Photographie/Personnalités/R/Jean Roubier

Un livre de Wikibooks.
Photographie | Personnalités | R
Aller à : Navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Le 31 décembre 2011, le Wikilivre de photographie a atteint 3 000 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Edward Sheriff Curtis (11 juin)
  2. Tokina AF-X Pro 16-50 mm f/2,8 DX (4 juin)
  3. Canon PowerShot D20 (3 juin)
  4. Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0,95 (3 juin)
  5. Pentax Optio WG-2 GPS (2 juin)
navigation rapide


FabricantsPersonnalitésThèmes

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




Jean Roubier était un photographe français (Vézelay, 1896 - ?, 1981). De 1930 à 1980, il a réuni une collection estimée à 100 000 photographies prises en France et en Europe.

Sections

Biographie

Né à Vézelay en 1896, Jean Roubier a fait des études à Bruxelles et à Lille. Engagé dans l'armée française au début de la Première Guerre mondiale, il a été grièvement blessé en 1918 pendant une mission, ce qui lui valut une citation à l'ordre de l'Armée et la Légion d'Honneur. Après la guerre il a travaillé quelque temps au Crédit Foncier de France, puis comme représentant de commerce. C'est au cours de l'Exposition Coloniale de 1931 qu'il a véritablement découvert la photographie, et après s'être acheté un Leica, il a installé un studio de portraits et s'est lancé dans le métier de photographe-illustrateur. On lui doit des portraits de nombreux écrivains, Francis Carco, Jean Cocteau, Colette, Daniel-ROps, François Mauriac, Henri de Montherlant, Jules Romains, etc. Jean Roubier a également collaboré avec de nombreux journaux et périodiques littéraires, artistiques ou autres. Il photographie la nature et les hommes au travail, paysans, artisans, ouvriers ... Ses photographies illustrent de très nombreux livres.

Mobilisé en 1939 comme capitaine pour servir dans la LIgne Maginot, il a été blessé à nouveau en 1940 et fait prisonnier. Démobilisé en octobre, il a repris son activité de portraitiste, refusant toute participation dans la presse soumise au joug de l'occupation allemande. Il s'est engagé au contraire dans la Résistance, mettant à profit son expérience de photographe pour reproduire de nombreux documents.

À la Libération, il a participé avec quelques autres journalistes à la rédaction du premier journal libre, Combat, au siège de France-Soir. Il a également été chargé par le Mouvement de Libération Nationale (MLN) de créer une nouvelle organisation professionnelle de la photographie.

De 1945 à 1970, Jean Roubier a poursuivi de plus belle sa carrière d'illustrateur en se consacrant à l'art, à l'architecture, au reportage sur la France en train de se transformer. Pendant toute cette période il n'a pas cessé de parcourir la France et l'Europe. Il a ainsi publié divers ouvrages de grande qualité sous son propre nom et participé à l'illustration de très nombreux livres écrits par d'autres auteurs.

Collections, expositions

Jean Roubier est présent dans de nombreuses collections, en particulier dans celles de la Bibliothèque Nationale, à Paris.

Un fonds photographique important est disponible par l'intermédiaire de Michel Rager : http://jeanroubier.perso.neuf.fr/mrager/

De très nombreuses expositions ont eu lieu en France et en Europe, portant sur des sujets divers tels que les monuments romans et gothiques, la nature morte, le paysage, les métiers, la Libération de Paris, les destructions de la guerre, les cérémonies religieuses, les portraits de personnalités, etc.

Publications

La liste est longue, mais probablement incomplète...

Publications personnelles

Collaborations

Parutions à titre posthume

YOLE, Jean .- Essais - Le malaise paysan - La population et l'habitation rurales - La Vendée - Le Marais de Monts .- La Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, 1998. (ISBN 2-911253-03-5)

Bibliographie


Lien externe

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html