Suisse : la municipalité de Lausanne s'offre une chaîne de télévision pour les élections communales

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Brélaz est accusé de vouloir créer une chaîne de télévision pour assurer sa réélection

20 novembre 2010. – Dans l'optique des élections communales qui se tiendront en 2011, la ville de Lausanne a décidé de lancer une nouvelle chaîne de télévision dédiée, dans un premier temps, à l'actualité politique locale. Cette nouvelle chaîne, déjà surnommée « TéléBrélaz » en hommage au syndic Daniel Brélaz, est rendue nécessaires selon ses promoteurs à cause du manque d'« approfondissement » constaté sur La Télé locale.

L'information a été publiée par le quotidien romand La liberté qui a noté l'octroi, par le parlement de la ville, d'un budget supplémentaire de 70 000 francs pour 2010, de 120 000 francs en 2012 et au moins 100 000 francs les années suivantes. Ces montants devraient être utilisé, dans un premier temps, pour diffuser des débats, des portraits de candidats et des émissions en direct dans l'optique des élections communales de mars 2011 ; ces émissions devraient être diffusées sur la chaîne « Canal Info » qui retransmet déjà les séances du Conseil communal et diffuse des informations pratiques. Une fois les élections passées, cette chaîne serait utilisée pour diffuser « des émissions d'information sur les produits commercialisés de la ville, principalement les Services industriels, et sur la réalisation de divers grands projets ». Dans le document produit par la municipalité, cette demande est justifiée par le fait que la chaîne locale de La Télé « ne pourra pas couvrir les élections communales de manière approfondie ».

Cette demande a fait bondir les adversaires politiques du syndic de Lausanne Daniel Brélaz qui relèvent que ce dernier est membre du conseil d'administration de La Télé, ainsi que de celui de Mediaprofil, société de production chargée de réaliser les nouveaux programmes. Ils accusent la municipalité en place de s'offrir, avec l'argent du contribuable, une tribune politique pour assurer leur réélection.

Le municipal en charge des Services Industriels, Jean-Yves Pidoux, de même que Daniel Brélaz lui-même, ont assuré que l'indépendance des production, ainsi que l'égalité de traitement des candidats, seront garanties. Le syndic ajoute que « la Municipalité veut simplement garantir aux citoyens le même niveau d’information de détail que par le passé », rappelant que la ville avait produit, sur la chaîne locale TVRL aujourd'hui disparue, plusieurs émissions de débats et de directs lors des élections de 2001 et 2006.

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.


  • Page
  • « Suisse »
  • de Wikinews. Créer un article