France : sept Français sur dix jugent inefficace la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

13 août 2010. – Sept Français sur dix jugent la politique de sécurité de Nicolas Sarkozy inefficace. C'est ce qui ressort d'un sondage téléphonique de l'institut CSA, réalisé le 11 août 2010 sur 1 021[1] personnes majeures et publié dans la revue Marianne. Selon cet institut, 69 % des sondés jugent la politique du président en matière de sécurité inefficace, contre 27 % de satisfaits. Ce désaveu s'étend même au sein de la majorité. En effet 53 % des sympathisants de la droite, à l'image de 72 % des sympathisants de la gauche, désapprouvent les mesures prises. Selon l'hebdomadaire, ces chiffres constituent une « claque monumentale ».

Dans le détail, 58 % des personnes interrogées considèrent la politique sécuritaire inefficace dans la lutte contre les atteintes aux biens, 69 % pour les atteintes à la personne et 72 % pour la délinquance financière. Le pompon est décroché avec 78 % de déçus concernant les violences urbaines. Selon l'institut CSA, les sondés condamnent la suppression de la police de proximité. Autre constat, 66 % des personnes jugent sévèrement la réduction des effectifs dans les forces de police et de gendarmerie, politique décidée par Nicolas Sarkozy.

En revanche les avis sont très partagés concernant la déchéance de la nationalité pour les délinquants et les criminels d'origine étrangère. Le fossé se creuse en effet entre militants de gauche (à 36 % favorables à cette mesure) et de droite (où 69 % la plébiscitent).

Notes

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.