Pedro Almodóvar

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Almodóvar.
Pedro Almodóvar
Pedro Almodóvar au Festival de Cannes en mai 2017.
Nom de naissance Pedro Almodóvar Caballero
Naissance (70 ans)
Calzada de Calatrava, Province de Ciudad Real, Espagne
Nationalité Espagnol
Profession Réalisateur, scénariste, producteur
Films notables Femmes au bord de la crise de nerfs
Talons aiguilles
Tout sur ma mère
Parle avec elle
La Mauvaise Éducation
Volver

Pedro Almodóvar Caballero /ˈpeðɾo almoˈðoβaɾ kaβaˈʝeɾo/[1] est un réalisateur de cinéma espagnol, né le à Calzada de Calatrava dans la province de Ciudad Real et la communauté autonome de Castille-La Manche, en Espagne. Il est l'un des cinéastes emblématiques de la nouvelle vague espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et premiers pas artistiques[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pedro Almodóvar migre à 8 ans avec sa famille en Estrémadure. Il y fait ses études secondaires qu'il poursuit chez les Franciscains. Comme Mario Vargas Llosa, il fait du scoutisme.

Vers 18 ans, il quitte sa maison seul pour s'installer à Madrid, sans argent et sans travail, mais avec un projet très concret : étudier le cinéma et en faire son métier. Il lui est impossible de s'inscrire à l'école officielle du cinéma puisque Franco vient juste de la fermer. Dans la mesure où il ne peut apprendre le langage cinématographique, Almodóvar décide d'en apprendre le fond en multipliant ses expériences artistiques personnelles dans différents domaines. Malgré la dictature, Madrid représente, pour un adolescent provincial, la culture, l'indépendance et la liberté.

Il survit grâce à divers petits métiers et s'achète sa première caméra super 8 après avoir décroché un emploi à la Compagnie nationale de téléphone d'Espagne. Il y travaille douze ans comme employé de bureau. Le matin, à la Compagnie de téléphone, il apprend à connaître la classe moyenne espagnole qui vit les débuts de la société de consommation, avec ses grands drames et ses petites misères. Le soir et la nuit, il écrit, fait du théâtre avec la compagnie indépendante Los Goliardos et tourne des films en super 8.

Il collabore à diverses revues underground et écrit des nouvelles dont certaines sont publiées. Il a aussi réalisé des romans-photos au cours de sa jeunesse. Il fait également partie d'une troupe de théâtre amateur (référence à cette période dans Tout sur ma mère) et d'un groupe punk rock avant de commencer sa carrière cinématographique.

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

La main Pop art de Pedro Almodovar, 70e festival du film de Cannes

Entre 1974 et 1985, Pedro Almodóvar réalise plusieurs courts métrages en amateur, remarqués dans le milieu underground.

En 1986, il fonde avec son frère Agustín Almodóvar la maison de production « El Deseo S.A. ». Celle-ci produit les dix films suivants écrits et dirigés par Pedro ainsi que des films d'autres jeunes réalisateurs. L'année 2003 sera l'une des meilleures pour « El Deseo S.A. ».

Son tout premier long métrage distribué en 1980, Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (le précédent Folle... folle... fólleme Tim! n'ayant pas fait l'objet d'une carrière commerciale) se démarque déjà par sa liberté de ton, son goût pour les marginaux puis pour les aléas sentimentaux et sexuels. Bien que le jeune réalisateur soit beaucoup critiqué à ses débuts, le succès va croissant. C'est au loufoque et bariolé Femmes au bord de la crise de nerfs, récompensé par 5 Goyas du cinéma espagnol en 1989, qu'il doit sa notoriété internationale. Ses premiers films s'inspirent, tout en les parodiant, du style des bandes dessinées, feuilletons télévisés, romans policiers, romans-photos, magazines people, romans de gare et autres objets de culture populaire[2]. Mêlant le banal et le spectaculaire, ils poussent généralement le spectateur à voir au-delà des apparences dans des comédies de mœurs aux intrigues foisonnantes et déjantées mais toujours efficaces. L'omniprésente thématique sexuelle des œuvres d'Almodóvar dérange et on le taxe de vulgarité mais il va tout de même s'imposer comme l'une des têtes de proue de la Movida espagnole. Talons aiguilles semble marquer un tournant dans sa carrière : tout en gardant son habituelle structure narrative, d'une extrême densité et préservant ses références à la culture populaire, le metteur en scène délaisse le kitsch et l'outrance pour explorer une difficile relation mère-fille et revisiter les codes du mélodrame.

En 1992 il fait partie du jury des longs métrages lors du Festival de Cannes 1992 sous la présidence de Gérard Depardieu.

Cette section est franco-centrée et doit être internationalisée (mai 2018).

En 1999, il surprend critique, public et profession avec l'émouvant Tout sur ma mère qui évoque le parcours d'une femme reconstruisant sa vie après la mort accidentelle de son fils[3]. Dans cette veine, sort trois ans plus tard Parle avec elle, considéré par la critique comme son œuvre la plus mature et la plus aboutie[2]. Vient ensuite La Mauvaise Éducation, sorti en France le , qui connait un succès controversé. Malgré tout, le film sera applaudi par les critiques et le public, faisant 1 085 347 entrées en France.

Si Femmes au bord de la crise de nerfs (1988) lui vaut une renommée mondiale, Tout sur ma mère lui permet de remporter quelques-unes des récompenses cinématographiques internationales les plus prestigieuses tels l'Oscar 1999 et le César du meilleur film étranger, le Prix de la mise en scène à Cannes et les Goyas du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Une de ses actrices favorites est Victoria Abril que certains de ses films ont imposée comme actrice majeure en France.

Volver (2006) est également très bien reçu par la critique comme par le public. L'actrice principale en est Pénélope Cruz qui avait participé à la production d'En chair et en os et Tout sur ma mère. En 2008, Pedro Almodóvar tourne de nouveau avec Pénélope Cruz un film sur le cinéma et la jalousie : Étreintes brisées (Los Abrazos rotos). Le film est sorti sur les écrans français le .

En 2011, le film La piel que habito est présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2011. Ce nouveau film est une adaptation libre du roman français Mygale de Thierry Jonquet. C'est la deuxième fois que le réalisateur s'appuie sur une œuvre littéraire, après En chair et en os. En 2013, il revient à la comédie décalée qui l'a fait connaître à ses débuts avec Les Amants passagers.

Depuis plusieurs années, il fait partie des réalisateurs internationaux qui concilient succès populaire et cinéma d'auteur, anticonformisme et indépendance d'esprit avec des films très écrits, visuellement sophistiqués, toujours surprenants dans l'élaboration de leurs intrigues et qui restent malgré tout très appréciés du grand public.

Il a tourné douze films à Madrid. Ma vie et mes films sont liés à cette ville, comme les deux faces d'une même pièce de monnaie a-t-il écrit dans « Patty Diphusa, la Vénus des lavabos », un recueil de textes paru en 1999.

Début 2015, il annonce travailler sur un nouveau projet et dévoile en mai le casting de son nouveau film. Il s'entoure notamment d'acteurs du petit écran espagnol dont Adriana Ugarte et Michelle Jenner[4]. D'abord intitulé Silencio, le réalisateur décide finalement de changer le titre et renomme le film Julieta[5]. Le film est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2016 et bien qu'il n'y ait reçu aucun prix, il connait un large succès aussi bien critique que du côté du public. Le , la fuite de documents Panama Papers confirme de façon publique son implication dans le scandale financier[6].

Le 31 janvier 2017, il est choisi pour présider le jury du 70e Festival de Cannes[7], succédant ainsi à George Miller. Il avait déjà été membre du jury en 1992, sous la présidence de Gérard Depardieu.

Au printemps 2018, il commence le tournage d'un nouveau film, Douleur et Gloire avec Penélope Cruz et Rosalía Vila, qu'il présente au Festival de Cannes en 2019.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Pedro Almodóvar est l'une des figures publiques les plus emblématiques engagé contre l'intervention militaire en Irak. Il désapprouve le soutien qu'apporte le gouvernement espagnol aux États-Unis. Avec Fernando Fernán Gómez et Leonor Watling, il a été chargé de lire le manifeste contre la guerre et le gouvernement de José María Aznar lors de la grande manifestation (qui a réuni entre 660 000 et 990 000 mobilisants) à Madrid le 15 février 2003[8].

Après les élections remportées par le parti PSOE en 2004, Pedro Almodóvar a lancé une attaque contre le PP en présentant son nouveau film La mala educación. Les attentats du 11 mars 2004, quelques jours avant les élections, ont poussé l'artiste à suspendre les festivités prévues autour du lancement de son dernier film. Mariano Rajoy a déclaré que les propos d'Almodóvar sur la manipulation des informations lors de ces événements étaient mensongers et honteux de la part d'un compatriote[9].

En septembre 2018, à la suite de la démission de Nicolas Hulot, il signe avec Juliette Binoche la tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité », qui parait en une du journal Le Monde, avec pour titre L'appel de 200 personnalités pour sauver la planète[10].

L'originalité et l'innovation dans l'œuvre d'Almodóvar[modifier | modifier le code]

Pedro Almodóvar et Penélope Cruz en 2006 à l'occasion de la remise du Prix Prince des Asturies au cinéaste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Dos putas o una historia de amor que termina en boda
  • 1974 : Film político
  • 1975 : La caída de Sodoma
  • 1975 : Homenaje
  • 1975 : El sueño o la estrella
  • 1975 : Blancor
  • 1976 : Trailer de Who is afraid of Virginia Woolf?
  • 1976 : Sea caritativo
  • 1976 : Muerte en la carretera
  • 1977 : Las tres ventajas de Ponte
  • 1977 : Sexo va, sexo viene
  • 1977 : Complementos (série de courts métrages)
  • 1978 : Salomé
  • 1985 : Trailer para amantes de lo prohibido (court métrage-comédie musicale pour la TVE)
  • 2009 : La Conseillère anthropophage (La Concejala antropófaga)

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • La Fleur de mon secret, Éditions du Levant, 1995, 181 p. (ISBN 2841790029)
  • Femmes au bord de la crise de nerfs, édition bilingue, Éditions L'avant-scène, 1995, 139 p. (notice BnF no FRBNF35828359)
  • Tout sur ma mère, édition bilingue, Petite bibliothèque des cahiers du cinéma, 1999, 207 p. (ISBN 2866422481)
  • La Mauvaise Éducation, édition bilingue, Petite bibliothèque des cahiers du cinéma, 2004, 208 p. (ISBN 2866423909)

Roman[modifier | modifier le code]

  • Patty Diphusa. La Vénus des lavabos, Ramsay, 1991, 199 p. (ISBN 285956988X) - rééd. Le Seuil, coll. « Points », 1999

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompense Année Catégorie Film Statut
Espagne
Prix Goya 1989 Meilleur film Femmes au bord de la crise de nerfs Lauréat
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario original Lauréat
1991 Meilleur film Attache-moi ! Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario original Nomination
1996 Meilleur réalisateur La Fleur de mon secret Nomination
2000 Meilleur film Tout sur ma mère Lauréat
Meilleur réalisateur Lauréat
Meilleur scénario original Nomination
2003 Meilleur film Parle avec elle Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario original Nomination
2005 Meilleur film La Mauvaise Éducation Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
2007 Meilleur film Volver Lauréat
Meilleur réalisateur Lauréat
Meilleur scénario original Nomination
2010 Étreintes brisées Nomination
2012 Meilleur film La piel que habito Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario adapté Nomination
2017 Meilleur film Julieta Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario adapté Nomination
Fotogramas de Plata 1988 Meilleur film espagnol La Loi du désir Lauréat
1991 Attache-moi ! Lauréat
2007 Volver Lauréat
Médailles du Círculo de Escritores Cinematográficos 2007 Meilleur film Lauréat
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario original Lauréat
2010 Étreintes brisées Nomination
2017 Meilleur réalisateur Julieta Nomination
Meilleur scénario adapté Nomination
Prix José María Forqué 2000 Meilleur film de l'année Tout sur ma mère Nomination
2003 Parle avec elle Nomination
2005 La Mauvaise Éducation Nomination
2007 Volver Nomination
2012 La piel que habito Nomination
2017 Julieta Nomination
Prix Feroz 2017 Meilleur film dramatique Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario Nomination
Allemagne
Deutscher Filmpreis 2000 Meilleur film étranger Tout sur ma mère Lauréat
Argentine
Prix Cóndor de Plata
2000 Meilleur film étranger Tout sur ma mère Nomination
2003 Meilleur film en langue étrangère Parle avec elle Lauréat
2005 Meilleur film ibéro-américaine La Mauvaise Éducation Nomination
2007 Volver Lauréat
2010 Étreintes brisées Nomination
2012 La piel que habito Nomination
2017 Julieta Nomination
États-Unis
Oscars 1989 Meilleur film en langue étrangère Femmes au bord de la crise de nerfs Nomination
2000 Tout sur ma mère Lauréat
2003 Meilleur réalisateur Parle avec elle Nomination
Meilleur scénario original Lauréat
Golden Globes 1989 Meilleur film en langue étrangère Femmes au bord de la crise de nerfs Nomination
1992 Talons aiguilles Nomination
2000 Tout sur ma mère Lauréat
2003 Parle avec elle Lauréat
2007 Volver Nomination
2010 Étreintes brisées Nomination
2012 La piel que habito Nomination
Chicago Film Critics Association 1999 Meilleure film en langue étrangère Tout sur ma mère Lauréat
2006 Volver Nomination
2009 Étreintes brisées Nomination
2016 Julieta Nomination
 Europe
Berlinale 1987 Teddy Award - Meilleur film La Loi du désir Lauréat
1990 Ours d'or Attache-moi ! Nomination
Festival de Cannes 1999 Palme d'or Tout sur ma mère Nomination
Prix de la mise en scène Lauréat
Prix du jury œcuménique Lauréat
2006 Palme d'or Volver Nomination
Prix du scénario Lauréat
2009 Palme d'or Étreintes brisées Nomination
2011 La piel que habito Nomination
Queer Palm Nomination
2016 Palme d'or Julieta Nomination
2019 Douleur et Gloire Nomination
Queer Palm Nomination
Mostra de Venise 1988 Lion d'or Femmes au bord de la crise de nerfs Nomination
Prix Osella du meilleur scénario Lauréat
Prix du cinéma européen 1998 Meilleur film En chair et en os Nomination
1999 Tout sur ma mère Lauréat
Prix du public - Meilleur réalisateur Lauréat
2002 Meilleur film Parle avec elle Lauréat
Meilleur réalisateur Lauréat
Meilleur scénario Lauréat
Prix du public - Meilleur réalisateur Lauréat
2004 Meilleur film La Mauvaise Éducation Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Meilleur scénario Nomination
Prix du public - Meilleur réalisateur Nomination
2006 Meilleur film Volver Nomination
Meilleur réalisateur Lauréat
Meilleur scénario Nomination
Prix du public - Meilleur film Lauréat
2009 Meilleur réalisateur Étreintes brisées Nomination
Prix du public - Meilleur film Nomination
2013 Meilleure comédie Les Amants passagers Nomination
Prix du public - Meilleur film Nomination
2016 Meilleur film Julieta Nomination
Meilleur réalisateur Nomination
Prix du public - Meilleur film Nomination
France
César 1991 Meilleur film étranger Attache-moi Nomination
1993 Talons aiguilles Lauréat
1999 César d'honneur Lauréat
2000 Meilleur film étranger Tout sur ma mère Lauréat
2003 Meilleur film de l'Union européenne Parle avec elle Lauréat
2005 La Mauvaise Éducation Nomination
2007 Meilleur film étranger Volver Nomination
Prix Lumières 2000 Meilleur film étranger Tout sur ma mère Lauréat
Prix du Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision 2003 Meilleur film étranger Parle avec elle Lauréat
2007 Volver Lauréat
Italie
David di Donatello 1989 Meilleur film étranger Femmes au bord de la crise de nerfs Nomination
Meilleur réalisateur étranger Lauréat
2000 Meilleur film étranger Tout sur ma mère Lauréat
2003 Parle avec elle Nomination
2007 Meilleur film de l'Union européenne Volver Nomination
2017 Julieta Nomination
Ruban d'argent 2005 Meilleur film étranger La Mauvaise Éducation Lauréat
Royaume-Uni
BAFTA 1990 Meilleur film en langue étrangère Femmes au bord de la crise de nerfs Nomination
1999 En chair et en os Nomination
2000 Tout sur ma mère Lauréat
Meilleur réalisateur Lauréat
Meilleur scénario original Nomination
2003 Meilleur film en langue étrangère Parle avec elle Lauréat
Meilleur scénario original Lauréat
2005 Meilleur film en langue étrangère La Mauvaise Éducation Nomination
2007 Volver Nomination
2010 Étreintes brisées Nomination
2012 La piel que habito Lauréat
2017 Julieta Nomination


Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en espagnol d'Espagne retranscrite selon la norme API.
  2. a et b Article Encarta sur Pedro Almodóvar.
  3. Critique de Tout sur ma mère dans Le Guide du cinéma chez soi, éditions Télérama, 2004, Paris, page 1158
  4. « Les nouvelles chicas d'Almodovar », sur http://lamonteeiberique.com/.
  5. « El Silencio laisse place à Julieta », sur La Montée Ibérique, https://plus.google.com/u/1/b/102225422411390937325/102225422411390937325/posts (consulté le 20 novembre 2015).
  6. « Panama Papers Les hommes de pouvoir », ICIJ The International Consortium of Investigative Journalists, (consulté le 3 avril 2016).
  7. AFP, « Festival de Cannes: le cinéaste Pedro Almodovar président du jury » sur Le Point, 31 janvier 2017.
  8. Article El Pais 16.02.2003.
  9. Article El Mundo 17.03.2004.
  10. « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 14 septembre 2018).
  11. Jean-Claude Seguin, Pedro Almodóvar: filmer pour vivre, Ophrys, 2009, pages 32-33.
  12. {Lien web|langue=fr|url=https://www.harvard.edu/on-campus/commencement/honorary-degrees%7Ctitre=Les plus grands cinéastes attendus à Paris-VIII|site=La Parisien|consulté le=13/05/2019}.
  13. (en) « Honorary Degrees », sur Université Harvard (consulté le 9 mai 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christiane Alvarez. Paroles de femmes: une représentation tragi-comique dans l'univers almodovarien, Les langues néo-latines, Paris, juin 2001, no 317. (ISSN 0184-7570)
  • (es) Nuria Vidal, El Cine de Pedro Almodóvar, éditions Destino, 1989, 445 p. (ISBN 842331748X)
  • (en) Paul Julian Smith, Desire unlimited : the cinema of Pedro Almodóvar, Éditions Verso, coll. « Critical studies in latin american and iberian cultures », 1994. (ISBN 0860914976)
  • Claude Murcia, Femmes au bord de la crise de nerfs, Pedro Almodóvar, Nathan, 1996, 115 p. (ISBN 2091909750)
  • Collectif, Cinéma, écriture et histoire dans Femmes au bord de la crise de nerfs de Pedro Almodóvar, Université de Nantes, coll. « Voix off », 1997, 148 p. (ISBN 2-869391188)
  • Paul Obadia, Pedro Almodóvar, l'iconoclaste, éditions du Cerf, coll. « 7e Art », 2002, 253 p. (ISBN 2204069884)
  • Jean-Max Méjean :
    • Pedro Almodóvar, éditions Gremese, 2004, 121 p. (ISBN 8873015816)
    • Almodóvar. Les Femmes et les chansons, L'Harmattan, 2011, 93 p. (ISBN 978-2296543812)
  • Thomas Sotinel, Pedro Almodóvar, Éditions Cahiers du Cinéma, coll. « Grands cinéastes », 2007, 94 p. (ISBN 2866424921)
  • Claude Esturgie, Le Genre en question ou question de genres. De Pierre Molinier à Pedro Almodóvar, éditions Léo Scheer, coll. « Variations », 2008, 136 p. (ISBN 9782756101538)
  • Jean-Claude Seguin, Pedro Almodóvar. Filmer pour vivre, éditions Ophrys, coll. « Culture hispnique : Imagenes », 2009, 136 p. (ISBN 2708012320)
  • Paul Ducan, Les Archives Pedro Almodóvar, Taschen, 2011, 408 p. (ISBN 978-3836502849)

Entretiens :

  • Conversations avec Pedro Almodóvar, entretiens avec Frédéric Strauss, Éditions Cahiers du Cinéma, 1986, 156 p. (ISBN 2866421442) - fréquemment réédité.
  • Pedro Almodóvar : interviews, entretiens, University Press of Mississippi, coll. « Conversations with filmmakers series », 2004. (ISBN 1578065690)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du cinéma espagnol
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail LGBT
  • Portail de Castille-La Manche