Portail:Sport/Sélection biographique

Une page de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Portail:Sport
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

modifierIntroduction

La section Biographie du portail permet de mettre en avant aléatoirement une personnalité du sport parmi les différentes sélections proposées ci-dessous. Pour ajouter un article au tirage aléatoire, veuillez suivre les étapes ci-dessous :

  1. Cherchez le numéro de la première sous-page disponible à partir des différentes sélections proposées ci-dessous.
  2. Créez la sous-page à l'aide du numéro retenu. (Portail:Sport/Sélection biographique/ # here )
  3. Écrivez un résumé de l'article à l'aide du modèle Portail:Sport/Sélection biographique/Modèle
  4. Liez la sous-page nouvellement créée à la liste des sélections (cette page).
  5. Repérez sur la page d'accueil du portail l'occurrence Portail:Sport/Sélection biographique/{{rand|1|X}} et remplacez le X par le nombre total de sous-pages.

modifierSélection 1

Mario Lemieux C. Q., O.C., est un joueur canadien de hockey sur glace. Surnommé « Le Magnifique » du fait de son talent, récompensé par de nombreux titres, il est considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du hockey et de la Ligue nationale de hockey (également désignée par le sigle LNH). Ses statistiques parlent d'elles-mêmes : il fait partie du petit cercle des joueurs avec plus de 500 buts, ainsi que de celui de ceux avec plus de 1 000 points et il figure tout en haut des classements des meneurs de la Ligue nationale de hockey.

Mario Lemieux est né le à Ville-Émard, un quartier de Montréal dans la province de Québec. Il a joué toute sa carrière professionnelle dans la LNH avec les Penguins de Pittsburgh entre 1984 et 2006. Parmi de nombreux trophées, il remporte deux Coupes Stanley en 1991 et 1992. Sa carrière a été parsemée de nombreuses difficultés de santé le poussant à arrêter puis à reprendre mais toujours en étant fidèle à Pittsburgh. En 1999, il sauve l'équipe de la faillite et devient propriétaire majoritaire de celle-ci.

Au cours de sa carrière, il participe à cinq compétitions internationales avec le Canada. Il est monté à chaque fois sur le podium, remportant une médaille de bronze au championnat du monde junior de 1983, une d'argent au championnat du monde de 1985 et enfin la médaille d'or lors de la Coupe Canada 1987, des Jeux olympiques d'hiver 2002 et de la coupe du monde de hockey 2004. Lors de ses deux derniers tournois internationaux, il est capitaine de l'équipe. En 2004, il devient membre de l'Allée des célébrités canadiennes. En 2009 alors que les Penguins remportent une nouvelle fois la Coupe Stanley, il est élevé chevalier de l'Ordre national du Québec.

...tous les grands noms...

modifierSélection 2

Irina Vladimirovna Karavaeva, appelée aussi simplement Ira Karavaeva, (en russe : Ирина Владимировна Караваева) est une gymnaste trampoliniste russe née le à Krasnodar (RSFS de Russie). Elle est la première championne olympique féminine de l'histoire du trampoline et a remporté 6 titres aux Championnats d'Europe de trampoline et 11 titres aux championnats du monde de trampoline. En médailles individuelles, elle est la plus médaillée aux championnats du monde et d'Europe dissociés comme confondus.

Entrainée depuis ses débuts et tout au long de sa carrière par Vitali Doubko dans sa ville natale, Irina Karavaeva est également détentrice de la majorité des records du monde en trampoline. Cette domination du monde du trampoline a fait d'elle une légende de la discipline et son aura a renforcé Krasnodar comme grande place du trampoline. Également connue pour son fair-play, elle a reçu en 2001 l'IOC Fair Play Award, trophée spécial remis par le Comité international olympique aux athlètes faisant preuve d'un fair-play exceptionnel. Karavaeva représente la génération de trampolinistes soviétiques et russes des années 1990 et 2000, et s'implique déjà dans la formation de la « relève ».

...tous les grands noms...

modifierSélection 3

Monica Seles, née le à Novi Sad, est une joueuse de tennis de l'ex-Yougoslavie, naturalisée américaine en 1994.

Considérée comme la première cogneuse de l'histoire de son sport, elle gagne le tournoi de Roland-Garros en 1990, à 16 ans et demi : un exploit inégalé sur la terre battue parisienne. En mars 1991, elle devient la plus jeune numéro un mondiale au classement WTA et, pendant deux ans, interrompt le long règne de sa rivale Steffi Graf. Avant son vingtième anniversaire, elle décroche huit titres du Grand Chelem, remportant ainsi chacun des tournois qui le composent — à l'exception de Wimbledon.

Sa chasse aux records s'arrête net en avril 1993 quand, en plein match à Hambourg, un spectateur déséquilibré la poignarde dans le dos.

De retour à la compétition en août 1995, Seles ajoute l'Open d'Australie à son palmarès en janvier 1996, puis parvient à se maintenir parmi l'élite. Elle ne retrouve toutefois jamais la plénitude de ses moyens, concurrencée par une nouvelle génération de joueuses plus athlétiques. En février 2008, après cinq saisons d'inactivité pour cause de blessure au pied, elle officialise sa retraite sportive à l'âge de 34 ans.

Monica Seles, qui jouait revers et coup droit à deux mains, est restée célèbre auprès du public pour les cris qu'elle avait coutume de pousser sur le court au moment de frapper la balle.

...tous les grands noms...

modifierSélection 4

Né le 17 janvier 1942, Mohamed Ali est un boxeur américain évoluant en catégorie poids lourds. Il fut nommé sportif du XXe siècle par une assemblée de journalistes internationaux, arrivant devant Pelé. Il a acquis la célébrité mondiale autant par ses performances de sportif (champion olympique aux Jeux de Rome en 1960, 4 fois champion du monde entre 1964 et 1979 et élu 5 fois boxeur de l’année) que par son verbe haut, sa conduite extra-sportive et son activisme politique.

Le , il reçoit à Berlin la Médaille de la Paix Otto Hahn, décernée tous les deux ans par la Société allemande, au nom des Nations unies.

...tous les grands noms...

modifierSélection 5

Arsène Wenger, né le à Strasbourg, est un footballeur français qui évolue au poste de défenseur entre les années 1963 à 1981. Après sa retraite de joueur, il occupe les fonctions d'entraîneur. Il dirige actuellement le club anglais d'Arsenal.

Sa carrière de joueur professionnel s'étale sur près de vingt années, pendant lesquelles il porte les couleurs de cinq clubs alsaciens. En 1963, il joue avec le FC Duttlenheim, club qu'il quitte six ans plus tard pour l'AS Mutzig, club amateur de CFA. Il y reste quatre ans avant de s'engager avec le FC Mulhouse, club où il va jouer en tant que professionnel tout en gardant une licence amateur. Après 2 saisons, il part jouer pour l'ASVP Strasbourg. En 1978, Wenger est transféré au RC Strasbourg, il y termine sa carrière de joueur. Au cours de cette dernière, Wenger dispute 69 matchs professionnels et remporte cinq compétitions, trois coupes d'Alsace, une division d'honneur et un championnat de France.

En 1981, il obtient son diplôme d'entraîneur et prend les rênes du centre de formation du RC Strasbourg. Deux ans plus tard, l’AS Cannes l'engage comme entraineur adjoint. Il y reste jusqu'en 1984. À cette date, il rejoint l'AS Nancy-Lorraine. Après trois saisons passées avec Les Chardons, il devient entraîneur de l’AS Monaco. Sa vision du jeu fait recette, le club de la Principauté remporte dès sa première année comme entraineur le Championnat de France. Malgré une Coupe de France remportée avec le club monégasque en 1991, Arsène Wenger est remercié par Monaco, en 1994, en début de saison. Il rebondit en janvier 1995 au Japon via le Nagoya Grampus. Wenger et son équipe permettent au club japonais de gagner ses deux premiers titres, la Coupe de l'Empereur en novembre suivie quelques mois plus tard de la Supercoupe du Japon en 1996...

...tous les grands noms...

modifierSélection 6

Magdalena « Lena » Neuner est une biathlète allemande née le à Garmisch-Partenkirchen.

Elle débute en biathlon à neuf ans et remporte entre 2004 et 2006 cinq titres individuels de championne du monde junior. Neuner fait ses débuts en coupe du monde lors de la saison 2006 et remporte sa première épreuve en janvier 2007. Un mois plus tard, elle décroche trois médailles d'or lors des championnats du monde pour sa première participation.

Lors de la saison 2007-08, elle devient à 21 ans la plus jeune vainqueur du classement général la coupe du monde. Aux mondiaux 2008, elle remporte trois nouveaux titres de championne du monde, devenant la plus jeune biathlète à décrocher six titres mondiaux.

Double championne olympique aux Jeux de Vancouver en 2010, Neuner totalise durant ses participations aux championnats du monde douze titres dont six en relais en seulement sept ans de circuit international.

...tous les grands noms...

modifierSélection 7

Alfredo Di Stéfano Laulhé, est un footballeur puis entraîneur, né le à Buenos Aires et mort le à Madrid. De nationalité argentine puis naturalisé Espagnol en 1956, il évolue au poste d’attaquant, du milieu des années 1940 au milieu des années 1960. Considéré comme l'un des tout meilleurs footballeurs de l'histoire, il fait partie de l'équipe mondiale du XXe siècle. Il remporte le Ballon d'or en 1957 et 1959 et devient l'unique lauréat d'un « Super Ballon d'or » en 1989, récompensant l'ensemble de sa carrière.

Alfredo Di Stéfano fait ses premiers pas en première division argentine avec le Club Atlético River Plate le . Il remporte deux fois le championnat argentin avec ce club. Il signe en 1949 aux Millonarios de Bogota et devient trois fois champion de Colombie. En 1953, il rejoint le Real Madrid et écrit les plus belles pages de sa carrière avec le club madrilène, en remportant cinq Coupes d'Europe des clubs champions, une Coupe intercontinentale et huit championnats d'Espagne.

Di Stéfano évolue au sein de deux équipes nationales différentes au cours de sa carrière. Il compte six sélections pour six buts marqués pour l'équipe d'Argentine avec laquelle il gagne la Copa América. Après sa naturalisation espagnole, il dispute 31 matchs et marque 23 buts avec l'équipe d'Espagne.

Comme entraîneur de 1967 à 1991, Di Stéfano dirige notamment Boca Juniors, le Valence CF, River Plate et le Real Madrid. Avec ces différents clubs, il remporte une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes, deux championnats d'Argentine, un titre de champion d'Espagne et une supercoupe d'Espagne. Il est, de 2000 à sa mort, le président d'honneur du Real Madrid.

...tous les grands noms...

modifierSélection 8

Hicham El Guerrouj (en arabe : هشام الكروج ; né le à Berkane) est un athlète marocain spécialiste des courses de fond et de demi-fond.

Vainqueur de quatre titres de champion du monde sur 1 500 m de 1997 à 2003, ainsi que de trois autres titres mondiaux en salle, il remporte les médailles d'or du 1 500 m et du 5 000 mètres lors des Jeux olympiques de 2004, à Athènes, devenant le second athlète de l'histoire après le Finlandais Paavo Nurmi à réussir le doublé dans ces deux disciplines.

En janvier 2012, il est l'actuel détenteur des records du monde en plein air du 1 500 m (min 26 s 00), du mile (min 43 s 13) et du 2 000 m (min 44 s 79), et détient par ailleurs les meilleures performances mondiales de tous les temps du 1 500 m et du mile en salle.

Sa domination sur le demi-fond mondial s'étend de 1996 à 2004, période dans laquelle il établit la meilleure performance mondiale de l'année sur 1 500 m huit années consécutivement, de 1996 à 2003, et ne subissant que trois défaites, dont deux en finale des Jeux olympiques de 1996 et 2000. Il est désigné meilleur athlète de l'année par l'IAAF en 2001, 2002 et 2003.

Hicham El Guerrouj est membre du Comité international olympique depuis 2004.

...tous les grands noms...

modifierSélection 9

Felipe Massa (né le à São Paulo, Brésil) est un pilote automobile brésilien qui dispute le championnat du monde de Formule 1 depuis 2002, saison où il débute dans l'écurie suisse Sauber. Pilote de 2006 à 2013 au sein de la Scuderia Ferrari, il est titularisé chez Williams F1 Team en 2014, aux côtés de Valtteri Bottas.

Lors de ses huit saisons chez Ferrari, où il a fait équipe avec Michael Schumacher, Kimi Räikkönen puis Fernando Alonso, Felipe Massa réalise quinze pole positions et remporte onze victoires. En 2008, le titre mondial lui échappe pour un point face à Lewis Hamilton (McLaren Racing) dans le dernier virage du dernier Grand Prix de la saison, au Brésil.

Durant les essais du Grand Prix de Hongrie 2009, un élément de la voiture roulant devant lui se détache et percute violemment son casque ; il met plusieurs mois à se remettre de ce grave accident et n'a plus obtenu de victoires depuis. Il quitte Ferrari pour Williams en 2014. Son numéro permanent en Formule 1 est le no 19. Felipe Massa est réputé, dès ses débuts, pour son style de pilotage jugé très agressif.

...tous les grands noms...

modifierSélection 10

Earvin Johnson, Jr., dit Magic Johnson, est un joueur américain de basket-ball né le à Lansing dans le Michigan. Il devient champion universitaire avec les Spartans de l'université d'État du Michigan lors de l'édition de 1979, édition où il est désigné joueur le plus remarquable ou Most Outstanding Player. Il rejoint ensuite la National Basketball Association (NBA) et la franchise des Lakers de Los Angeles où il remporte cinq titres de champion, en 1980, 1982, 1985, 1987 et 1988. Lors de ces titres, il est élu trois fois meilleur joueur des finales NBA, NBA Finals Most Valuable Player. Il remporte également trois titres de meilleur joueur de la ligue, NBA Most Valuable Player en 1987, 1989 et 1990. Élu parmi les cinquante meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA en 1995, il est introduit en 2002 au Basketball Hall of Fame, le Temple de la renommée du basket-ball, et en 2010, figure une seconde fois au palmarès de celui-ci en qualité de membre de la Dream Team avec laquelle il remporte le titre olympique aux Jeux de Barcelone aux côtés de Michael Jordan et Larry Bird.

L'opposition entre ce dernier et Magic Johnson, qui débute en finale universitaire et se poursuit en NBA, avec en particulier trois finales les opposant directement, est un facteur clé du renouveau de l'intérêt envers le basket-ball américain.

Après avoir mis un terme à sa carrière à la suite de son annonce d'avoir contracté le virus de l'immunodéficience humaine, il occupe durant une partie de la saison le poste d'entraîneur de sa franchise avant de revenir durant la saison 1995-1996, mettant un terme définitif à sa carrière à la fin de celle-ci.

Il devient ensuite un ambassadeur pour la prévention contre le SIDA. C'est également un commentateur de la NBA pour la télévision. Il réussit sa carrière d'homme d'affaires, celle-ci lui permettant en 2012 de figurer parmi les principaux membres d'un groupe d'investisseurs qui rachète la franchise des Dodgers de Los Angeles en baseball.

Évoluant au poste de meneur malgré une taille inhabituelle à ce poste, où il est considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire, il est également capable d'évoluer à l'occasion sur d'autres postes, la principale démonstration ayant lieu lors de la sixième rencontre des Finales NBA 1980 où sa prestation au poste de pivot est considérée comme l'une des meilleures de l'histoire et donne le titre à sa franchise.

...tous les grands noms...

modifierSélection 11

Gino Bartali, né le à Ponte a Ema, près de Florence en Toscane, et mort le dans la même ville, est un coureur cycliste italien. Professionnel de 1935 à 1954, il est considéré comme l'un des meilleurs coureurs de tous les temps.

Excellent grimpeur, mais aussi capable de s'imposer au sprint, il remporte notamment trois Tours d'Italie, en 1936, 1937 et 1946, ainsi que deux Tours de France à dix ans d'intervalle, une performance jamais égalée, en 1938 et 1948. Il s'est adjugé sept fois le titre de meilleur grimpeur dans le Tour d'Italie et deux fois sur le Tour de France. Il compte également quatre victoires sur Milan-San Remo et trois sur le Tour de Lombardie, ainsi que des succès au classement général de courses à étapes renommées comme le Tour du Pays basque, le Tour de Romandie et le Tour de Suisse à deux reprises. Sa carrière a été marquée par sa rivalité avec Fausto Coppi, qui fut comme lui surnommé le « campionissimo ».

Profondément croyant, membre de l'Action catholique, « Gino le Pieux » a toujours refusé d'être un ambassadeur du fascisme. Proche du cardinal florentin Elia Dalla Costa, son activité de messager clandestin pendant la Seconde Guerre mondiale, sous couvert de sorties d'entraînement au cours desquelles il acheminait des faux papiers cachés dans le guidon ou la selle de son vélo, a permis de sauver de nombreux juifs. Il fut à ce titre reconnu comme « Juste parmi les nations » en septembre 2013 et son nom figure au mémorial de Yad Vashem.

...tous les grands noms...

modifierSélection 12

Ian James Thorpe, médaillé de l'ordre d'Australie, né le 13 octobre 1982 à Sydney, est un ancien nageur australien. Il est, avec cinq titres olympiques, l'Australien ayant remporté le plus de médailles d'or olympiques. De plus, ses onze médailles d'or aux championnats du monde en font le deuxième nageur le plus titré dans cette compétition, derrière l'Américain Michael Phelps. Surnommé « Thorpedo » en anglais ou la « torpille » en français, il est l'un des deux nageurs à avoir reçu à quatre reprises le titre de nageur de l'année, récompense décernée par le mensuel américain Swimming World Magazine et fut nommé nageur australien de l'année de 1999 à 2003. Ses exploits sportifs, sa générosité caritative et son image intègre ont fait de lui le sportif le plus populaire d'Australie, un succès qui se traduit en 2000 lorsqu'il est officiellement nommé Australien de l'année.

À seulement 14 ans, il devient le plus jeune athlète de l'histoire à représenter l'Australie en compétition internationale et sa victoire sur 400 m nage libre quelques mois plus tard, lors des championnats du monde de 1998, le consacre plus jeune champion du monde de tous les temps. Après cette victoire, Thorpe domine l'épreuve du 400 m nage libre, remportant l'or à chaque reprise lors des Jeux olympiques, des championnats du monde, des jeux du Commonwealth ou des championnats pan-pacifiques, ceci jusqu'à son retrait de la compétition deux ans après les Jeux olympiques de 2004. En plus de ses 17 records du monde individuels, dont 13 en grand bassin, il faut ajouter, grâce à ses participations à des épreuves de relais, six autres records du monde. Lors des Jeux olympiques d'Athènes, ses victoires aux épreuves du 200 m et du 400 m, et sa médaille de bronze au 100 m nage libre en font le seul nageur de l'histoire à remporter une médaille dans chacune de ces disciplines.

...tous les grands noms...

modifierSélection 13

Didier Cuche, né le au Pâquier dans le canton de Neuchâtel, est un skieur alpin suisse dont la carrière sportive s'est étendue de 1993 à 2012 au niveau international. Il s'est illustré dans les disciplines de descente, de super-G et de slalom géant. Cuche fait ses débuts en Coupe du monde en 1993 et il remporte sa première épreuve en 1998. Au cours de sa carrière, il remporte une médaille d'argent en super-G aux Jeux olympiques de 1998, une médaille de bronze en géant aux Championnats du monde 2007, une médaille d'or en super-G et une médaille d'argent en descente aux Championnats du monde 2009 ainsi qu'une médaille d'argent en descente aux Championnats du monde 2011.

En Coupe du monde, Didier Cuche a couru pendant 17 saisons et a pris le départ de 369 courses. Il a obtenu 21 victoires et 67 podiums. Il totalise quatre globes de cristal en descente, un en super-G et un en géant et son meilleur résultat au classement général est un deuxième rang obtenu en 2011. Il détient le record du nombre de victoires dans la célèbre descente de Kitzbühel, en Autriche, grâce à ses cinq succès sur la Streif entre 1998 et 2012. Il est également le plus vieux champion du monde de l'histoire à 34 ans et le plus vieux vainqueur en Coupe du monde à 37 ans.

Didier Cuche est connu pour son « ski-flip » : dans les aires d'arrivée, il déchausse son ski droit en le lançant pour le faire tourbillonner en l'air avant de le rattraper d'une main, de le brandir de face devant lui et de l'embrasser après chaque bon résultat. C'est un sportif très populaire en Suisse. Le public l'a élu sportif suisse de l'année en 2009 et en 2011 et Suisse de l'année 2011.

...tous les grands noms...

modifierSélection 14

Roger Federer est un joueur de tennis suisse né le à Bâle.

Il a commencé sa carrière en tant que professionnel en 1998, et a occupé la première place du classement technique ATP pendant 237 semaines consécutives, du au en perdant sa place au profit de Rafael Nadal, à l'issue des Jeux olympiques de Pékin, durant lesquels il fut médaillé d'or en double aux côtés de son compatriote Stanislas Wawrinka. Il reprend cette place de leader mondial le , après avoir remporté son sixième tournoi de Wimbledon.

Il est le seul joueur de l'histoire à avoir obtenu cinq fois de suite deux tournois du Grand Chelem (le tournoi de Wimbledon et l'US Open) et réalisé par trois fois le Petit Chelem (en 2004, 2006 et 2007). Il compte de plus une série de dix finales et vingt-deux demi-finales consécutives dans ces tournois, ainsi que de nombreux autres records...

...tous les grands noms...

modifierSélection 15

Peter “Pete” Sampras, né le 12 août 1971 à Washington DC, est un joueur de tennis américain.

Professionnel de 1988 à 2002, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tennis de tous les temps. Il mesure 1,85 m et pèse 77 kg. Il est droitier et effectue son revers à une main. Il a gagné dans sa carrière 64 titres, dont 14 du Grand Chelem, ce qui représentait le record absolu avant que Roger federer ne le batte en 2009. Il a été numéro 1 mondial durant 286 semaines non consécutives (record) et a terminé à la première place du classement de fin d'année 6 fois consécutivement (de 1993 à 1998), ce qui est aussi le record. Il a remporté la Coupe Davis à deux reprises, en 1992 et 1995, et fut finaliste en 1991 et 1997.

...tous les grands noms...

modifierSélection 16

Talant Dujshebaev, né le 2 juin 1968 à Frounze (aujourd'hui Bichkek) au Kirghizistan, est un ancien handballeur anciennement soviétique naturalisé espagnol en 1995, évoluant au poste de demi-centre. Il possède l'un des plus beaux palmarès du handball international.

Dujshebaev commence sa carrière au CSKA Moscou, où il joue pendant seize années. Il est régulièrement sélectionné pour l'URSS, puis pour la CEI (aux J.O. de 1992 où il fut sacré champion olympique). Il part alors pour le club espagnol du Teka Santander, où il passe cinq saisons. Il joue ensuite quatre ans en Allemagne au TuS Nettelstedt, puis à Minden entre 1997 et 2001. Il est sacré champion du monde avec la Russie en 1993.

...tous les grands noms...

modifierSélection 17

Carl Lewis, né à Birmingham (Alabama) le 1er juillet 1961 est un ancien athlète américain qui a remporté dix médailles olympiques dont neuf en or ainsi que dix médailles aux championnats du monde d'athlétisme dont huit en or. Sa carrière, plusieurs fois interrompue, a duré de 1979 à 1996, année durant laquelle il a conquit son dernier titre olympique. Lewis est un sprinter et un sauteur qui a marqué durablement sa discipline. Régulièrement inscrit en première place du classement mondial de 1980 au début des années 1990 sur les épreuves de 100 m, de 200 m et de saut en longueur, l'athlète a amélioré à plusieurs reprises les records du monde du 100 mètres, du relais 4 × 100 m et du 4 × 200 m. Sa série de soixante-cinq victoires consécutives en dix ans de saut en longueur constitue l'une des performances les plus remarquables de l'histoire de l'athlétisme. Ses prestations lui valent de nombreuses distinctions : il est ainsi élu « sportif du siècle » par le Comité international olympique (CIO) et « olympien du siècle » par le magazine sportif américain Sports Illustrated. De plus, Lewis joue un rôle significatif dans la professionnalisation de l'athlétisme permettant aux athlètes de faire des carrières plus longues et plus lucratives. Malgré ses performances impressionnantes sur la piste, le sportif n'est guère idolâtré par le public américain : perçu comme réservé et égoïste, sa prétention et son manque d'humilité l'ont également rendu impopulaire parmi les autres athlètes.


...tous les grands noms...

modifierSélection 18

Jack Roosevelt Robinson, dit Jackie Robinson, né le 31 janvier 1919 à Cairo, en Géorgie (États-Unis), et mort le 24 octobre 1972 à Stamford, dans le Connecticut, est un joueur américain de baseball ayant évolué en Ligue majeure de 1947 à 1956. Il est le premier Noir à jouer en Ligue majeure () depuis l'interdiction posée à ce niveau depuis soixante ans par les propriétaires de clubs, qui s'appuyaient sur les décisions de la Cour suprême des États-Unis. Infatigable militant de la cause égalitaire, il ouvre la voie à la « Révolution des droits civiques ».

Meilleur nouveau joueur en 1947, meilleur joueur des Ligues majeures et leader à la moyenne au bâton en 1949, et membre de l'équipe d'étoiles en 1949, 1950, 1951, 1952, 1953 et 1954, il est élu au Temple de la renommée du baseball en 1962, dès sa première année d'éligibilité. En 1999, il est nommé dans l'Équipe du siècle. Le numéro 42 que portait Robinson est retiré chez les Dodgers en 1972 puis, honneur unique, de l'ensemble des franchises de baseball de la MLB le . Depuis 2004, la Ligue dédie le 15 avril à la mémoire de Robinson avec le « Jackie Robinson Day ».

Parmi les nombreuses œuvres dédiées à Jackie, on citera la chanson de Buddy Johnson Did You See Jackie Robinson Hit That Ball?, qui connaît de multiples reprises. La plus connue est celle de Count Basie avec Taps Miller au chant (1949).

...tous les grands noms...

modifierSélection 19

Yasutsune Itosu, plus connu sous le nom de Ankō Itosu (糸洲安恒 Itosu Ankō) est considéré comme le père du karaté moderne, bien que ce même titre soit souvent attribué à Gichin Funakoshi qui le rendra populaire à travers tout le Japon. L'année de naissance d'Itosu serait selon différentes sources 1830, 1831 ou 1832 et on sait qu'il mourut en 1915.

Bien qu'il n'ait pas inventé le karaté, sa codification des katas qu'il apprit de son maître Sokon Matsumura et la large dissémination de son enseignement chez des maîtres de divers traditions en font une figure de proue du karaté, si bien que n'importe quel instructeur de karaté peut remonter la lignée de ses maîtres jusqu'à quelqu'un qui fut élève d'Itosu.

Le style de karaté d'Itosu fut bien vite connu sous le nom d'itosu-ryū en reconnaissance de son adresse et de sa maîtrise.

...tous les grands noms...

modifierSélection 20

James Clark Jr. OBE dit Jim Clark (né le 4 mars 1936, à Kilmany, Fife et mort le 7 avril 1968 lors d'une course de Formule 2 sur le circuit d'Hockenheim en Allemagne) était un pilote automobile écossais dont la brève carrière dans les années 1960 a marqué l'histoire du sport automobile.

Jim Clark, certainement l'un des plus grands pilotes de l'histoire de la Formule 1, construisit en quelques années un palmarès important. Signant 25 victoires et 33 pole positions en seulement 72 participations en Grand Prix, il remporta deux titres de champion du monde en 1963 et 1965. En 1965, outre son titre en Formule 1, il remporta les 500 miles d'Indianapolis.

...tous les grands noms...

modifierSélection 21

Sergueï Boubka, ou Sergueï Bubka, est un athlète ukrainien né le 4 décembre 1963 à Vorochilovgrad en URSS (aujourd'hui Louhansk en Ukraine). Il a été le premier perchiste à franchir la hauteur symbolique des 6 mètres. Il a établi l'actuel record du monde en plein air avec un saut de 6,14 m le 31 juillet 1994 à Sestrières, en Italie. Boubka a commencé le saut à la perche à l'âge de neuf ans. En 1978, âgé de 15 ans, Boubka déménagea à Donetsk avec son entraineur Vitaliy Petrov. Il débuta sa carrière mondiale dans l'athlétisme en 1983 et il battit cette même année le record du monde en le portant à 5,7 m à Helsinki. Dans les années qui suivirent, il continua sans cesse à battre ses propres records, petit à petit. Le 13 juillet 1985, il franchit la barre des 6 mètres à Paris. Pendant longtemps, cette hauteur était considérée comme inaccessible. En 1988, il augmenta son record à 6,06 m à Nice.


...tous les grands noms...

modifierSélection 22

Michael Jeffrey Jordan, né le dans l'arrondissement de Brooklyn à New York, est un ancien joueur de basket-ball américain ayant évolué dans le championnat nord-américain professionnel de basket-ball, la National Basketball Association (NBA), de 1984 à 2003. Selon la British Broadcasting Corporation ou la NBA, « Michael Jordan est le plus grand joueur de basket-ball de tous les temps ». En effet, il est considéré comme l'un des plus grands champions de tous les temps, tous sports confondus, et a contribué à populariser internationalement le basket-ball et la NBA à travers le monde dans les années 1980 et 1990.


...tous les grands noms...

modifierSélection 23

Jonathan Peter Wilkinson, officier de l'Ordre de l'Empire britannique plus connu sous le nom de Jonny Wilkinson, est un joueur de rugby à XV international anglais, né le à Frimley, dans le comté de Surrey. Il évolue au poste de demi d'ouverture au RC Toulon à compter de 2009, après avoir joué dans l'équipe des Newcastle Falcons depuis 1997.

Né dans une famille de sportifs, il pratique très jeune le rugby à XV. Lors de l'été 1997, Wilkinson entame sa carrière professionnelle chez les Newcastle Falcons avec qui il remporte l’Allied Dunbar Premiership dès sa première saison. Il est retenu en sélection nationale pour la première fois à l'âge de dix-huit ans. Il devient célèbre au cours des saisons 2001-2002 et 2002-2003, période durant laquelle il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde. Lors de la finale de la Coupe du monde de 2003, il marque le drop de la victoire à la dernière minute du temps additionnel face à l'Australie. Il participe également à deux tournées avec l'équipe des Lions britanniques et irlandais de rugby à XV, en 2001 et 2005, marquant 67 points en six matchs. Puis, souvent éloigné des terrains en raison de multiples blessures, aux ligaments du genou, au bras, à l'épaule et aux reins, il ne joue pas pour l'équipe d'Angleterre entre la Coupe du monde et le match d'ouverture du Tournoi des six nations contre l'Écosse le . Cette même année, il est finaliste de la Coupe du monde. En 2009, après douze saisons à Newcastle, il signe un contrat de deux ans avec le Rugby club toulonnais pour tenter de jouer de nouveau plus régulièrement, il a alors trente ans.

...tous les grands noms...

modifierSélection 24

Dan O'Brien, né le à Portland dans l'Oregon, est un athlète américain, pratiquant le décathlon. Considéré comme l'un des meilleurs spécialiste de la discipline dans les années 1990, il devient champion olympique en 1996 après avoir remporté trois titres mondiaux consécutifs de 1991 à 1995, et détenu le record du monde durant près de sept ans.

Dan O'Brien est un enfant trouvé, d'origine Afro-américaine et finnoise, adopté par une famille irlando-américaine de Klamath Falls, en Oregon. Il commence le décathlon à l'âge de 16 ans et réalise déjà la performance de 5 583 points, puis 7 891 points deux ans plus tard. Pour ses débuts sur la scène internationale, les Championnats du monde de Tokyo, O'Brien remporte la médaille d'or en établissant à l'occasion un nouveau record de la compétition. Avec 8 812 points, il devance au classement final la Canadien Mike Smith et l'Allemand Christian Schenk, et améliore ses records personnels sur le 400 m (46 s 53) et au saut à la perche (5,20 m). Il établit, le le nouveau record du monde du décathlon avec 8 891 points, lors du meeting Décastar de Talence. Régulier sur les deux journées de compétitions, il reste néanmoins en dessous de ses meilleures performances par épreuves qui lui auraient permis de franchir le cap des 9 000 points.

...tous les grands noms...

modifierSélection 25

Vincent Clerc, né le à Échirolles (Isère), est un joueur de rugby à XV et à sept international français. Il joue au poste d'ailier au sein de l'effectif du Stade toulousain après avoir quitté en 2002 le FC Grenoble.

En près de dix ans au plus haut niveau, Vincent Clerc a inscrit à son palmarès trois titres de champion de France (2008, 2011 et 2012), trois Coupes d'Europe (2003, 2005 et 2010), trois victoires dans le Tournoi des Six Nations (2004, 2007, 2010), dont deux éditions en réussissant à réaliser le Grand Chelem (2004 et 2010), une quatrième place et une finale en Coupe du monde. Il est le meilleur marqueur de la Coupe du monde 2011 avec six essais (à égalité avec l'Anglais Chris Ashton), il est le deuxième meilleur marqueur du rugby français, à quatre longueurs de Serge Blanco. Il est le meilleur marqueur de l'histoire de la Coupe d'Europe.

De petite taille physique, Vincent Clerc est un des ailiers les plus efficaces dans la finition, utilisant au mieux ses ressources athlétiques.

...tous les grands noms...

modifierSélection 26

Sidney Patrick Crosby (né le à Cole Harbour en Nouvelle-Écosse au Canada) est un joueur canadien de hockey sur glace professionnel évoluant dans la Ligue nationale de hockey en tant que centre. Il fait ses débuts dans la LNH lors de la saison 2005-2006 après avoir été le premier choix du repêchage la même année. Capitaine des Penguins de Pittsburgh depuis mai 2007, il mène l'équipe à la victoire de la Coupe Stanley à l'issue de la saison 2008-2009.

Avec l'équipe du Canada, il remporte également la médaille olympique lors des Jeux olympiques de 2010 joués à Vancouver ; il inscrit alors le but de la victoire lors des prolongations contre les États-Unis.

...tous les grands noms...

modifierSélection 27

Sir John Arthur Brabham, dit Jack Brabham, AO, OBE, né le 2 avril 1926 à Hurstville, en Nouvelle-Galles du Sud, près de Sydney, en Australie et mort le 19 mai 2014 à Gold Coast, dans le Queensland, en Australie, est un pilote automobile australien qui a remporté le titre de champion du monde de Formule 1 à trois reprises, en 1959, 1960 et 1966. Il est le co-fondateur de l'écurie Brabham Racing Organisation, qui fabrique des monoplaces de Formule 1 portant son nom.

Brabham, ancien ingénieur de vol de la Royal Australian Air Force, dirige un petit atelier d'ingénierie avant de participer à des courses de voitures midget en 1948. Ses succès dans ces courses ainsi que dans les courses sur route en Nouvelle-Zélande et en Australie l'incitent à poursuivre sa carrière de pilote automobile au Royaume-Uni. Il intègre alors la société Cooper Car Company qui construit des voitures de course où il contribue à la conception des voitures à moteur central que Cooper engage en Formule 1 et à l'Indianapolis 500 et remporte le championnat du monde de Formule 1 en 1959 et 1960. En 1962, il crée avec son compatriote Ron Tauranac l'écurie Brabham Racing Organisation qui devient le plus grand constructeur de voitures de courses clients des années 1960. En 1966, il devient le seul pilote à remporter le championnat du monde de Formule 1 en conduisant sa propre monoplace.

Brabham retourne en Australie à l'issue de la saison 1970 de Formule 1, où il achète une ferme et poursuit ses affaires commerciales, comme le développement du moteur Judd.

...tous les grands noms...

modifierSélection 28

Pierre Fredy de Coubertin, baron de Coubertin, né le à Paris et mort le à Genève, est un historien et pédagogue français fortement influencé par la culture anglo-saxonne, qui a particulièrement milité pour l'introduction du sport dans les établissements scolaires français. Dans ce cadre, il prend part à l'éclosion et au développement du sport en France dès la fin du XIXe siècle avant d'être le rénovateur des Jeux olympiques de l'ère moderne en 1894.

Cet intérêt pour le domaine scolaire ne va pas sans le mettre en concurrence avec les tenants de la gymnastique et de l'éducation physique, plus proches des préoccupations de la IIIe république. Son intérêt pour les innovations pédagogiques d'outre-Manche ne peut pas non plus le laisser étranger au développement du scoutisme laïc français, et il participe à son émergence, là encore dans un contexte conflictuel.

Sa légendaire dimension humaniste, enfin, est très contestée par des chercheurs liés à la critique radicale, qui, textes à l'appui, décèlent chez lui un colonialisme teinté de racisme et une misogynie affirmée. Toutefois, des études récentes semblent émettre des avis plus nuancés. Coubertin est également connu pour l'ensemble de son œuvre écrite, partagée entre d'importants ouvrages pédagogiques, le plus souvent en étroite relation avec les pratiques sportives, et des œuvres historiques et politiques.

...tous les grands noms...

modifierSélection 29

Aleksandr Vladimirovitch Popov (en russe : Александр Владимирович Попов), connu en dehors de son pays sous le nom d'Alexander Popov, est un ancien nageur soviétique puis russe, spécialiste des épreuves de sprint en nage libre (50 m et 100 m). Né le à Sverdlovsk, il est surnommé « le Tsar » ou « la fusée russe » en raison de sa domination sur le sprint mondial dans les années 1990. Dossiste de formation, il se spécialise dans la nage libre afin de mettre un terme à l'hégémonie américaine sur le sprint.

En 1992, il réussit le doublé 50-100 m nage libre pour ses premiers Jeux olympiques, en s'imposant devant les Américains Matt Biondi et Tom Jager. Quatre ans plus tard, à Atlanta, il parvient à conserver ses deux titres olympiques, une performance rare. Rentré à Moscou après les Jeux, il se fait poignarder dans une rue au cours d'une bagarre. Il réussit néanmoins à revenir au haut niveau et à défendre ses titres européens avec succès un an plus tard.

Tombé de son piédestal en 1999 puis en 2000, où il perd son titre olympique sur 100 m au profit du Néerlandais Pieter van den Hoogenband de sept ans son cadet, Alexander Popov réussit à dominer celui-ci trois ans plus tard, à l'âge de 31 ans, lors des mondiaux de Barcelone. En 2004, il participe à ses quatrièmes Jeux olympiques, à Athènes, au cours desquels il ne monte pas une seule fois sur le podium.

À un tournant de l'histoire de son pays et de son sport, Alexander Popov s'est construit un palmarès considérable sur les épreuves de sprint. Sur 50 et 100 m libre, il possède notamment quatre titres olympiques, cinq titres mondiaux, et dix titres européens, en étant resté invaincu en grande compétition sur la période 1991-1997.

Après avoir pris sa retraite sportive, Alexander Popov a entamé une carrière au sein du Comité international olympique.

...tous les grands noms...

modifierSélection 30

Alain Colas, né le à Clamecy (Nièvre) et disparu en mer le au large des Açores au Portugal lors de la première Route du Rhum, est un navigateur français. Il est notamment connu pour sa victoire dans la Transat anglaise 1972 ainsi que pour son record du tour du monde à la voile en solitaire en 1973, ces deux résultats obtenus sur Pen Duick IV rebaptisé Manureva. Par la suite, il est l'initiateur de la construction du grand monocoque Club Méditerranée avec lequel il termine cinquième de la Transat anglaise 1976.

Sa disparition en novembre 1978 est entourée de mystères — aucun élément d'une épave n'a ainsi été retrouvé — qui ont notamment nourri l'écriture par Serge Gainsbourg du grand succès Manureva interprété en 1979 par Alain Chamfort.

...tous les grands noms...

modifierSélection 31

Portail:Sport/Sélection biographique/31

modifierSélection 32

Portail:Sport/Sélection biographique/32

modifierSélection 33

Portail:Sport/Sélection biographique/33

modifierSélection 34

Portail:Sport/Sélection biographique/34

modifierSélection 35

Portail:Sport/Sélection biographique/35

modifierSélection 36

Portail:Sport/Sélection biographique/36

modifierSélection 37

Portail:Sport/Sélection biographique/37

modifierSélection 38

Portail:Sport/Sélection biographique/38

modifierSélection 39

Portail:Sport/Sélection biographique/39

modifierSélection 40

Portail:Sport/Sélection biographique/40

modifierSélection 41

Portail:Sport/Sélection biographique/41

modifierSélection 42

Portail:Sport/Sélection biographique/42

modifierSélection 43

Portail:Sport/Sélection biographique/43

modifierSélection 44

Portail:Sport/Sélection biographique/44

modifierSélection 45

Portail:Sport/Sélection biographique/45

modifierSélection 46

Portail:Sport/Sélection biographique/46

modifierSélection 47

Portail:Sport/Sélection biographique/47

modifierSélection 48

Portail:Sport/Sélection biographique/48

modifierSélection 49

Portail:Sport/Sélection biographique/49

modifierSélection 50

Portail:Sport/Sélection biographique/50