fichier. Retrouvez-le sur votre ordinateur et ouvrez-le avec votre logiciel BitTorrent (Deluge). Si votre navigateur web est bien configuré (comme c’est le cas par défaut sous GNU/Linux par exemple), au téléchargement il pourrait vous proposer de l’ouvrir avec un logiciel client BitTorrent (où vous en demander d’en choisir un), il téléchargera alors automatiquement le fichier dans un espace temporaire (il sera supprimé plus tard, devenu inutile) et l’ouvrira dans votre logiciel BitTorrent tout seul de façon transparente.

Il existe également les liens magnet, qui sont des liens possédant quelques petites informations (moins qu’un fichier .torrent) qui vous permettront de télécharger les autres. Il est à préférer car il ne requiert pas de téléchargement d’autres fichiers, ce qui évitera de surcharger le serveur proposant des fichiers .torrent et vous en rendra moins dépendant mais qui nécessitera un tout petit peu plus de temps pour télécharger les autres informations sur le contenu (fichiers qu’il contient, taille, somme de contrôle, etc.).

Taille 
il s'agit de la taille totale des données qui sont téléchargées. À la fin du téléchargement, tout cet espace sera occupé sur le disque dur.
État 
indique si le torrent est en pause, s'il est en cours de téléchargement ou de partage. La barre de pourcentage indique la progression du téléchargement
Sources (Seeds) 
indique le nombre de personnes connectées (de pairs) qui possèdent le(s) fichier(s) en intégralité et le fournissent. Celles-ci ont déjà fini le téléchargement.
Clients (Peers) 
indique le nombre de pairs qui ne possèdent pas encore le(s) fichier(s) ou que partiellement. Ceux-ci sont en train de télécharger.
Vitesse de réception 
c'est la vitesse à laquelle vous téléchargez les fichiers (c'est à dire la vitesse à laquelle les autres vous les envoies)
Vitesse d'émission 
c'est la vitesse à laquelle vous envoyez les fichiers aux autres pairs intéressées.
Disponibilité 
c'est le nombre de copies du ou des fichiers qui sont disponibles sur le réseau. Plus le fichier est demandé et donc disponible, plus il peut être téléchargé rapidement.
Ratio 
C'est votre taux de partage. 0 : vous avez téléchargé mais envoyé aucune donnée, 1 : vous avez envoyé autant que vous avez reçu, 2 : vous avez envoyé deux fois plus que vous n'avez reçu, etc.

Comment trouver des fichiers torrent et des liens magnet ?[modifier | modifier le wikicode]

La plupart du temps, on vous les proposera sur les sites web faits pour en distribuer.

Vous pouvez utiliser les moteurs de recherche suivants :

On peut également trouver une comparaison très complète des sites de partage BitTorrent sur Wikipédia en anglais.

Ces sites référencent des liens proposés par des sites web BitTorrent qui ne sont pas regardant sur la légalité des fichiers proposés. Vous êtes donc susceptible de tomber sur du contenu protégé par le droit d'auteur dont le partage BitTorrent est illégal. Voir la section suivante sur le piratage.

Avec Firefox...
Certains de ces moteurs peuvent être ajoutés à la barre de recherche de Firefox et d’autres navigateurs, car ils incluent un support OpenSearch.

À propos du « piratage »[modifier | modifier le wikicode]

Un site tel que The Pirate Bay (« La baie des pirates ») propose plus d'un million de fichiers .torrent dont la plupart sont illégaux. Ce site est hébergé en Suède, où il est légal.

En Union européenne, et dans un grand nombre de pays concernés par des accords internationaux concernant le droit d’auteur, la diffusion de contenus soumis au droit d’auteur sans permission explicitement donnée est illégale. En France cela dérive des loi du code de la propriété intellectuelle, dont aujourd’hui l’application est exagérément amplifiée et rigidifiée par de grandes entités commerciales qui disposaient jusqu’alors d’un monopole presque total de la diffusion de la culture. Par leur initiative de nombreuses actions sont mises en place pour attacher au partage de la culture une notion d’immoralité et pour les réprimer légalement. Ainsi sont mis en place SOPA, PIPA, ACTA, TAFTA, CETA, DMCA, DADVSI, LOPSI, LOPPSI2, HADOPI et IPRED. Néanmoins des associations de lutte pour la liberté des internautes et la neutralité d’Internet comme La Quadrature du Net s’efforcent d’expliquer qu’il ne s’agit que de sophismes fallacieux tout en luttant contre ces initiatives liberticides. Il existe également des partis politiques impliqués tel que le Parti Pirate, parti politique international qui fut créé justement dans l’idée de finalement résoudre cette problématique dans la législation.

Néanmoins il est inutile de le cacher : BitTorrent est très utilisé pour échanger films, albums, logiciels, livres et autres contenus en toute illégalité. Sachez toutefois que l'utilisation de BitTorrent est parfaitement légale en soi. Ce qui est illégal (dans de nombreux pays), c'est le téléchargement et le partage d'œuvres soumises au droit d'auteur. Remarquez que cela exclus :

  • Les livres, musiques, et les films qui se trouvent dans le domaine public (dont les auteurs sont morts depuis plusieurs décenies, soit 70 ans en France ou 150 ans aux États-Unis) ;
  • Les logiciels libres, que vous pouvez télécharger et partager à souhait. Cela inclut des logiciels tels Firefox, Thunderbird, OpenOffice/LibreOffice mais aussi des systèmes d'exploitations libres complets comme Ubuntu ou Debian que des milliers de personnes téléchargent grâce à BitTorrent ;
  • La musique libre, des artistes de plus en plus nombreux partagent leur musique ;
  • Les livres libres que vous trouverez en quantité sur des projets tels que Wikilivres, Wikisource, etc. ;
  • Des documents multimédias libres que vous pourrez trouver sur Commons ;
  • Vos contenus personnels : vos vidéos, vos écrits, vos créations etc. dès lors que vous décidez que toutes personnes qui sont intervenues dans la processus de création sont d'accords pour distribuer vos travaux.

Vous pouvez utiliser BitTorrent pour télécharger et échanger toutes ces choses.

Filtrage et empêchements divers[modifier | modifier le wikicode]

Notez que du fait de sa fréquente utilisation à des fins illégales, certains fournisseurs d’accès à Internet tentent d’empêcher son utilisation, bien que cela soit une méthode illégitime : mais il n’existe en Europe malheureusement pas encore de loi sur la neutralité de l’Internet qui interdise à ceux-ci de filtrer ou prioriser certaines utilisations de l’Internet, bien que des associations comme La Quadrature du Net ou la Fédération FDN s’efforcent d’y parvenir, et que récemment une réflexion interne ait été débutée.

Ainsi de nombreux FAI dans le monde tentent de rendre plus difficile le partage via BitTorrent, en limitant la vitesse des communications BitTorrent, en empêchant de seeder (partager le contenu avec les autres une fois téléchargé intégralement), en empêchant de télécharger des fichiers .torrent, ou en rendant plus difficile la communication de logiciels P2P via le pare-feu de leurs routeurs (des « box »).

En France heureusement on ne recense que peu de ces atteintes par rapport à ailleurs, néanmoins certains FAI comme SFR limiteraient la vitesse de connexion via BitTorrent et bloqueraient le fait de seeder[3]. Néanmoins ces limites sont facilement contournées par la plupart des logiciels BitTorrent car ils chiffrent les connexions automatiquement dès qu’il le peuvent (et de nos jours ils le peuvent presque tout le temps, la grande majorité des logiciels BitTorrent gérant le chiffrement). Ainsi cela empêche le FAI de savoir quelle est la nature des données transitant et il ne peut pas les filtrer ou les ralentir en fonction de celle-ci.



Partager des fichiers

Vous pouvez souhaiter mettre à la disposition d'autres internautes des fichiers que vous avez sur votre ordinateur. Qu'il s'agisse de partager des fichiers avec les membres d'un forum que vous fréquentez ou de mettre des fichiers sur le Web afin d'en faire profiter vos amis ou votre famille : ce supplément vous expliquera tout.

Plusieurs manières existent de partager un fichier, en particulier, un fichier peut-être échangé entre un nombre réduit de personnes, ou diffuser mondialement et accessible à tout le monde.

Pour cela, vous allez envoyer un fichier depuis votre ordinateur vers Internet. C'est le contraire du téléchargement qui consiste à transférer un fichier depuis le réseau sur votre ordinateur : on parle alors de « téleverser » un fichier ou de l'« upload » d'un fichier (c'est le terme anglais).[Tendancieux]

Plusieurs technologies/concepts permettent d'y parvenir. L'une d'elle consiste à enregistrer ce fichier sur l'un de nombreux serveurs Internet, d'une manière à ce qu'une autre personne puisse l'y retrouver.

Initialement le partage de fichier s'est développé en dehors du Web, avec des technologies Internet dédiées. De nombreux serveurs FTP ont existé et existent encore. Techniquement, l'opération qui permet d'enregistrer le fichier sur un serveur s'appelle un téléchargement montant (ou up-load en anglais), et l'opération qui permet de récupérer/consulter ce fichier s’appelle un téléchargement descendant (ou down-load en anglais).

A des fins d'ergonomies des fonctionnalités équivalentes ont été mises à disposition sur des sites web.

La consultation de fichier étant plus commune que le partage de fichier, le terme téléchargement, à défaut de précision désigne souvent un téléchargement descendant, c'est-à-dire depuis le réseau vers l'ordinateur utilisé.

Le terme « téleverser » est utilisé pour décrire un téléchargement montant, c'est-à-dire le fait de mettre en ligne, notamment au Québec.


Partager un fichier en un clic[modifier | modifier le wikicode]

Pour partager vos fichiers, nous allons faire appel à un service dit « d'hébergement en un clic ». C'est service vous propose d'héberger, c'est à dire de conserver pour rendre disponible les fichiers que vous leurs proposer.

Pour les utiliser, il suffit de vous rendre sur un tel site et de téléverser le fichier que vous voulez partager en remplissant un formulaire. Une fois le téléversement fini, le site vous fournira une adresse qu'il vous suffira de donner aux gens avec qui vous voulez partager le fichier. Notez cette adresse dans un coin (vous pouvez pour cela utiliser vos marque-pages).

Quelques remarques préliminaires[modifier | modifier le wikicode]

  • Attention ! dès que vous téléversez vos fichiers sur une de ces plate-formes, ils deviennent publics de facto. C'est à dire qu'ils peuvent être téléchargés par tous les internautes, y compris ceux à qui vous ne transmettez pas l'adresse. Cette solution n'est pas adaptée si vous voulez partager des fichiers confidentiels. Toutefois, si vous voulez assurer un minimum la confidentialité, certains services peuvent vous proposer de ne permettre le téléchargement qu'après fourniture d'un mot de passe de votre choix.
  • Les fichiers ainsi hébergés ne sont pas conservés de façon pérenne. C'est très bien si vous voulez publier un fichier mais il risque de disparaître dans le mois qui suit. Conservez toujours une copie du fichier sur votre ordinateur afin de pouvoir le re-publier si besoin.
  • Pour la plupart des connexions Internet, le téléversement de fichiers est plus lent que le téléchargement. Si votre fichier est gros, soyez patient.
  • Sur toutes ces plate-formes, vous pouvez téléverser quasiment sans contraintes (lisez toutefois les règles d'utilisation du service). Par contre, le téléchargement est souvent contraignant pour les gens qui téléchargeront votre fichier : temps d'attentes arbitraires, une seul téléchargement à la fois, quota de données téléchargées à la journée, publicités intrusives... Si vous prenez la peine de choisir une plateforme qui ne soit pas trop pénible à utiliser pour vos destinataires, ils vous en seront reconnaissant.

Choisir un service[modifier | modifier le wikicode]

Le tableau ci-dessous vous propose une liste (non exhaustive) commentée de sites qui proposent ce service. Faites le bon choix. Pour la plupart de ces services :

  • Vous n'avez même pas besoin de créer de compte gratuit pour utiliser le service
  • Vous pouvez créer un compte gratuit qui vous apportera quelques avantages mineures
  • Vous pouvez créer un compte payant de type prenium, les avantages obtenus différent selon les plate-forme mais il faut utiliser vraiment régulièrement un de ces services en particulier pour que l'investissement en vaille le coût.
Service Taille maxi du fichier Commentaires
Megaupload 1024 Mo le fichier sera supprimé après 21 jours sans téléchargement
Rapidshare.com 200 Mo le fichier sera effacé s'il est téléchargé 10 fois
Rapidshare.de 300 Mo le fichier sera supprimé après 30 jours sans téléchargement
Mediafire 100 Mo le fichier sera supprimé après 30 jours sans téléchargement
dl.free.fr 1024 Mo le fichier sera supprimé après 30 jours sans téléchargement

Pour aller plus loin[modifier | modifier le wikicode]

Si vous voulez partager plusieurs fichiers d'un coup, partager des très gros fichiers ou échanger de façon plus confidentielle : vous trouverez des guides, pas à pas, dans le wikilivre « Partage de fichiers sur Internet ».


Jouer

Le web étant maintenant une plate-forme, les jeux par navigateur ont fait leur apparition. Si vous êtes joueur, voilà peut-être une nouvelle façon de passer du bon temps.

Les grands classiques[modifier | modifier le wikicode]

Une simple recherche sur le Web vous permettra de trouver profusion de mots croisés, sudokus, problèmes d'échecs etc.

Les jeux de casinos[modifier | modifier le wikicode]

Méfiez-vous des jeux d'argent sur Internet, la plupart des casinos virtuels sont tenus par des personnes mafieuses et vous ne pourrez jouer qu'à des jeux truqués. En croyant jouer contre d'autres internautes, vous jouez en fait contre des ordinateurs qui savent tout de la partie... Soyez très vigilant, vérifiez que le site est bien édité par une société dont on peut vérifier l'existence. Cela vaut aussi pour les paris en ligne.

Jeux de sociétés[modifier | modifier le wikicode]

Sur le Web, vous pourrez trouver sites pour jouer à différents jeux de sociétés, des plus simples aux plus complexes. Diplomatie

Jeux de rôle[modifier | modifier le wikicode]

Il se pratique également sur le web des jeux de rôle (au sens jeu de société). Cela se déroule la plupart du temps via des forums modifiés pour l'occasion afin de gérer inventaires, combats… Voir l'article « Jeu par forum » sur Wikipédia.

Ces jeux par forum se basent tantôt sur des règles et des univers connus (Donjons et dragons, Vampire : la Mascarade, etc.) parfois sur des règles ou des univers originaux. exemple

Certains jouent également avec des « tables virtuelles » : il s'agit de logiciels basés sur le principe de visioconférence (type Skype ou Google Hangouts), avec la possibilité pour le meneur de jeu de partager des documents (plans, illustrations, textes) et d'effectuer des jets de dés.

Jeux vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Les jeux en flash[modifier | modifier le wikicode]

Une première catégorie de jeu sont les jeux à un joueur, éventuellement, il peut y avoir un une composante multi-joueur par le biais d'un classement. La majeure partie exploite la technologie Flash. Les performances graphiques n'ont rien à voir avec celle d'un jeu PC actuel mais flash permet tout de même de créer des application graphiques en 2D avec une qualité graphique tout à fait acceptable. Ces jeux s'adressent plutôt aux joueurs occasionnels.

Le jeu peut éventuellement sauvegarder votre progression dans un cookie et permettent ainsi de reprendre le jeu là où on s'est arrêté.

Parmi ces jeux on pourra trouver des jeux de plate-forme, de Tower Defense, de réflexion. Jay is Games est un blog qui traite notamment de ces jeux. Kongregate est un site où la plupart de ces jeux sont disponibles, il propose une page listant les jeux les plus populaires.

Les jeux massivement multi-joueurs[modifier | modifier le wikicode]

Dans un tout autre registre, il existe de nombreux jeux massivement multi-joueurs dans un monde persistant. Pour la plupart de ces jeux vous utiliserez un compte créé pour l'occasion (login/mot de passe).

Il peut s'agir de jeux de rôles, tels que Mountyhall et Nainwak's World. De stratégie en temps réelle comme Ogame ou Travian, de stratégie au tour par tour, de gestion (Hattrick), d'élevage (Kochonland), de guerre (TribalWars) dans des univers variés : romanesques, médiévaux, fantastiques, futuristes, contemporains...

Pour les jeux en tour par tour, il s'agit la plupart du temps d'une période. Par exemple, à chaque début de tour, vous gagnez 10 points d'action vous permettant d'agir, un tour démarrant toutes les 24 heures ou à un jour de la semaine donné.

Vous pouvez trouver ces jeux dans la catégorie « Jeu par navigateur » sur wikipédia et sur l'annuaire Tour de Jeu

Des univers virtuels[modifier | modifier le wikicode]

On pourra aussi trouver des univers virtuels tels que Habbo Hotel, pour les enfants.

Sur la Toile[modifier | modifier le wikicode]


Acheter en ligne

Le développement récent du commerce électronique depuis quelques années, avec de 35 à 40 pourcents de croissance, conduit à la banalisation de paiement électronique[4], ainsi qu'à la banalisation des fraudes.

Lorsqu'on achète sur l'Internet, il est préférable de respecter quelques précautions pour éviter les fraudes en tous genres.

Achetez seulement sur des sites reconnus[modifier | modifier le wikicode]

  1. Prenez des renseignements sur la crédibilité du site marchand avec lequel vous allez traiter : est-il lié à une société connue et sérieuse ? Les articles de journaux le concernant sont-ils bons ? Est-il bien perçu dans les forums ?
  2. Est-il affilié à un organisme de référencement et de garantie de qualité de service comme L@belsite [1].
  3. Recherchez toutes les informations permettant de le joindre : Nom de la société, adresse postale, téléphone du service client.
  4. Demandez tous les renseignements sur les conditions de la vente, de la livraison.

Utilisez un système de transaction sécurisé[modifier | modifier le wikicode]

  1. Assurez-vous que votre paiement va se faire par l'intermédiaire d'une banque afin que votre numéro de carte bancaire reste inconnu du commerçant (le logo de la banque doit apparaître sur le site).
  2. Au moment du paiement, vous devez être redirigé vers le site de paiement sécurisé de sa banque : l'icône d'un petit cadenas s'affiche en bas à droite de l'écran, et l'adresse du site doit commencer par https ('s' comme sécurité).

Ne donnez jamais votre code de carte bancaire[modifier | modifier le wikicode]

  1. À aucun moment et pour aucune raison vous ne devez donner le code secret de votre carte bancaire : Attention, si ce code vous est demandé, vous êtes assurément entre les mains d'escrocs.
  2. Les seules informations qui doivent vous être demandées (sur le site sécurisé) sont la série à 16 chiffres identifiant de votre carte bancaire, la date d'expiration de votre carte et éventuellement les trois derniers chiffres inscrits sur le panneau signature au verso de votre carte.
  3. Cliquez sur la rubrique confidentialité pour demander que vos coordonnées bancaires ne soient pas conservées. Si cette rubrique n'est pas présente, envoyez une lettre par la poste.
  4. Hors du site sécurisé de paiement, n'envoyez jamais d'informations confidentielles (en particulier celles figurant sur votre carte bancaire) quel que soit le moyen. En particulier jamais par courriel (e-mail).

Assurez-vous que votre commande a bien été enregistrée[modifier | modifier le wikicode]

  1. Conservez précieusement le document récapitulant votre commande et les conditions de livraison et de paiement. En général tous les sites sérieux prévoient ce document ou renvoient une confirmation par courriel (e-mail).
  2. Dans tous les cas faites une copie-écran de la commande, juste avant votre validation. Faites un coller des informations dans un document texte (Notepad pour Windows) et imprimez-le.

Signalez immédiatement tout problème à votre banquier[modifier | modifier le wikicode]

  1. Si vos coordonnées ont été utilisées frauduleusement malgré les conseils ci-dessus, et que vous êtes bien en possession de votre carte bancaire, votre responsabilité n'est pas engagée.
  2. Dès que vous constatez un débit injustifié sur votre relevé de compte, signalez-le immédiatement par écrit à votre banquier. Votre banque sera tenue de vous rembourser dans un délai maximal d'un mois.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Labels de qualité[modifier | modifier le wikicode]

GFDL Vous avez la permission de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la licence de documentation libre GNU, version 1.2 ou plus récente publiée par la Free Software Foundation ; sans sections inaltérables, sans texte de première page de couverture et sans texte de dernière page de couverture.
  1. Il y avait aussi, parmi les candidats, Vuze mais il est un peu lourd. Transmission (intégré de base à la plupart des distributions GNU/Linux) est intéressant pour les utilisateurs Mac mais n'est pas disponible pour Windows.
  2. « Deluge available in MacPorts » sur le forum de Deluge
  3. http://wiki.vuze.com/w/Bad_ISPs#France
  4. [www.journaldunet.com/0512/051216bilanecom.shtml e-commerce : 2005, l'année des grandes manœuvres]