Gouvernement Juncker-Asselborn II

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Gouvernement Juncker-Asselborn II
Regierung Juncker-Asselborn II (lb)

Grand-Duché de Luxembourg

Le Président ministre, Jean-Claude Juncker, le 24 mai 2006.
Grand-Duc Henri de Luxembourg
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Vice-Premier ministre Jean Asselborn
Élection 7 juin 2009
Législature XXIIe
Formation
Fin
Durée 4 ans, 4 mois et 11 jours
Composition initiale
Coalition CSV-LSAP
Ministres 15
Secrétaires d'État 0
Femmes 4
Hommes 11
Représentation
Chambre des députés
39 / 60

Le gouvernement Juncker-Asselborn II (luxembourgeois : Regierung Juncker-Asselborn II), est le gouvernement du Luxembourg en fonction du au .

Les élections[modifier | modifier le code]

Le Parti chrétien-social sort vainqueur du scrutin du 7 juin 2009. Il obtient 38,04 % des suffrages et 26 mandats. Son partenaire de coalition, le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois, perd un siège et ne dispose plus que de 13 élus à la nouvelle Chambre des députés. Il reste cependant la deuxième formation politique du pays en nombre de mandats. Le Parti démocratique, qui avait déjà subi des pertes importantes aux élections précédentes en 2004, ne garde plus que neuf sièges (10 en 2004 et 15 en 1999). Le parti écologiste Déi Gréng confirme ses bons résultats de 2004 et parvient à se maintenir à sept mandats. L’ADR, qui en avril 2006 a changé son nom d’Aktiounskomitee fir Demokratie a Rentegerechtegkeet en Alternativ Demokratesch Reformpartei, ne réussit pas à élargir sa base électorale et n’obtient que quatre sièges (cinq en 2004). Par contre, le parti de gauche Déi Lénk, absent entre 2004 et 2009, est à nouveau présent au sein de la Chambre des députés avec un élu. Les deux autres formations inscrites aux élections, le Parti communiste et la Biergerlëscht, ne gagnent aucun siège. À l’issue du scrutin, le Parti chrétien-social entame des négociations de coalition avec le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois pour former « un gouvernement de la continuité et de la responsabilité ». L’accord de coalition est signé le 20 juillet et trois jours plus tard a lieu la cérémonie d’assermentation du nouveau gouvernement au château de Colmar-Berg.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (23 juillet 2009)[modifier | modifier le code]

Suite aux élections législatives du 7 juin 2009, le gouvernement est constitué comme suit.

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre d’État
Ministre du Trésor
Jean-Claude Juncker CSV
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires étrangères
Jean Asselborn LSAP
Ministre de la Famille et de l'Intégration
Ministre de la Coopération et de l'Aide humanitaire
Marie-Josée Jacobs CSV
Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle Mady Delvaux-Stehres LSAP
Ministre des Finances Luc Frieden CSV
Ministre de la Justice
Ministre de Fonction publique et de la Réforme administrative
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Ministre des Communications et des Médias
Ministre de la Religion
François Biltgen CSV
Ministre de l'Économie et du Commerce extérieur Jeannot Krecké LSAP
Ministre de la Santé
Ministre de la Sécurité sociale
Mars Di Bartolomeo LSAP
Ministre de l'Intérieur et à la Grande Région
Ministre de la Défense
Jean-Marie Halsdorf CSV
Ministre du Développement durable et des Infrastructures Claude Wiseler CSV
Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Immigration Nicolas Schmit LSAP
Ministre de la Culture
Ministre des Relations avec le Parlement
Ministre de la Simplification administrative (auprès du Premier ministre)
Ministre déléguée à la Fonction publique et la Réforme administrative
Octavie Modert CSV
Ministre du Logement
Ministre délégué pour le Développement durable et les Infrastructures
Marco Schank CSV
Ministre des Classes moyennes et du Tourisme
Ministre de l'Égalité des chances
Françoise Hetto-Gaasch CSV
Ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural
Ministre des Sports
Ministre délégué à l’Économie solidaire
Romain Schneider LSAP

Remaniement du [modifier | modifier le code]

Jeannot Krecké quitte le gouvernement. Entre au gouvernement Étienne Schneider qui est nommé ministre de l’Économie et du Commerce extérieur.

Suite au remaniement ministériel du , le gouvernement est constitué comme suit.

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre d’État
Ministre du Trésor
Jean-Claude Juncker CSV
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires étrangères
Jean Asselborn LSAP
Ministre de la Famille et de l'Intégration
Ministre de la Coopération et de l'Aide humanitaire
Marie-Josée Jacobs CSV
Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle Mady Delvaux-Stehres LSAP
Ministre des Finances Luc Frieden CSV
Ministre de la Justice
Ministre de Fonction publique et de la Réforme administrative
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Ministre des Communications et des Médias
Ministre de la Religion
François Biltgen CSV
Ministre de la Santé
Ministre de la Sécurité sociale
Mars Di Bartolomeo LSAP
Ministre de l'Intérieur et à la Grande Région
Ministre de la Défense
Jean-Marie Halsdorf CSV
Ministre du Développement durable et des Infrastructures Claude Wiseler CSV
Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Immigration Nicolas Schmit LSAP
Ministre de la Culture
Ministre des Relations avec le Parlement
Ministre de la Simplification administrative (auprès du Premier ministre)
Ministre déléguée à la Fonction publique et la Réforme administrative
Octavie Modert CSV
Ministre du Logement
Ministre délégué pour le Développement durable et les Infrastructures
Marco Schank CSV
Ministre des Classes moyennes et du Tourisme
Ministre de l'Égalité des chances
Françoise Hetto-Gaasch CSV
Ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural
Ministre des Sports
Ministre délégué à l’Économie solidaire
Romain Schneider LSAP
Ministre de l’Économie et du Commerce extérieur Étienne Schneider LSAP

Remaniement du 30 avril 2013[modifier | modifier le code]

François Biltgen et Marie-Josée Jacobs quittent le gouvernement. Jean-Claude Juncker est nommé ministre des Cultes. Luc Frieden est nommé ministre des Communications et des Médias. Octavie Modert est nommée ministre de la Justice et ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Entrent au gouvernement Marc Spautz et Martine Hansen. Marc Spautz est nommé ministre de la Famille et de l’Intégration, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire et ministre aux Relations avec le Parlement. Martine Hansen est nommée ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Suite au remaniement ministériel du 30 avril 2013, le gouvernement est constitué comme suit.

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre d’État
Ministre du Trésor
Ministre des Cultes
Jean-Claude Juncker CSV
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires étrangères
Jean Asselborn LSAP
Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle Mady Delvaux-Stehres LSAP
Ministre des Finances
Ministre des Communications et des Médias
Luc Frieden CSV
Ministre de la Santé
Ministre de la Sécurité sociale
Mars Di Bartolomeo LSAP
Ministre de l'Intérieur et à la Grande Région
Ministre de la Défense
Jean-Marie Halsdorf CSV
Ministre du Développement durable et des Infrastructures Claude Wiseler CSV
Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Immigration Nicolas Schmit LSAP
Ministre de la Justice
Ministre de la Culture
Ministre de la Fonction publique et à la Réforme administrative
Ministre à la Simplification administrative (auprès du Premier ministre)
Octavie Modert CSV
Ministre du Logement
Ministre délégué pour le Développement durable et les Infrastructures
Marco Schank CSV
Ministre des Classes moyennes et du Tourisme
Ministre de l'Égalité des chances
Françoise Hetto-Gaasch CSV
Ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural
Ministre des Sports
Ministre délégué à l’Économie solidaire
Romain Schneider LSAP
Ministre de l’Économie et du Commerce extérieur Étienne Schneider LSAP
Ministre de la Famille et de l’Intégration
Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire
Ministre aux Relations avec le Parlement
Marc Spautz CSV
Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Martine Hansen CSV

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Guy Thewes (photogr. archives du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et des Sports, archives du Service information et presse du gouvernement luxembourgeois, Photothèque de la Ville de Luxembourg, archives du Musée d’histoire de la Ville de Luxembourg, archives du Luxemburger Wort et du Lëtzebuerger Journal), Les gouvernements du Grand-Duché de Luxembourg depuis 1848, Imprimerie Centrale, Luxembourg, Service information et presse du gouvernement luxembourgeois, Département édition, (1re éd. 1989), 271 p. (ISBN 978-2-87999-212-9, OCLC 830021082, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Portail des années 2010
  • Portail de la politique au Luxembourg