Sport : Retraite sportive du biathlète Raphaël Poirée

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

18 mars 2007. – Annoncée le jour même de sa victoire aux championnats du monde du biathlon de 2007 le 6 février 2007 dans l'épreuve du 20 km individuel, Raphaël Poirée (âgé de 32 ans) a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive le 11 mars 2007 à l'issue de l'épreuve du mass start à Oslo-Holmenkollen qui restera comme l'un des grands moments de l'histoire du biathlon.

Raphaël Poirée aura marqué l'histoire de son sport pendant ces dix dernières années, en remportant trois médailles olympiques (une médaille d'argent en poursuite en 2002 et deux médailles de bronze en relais en 2002 et 2006), huit titres de champion du monde (plus trois médailles d'argent et sept médailles de bronze), treize globes de cristal (dont quatre au classement général en 2000, 2001, 2002 et 2004). Son parcours sera attisé par une grande rivalité sportive contre le norvégien Ole Einar Bjørndalen, en effet depuis 1998 huit des neufs derniers gros globes de cristal au classement général furent remportés soit par l'un soit par l'autre. Enfin depuis 1996, il est en couple avec l'une des meilleures biathlètes : la norvégienne Liv Grete Poirée (trois médailles olympiques, 7 titres de championnats du monde et un globe de cristal au classement général) avec qui il aura deux enfants (deux filles Emma née en 2003 et Anna née en 2007) qui avait décidé de mettre un terme à sa carrière en mars 2006 pour s'occuper de sa famille.

Sa carrière

Grand espoir du biathlon, il arrive en 1993 en équipe de france et apprend aux côtés des Patrice Bailly-Salins, Anne Briand ou Corinne Niogret avant de remporter ses premiers titres de champions du monde juniors l'année suivante. Sa progression est constante année après année, il remporte sa première victoire senior en coupe du monde le 8 janvier 1998 à Ruhpolding, son premier globe de cristal en 1999 au classement de la poursuite et son premier titre de championnat du monde en 2000 (ainsi que le classement général en coupe du monde), faisant de lui le meilleur biathlète de la planète (médiatisé en plus par les performances de sa femme). Il régnera durant trois ans en coupe du monde remportant le classement général à trois reprises (2000, 2001 et 2002 où à deux reprises Ole Einar Bjørndalen sera son dauphin). Cette suprématie sera interrompue par ses Jeux Olympiques d'hiver de 2002 ratés alors qu'il était annoncé comme grand favori, il ne gagnera que deux médailles (une d'argent en poursuite et une de bronze en relais) alors que son homologue norvégien remporte les quatres épreuves.

Après une année 2003 où il verra la naissance de sa première fille et une saison moyenne, il repart de plus belle à partir de 2004 avec en tête se préparer pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2006 pour prendre sa revanche de la précèdente. Il gagnera une nouvelle fois le classement général coupe du monde et trois titres de champion du monde 2004 (dont son troisième dans l'épreuve du mass start après 2000 et 2001 qui aura pour conséquence qu'on le surnomme Monsieur Mass Start) puis une coupe monde du monde en mass start en 2005. Malheureusement, il loupe de nouveau ses JO en ne remportant que la médaille de bronze en relais (où il prit le dernier relais et s'arracha pour doubler son homologue suédois dans le sprint final).

Déçu par cette nouvelle mésaventure olympique, il décide pourtant de poursuivre sa carrière pour la nouvelle saison à venir. Le début de la saison 2007 voit une nette domination d'Ole Einar Bjørndalen qui remporte les cinq premières épreuves de la coupe du monde alors que Raphaël connaît quelques diffcultés, mais il tord le coup aux rumeurs d'un possible retrait en remportant le 16 décembre 2006 en remportant le sprint à Hochfilzen et en se préparant de la meilleure des façons pour les championnats du monde de biathlon 2007 à Rasun Anterselva. Il fait alors partie des favoris pour cet événement. Alors que les deux premières épreuves (sprint et poursuite) sont remportées par Ole Einar Bjørndalen, Raphaël remporte la troisième épreuve de l'indivuel mais annonce quelques instants après sa victoire son souhait de prendre sa retraite sportive en cette fin d'année pour se consacrer à sa famille (sa femme et ses deux filles dont la dernière est née en janvier 2007. Il remportera durant ces championnats du monde deux autres médailles dont une d'argent en épreuve mixte et une de bronze dans le mass start.

Décomplexé par l'annonce de cette échéance, il remporte quatre victoires d'affilée en coupe du monde et se replace dans la perspective de la victoire dans le classement général, mais comme promis il désire arrêter sa carrière à Oslo-Holmenkollen en terres norvégiennes (alors qu'il reste d'autres épreuves derrière). On assista alors à un duel entre les deux plus grands biathlètes de ces dix dernières années : Raphaël Poirée et Ole Einar Bjørndalen. Tout d'abord, Raphaël s'incline sans contestation dans l'épreuve de poursuite en terminant second le samedi 10 mars derrière son adversaire norvégien, mais pour la dernière course de sa carrière le dimanche 11 mars dans l'épreuve de l'individuel la victoire se jouera dans un sprint final entre les deux protagonistes et on devra faire appel à la photo finish pour déterminer le vainqueur, finalement ce sera le norvégien avec un dixième de seconde seulement d'avance.

Raphaël se retire donc du biathlon professionnel pour se consacrer essentiellement à sa famille, il aura permis à ce sport une plus grande exposition médiatique en France et aura entraîné d'autres biathlètes dans ses succès, véritable leader de l'équipe de France de biathlon ces dernières années certains considèrent qu'il laissera un vide.

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.