Gersham Mott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gershom Mott

Naissance
Lamberton, État de New Jersey
Décès (à 62 ans)
New York, État de New York
Allégeance Union
Arme infanterie
Grade Major général
Conflits Guerre de Sécession

Gershom Mott (né le à Lamberton, État du New Jersey, et décédé le à New York, État de New York) est un major général de l'Union. Il est enterré à Trenton, État du New Jersey[1].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

'Gershom Mott est élève à l'académie de Trenton. À l'âge de 14 ans, il devient commis dans une mercerie[2].

Lors de la guerre américano-mexicaine, il s'engage en tant que volontaire. Il est nommé second-lieutenant du 10th U.S. Infantry le [2]. Néanmoins, son régiment n'est pas envoyé au Mexique et il quitte le service actif le [2].

Il devient caissier dans une banque[2].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Gershom Mott est nommé lieutenant-colonel du 5th New York Infantry le [3]. Son régiment rejoint alors l'armée du Potomac[2]. Il participe à la campagne Péninsulaire.

Le , il prend le commandement du 6th New Jersey Infantry en tant que colonel[3]. Bien que son régiment ne participe peu lors de la bataille des Sept Jours, il est félicité pour sa participation à la bataille de Seven Pines[2]. Il est sévèrement blessé au bras lors de la seconde bataille de Bull Run[2]. Il est nommé brigadier général des volontaire le [3].

Il participe en tant que commandant d'une brigade du III corps de l'armée du Potomac à la bataille de Chancellorsville au cours de laquelle il est blessé à la main gauche[1],[2]. Après avoir recouvré de ses blessures, il prend le commandement d'une division. Il participe à la bataille de Spotsylvania mais ne parvient pas à soutenir une attaque. Il est alors replacé au commandement d'une brigade[1].

Il participe à la campagne de Bristoe et à la campagne de Mine Run[2]. Il reprend le commandement de la 4th division du II corps lors de la campagne de l'Overland[2]. Il se distingue lors du siège de Petersburg[1]. Il participe à la bataille du Cratère et est l'un des rares officiers dont la conduite est remarquée lors de ce désastre[4].

Il est breveté major général des volontaires le pour services distingués pendant la guerre[3].

Il participe à la campagne d'Appomattox au cours de laquelle il est une nouvelle fois blessé, à la jambe droite, lors de la bataille d'Amelia Spring[2]. Il est nommé major général des volontaires le [3].

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Gershom Mott quitte le service actif des volontaires le [3]. Il est alors cadre de la Camden & Amboy Railroad puis devient banquier[2]. Il refuse une commission de colonel dans l'armée régulière en 1869[2]. Il occupe alors plusieurs postes dans le gouvernement de l'État du New Jersey dont trésorier de l'État ou directeur de prison[2].

En 1873, il commande la garde nationale du New Jersey en tant que major général jusqu'à sa mort[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Gershom Mott, page consacrée au général sur Find a Grave.com (consulté le 25 août 2015)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en) Spencer C. Tucker, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection, ABC-Clio, , 2777 p. (ISBN 978-1-85109-677-0)
  3. a, b, c, d, e et f (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  4. (en) John P. Mulcahy, A fine Day - The Civil War Diary of Captain Emmanuel D. Roath 107th PA Volunteers, 1864, Lulu.com, , 226 p. (ISBN 9781300107798)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la guerre de Sécession
  • Portail des forces armées des États-Unis