Claude Fohlen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Fohlen
Naissance
Décès
Nationalité

Claude Fohlen (Mulhouse, le )[1] est un historien français spécialiste de l'Amérique du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille alsacienne, il voit ses études contrariées par les vicissitudes de la Seconde Guerre mondiale.

Reçu premier à l'agrégation d'histoire en 1946, il consacre sa thèse de doctorat, soutenue en 1954, à L'industrie textile sous le Second Empire, distinguant notamment entre un « modèle normand » et un « modèle alsacien » de reproduction des élites[2]. Assistant à l'Université de Lille en 1949, il est nommé professeur d'histoire contemporaine à l'université de Besançon en 1955. En 1968, il est le premier titulaire de la chaire d'histoire de l'Amérique du Nord à la Sorbonne (puis à l’Université Paris I), qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1988[1].

Il a enseigné à l'Université Yale (1957), puis a prononcé de nombreuses conférences à Berkeley, Stanford, Newark, Harvard.

Il est décédé le 13 juin 2008 à l'âge de 86 ans.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Besançon (Cêtre, 1965-66 rééditée en 1981)
  • L'Amérique anglo-saxonne de 1815 à nos jours (Nouvelle Clio, 1965)
  • La France de l'Entre-deux-guerres (1966)
  • L'agonie des Peaux-Rouges (Éditions Resma, 1970)
  • Qu'est-ce que la révolution industrielle? (Robert Laffont, 1971)
  • La vie quotidienne au Far West. 1860-1890 (Hachette, 1974)
  • L’Amérique de Roosevelt (Imprimerie nationale, 1982)
  • Les Indiens d’Amérique du Nord (PUF, Que sais-je ? 1985)
  • Thomas Jefferson à Paris (Perrin, 1985)
  • Les États-Unis au XXe siècle (Aubier, 1988)
  • Les Pères de la Révolution américaine (Albin Michel, 1989)
  • De Washington à Roosevelt. L'ascension d'une grande puissance 1776-1945.
  • Les Noirs aux États-Unis. Que sais-je ?
  • Benjamin Franklin, L’Américain des Lumières, collection Biographies, Payot (2000)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Monde, 5 juillet 2008, p. 19.
  2. Jean-Michel Boehler, Christine Lebeau, Bernard Vogler (dir.), Les élites régionales (XVIIe-XXe siècle). Construction de soi-même et service de l’autre, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la France