Robert Mantran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Mantran
Biographie
Naissance
à Paris
Décès (à 81 ans)
à Aix-en-Provence
Nationalité Français
Thématique
Formation Université de Paris (Sorbonne)
Institut français d'archéologie
Titres professeur des universités
Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Profession Historien
Travaux
  • Istanbul dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Essai d'histoire institutionnelle, économique et sociale (1962)
  • L'Empire ottoman, du XVIe au XVIIIe siècle. Administration, économie, société (1984)
Approche histoire de l'Empire ottoman et de la Turquie
Membre de Académie des inscriptions et belles-lettres

Robert Mantran, né le à Paris et mort le à Aix-en-Provence, est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la Sorbonne, il entre à l'Institut français d'archéologie, en 1945. Deux ans plus tard, il devient professeur au prestigieux lycée de Galatasaray et prépare sa thèse de doctorat à l'université de Galatasaray voisine. En 1952, il devient chercheur au Centre national de la recherche scientifique, puis, quelques années plus tard, maître de conférences à l'université de Tunis. Après sa thèse d'État, il est élu, en 1961, professeur de turcologie à l'université d'Aix-Marseille, où il reste jusqu'à son départ à la retraite, en 1985.

Ses travaux l'imposent comme un des plus grands turcologues français de la deuxième moitié du XXe siècle, avec Louis Bazin, puis Gilles Veinstein, et a également publié plusieurs livres sur l'histoire des arabes, qui font référence encore aujourd'hui. Il est élu en 1990 à l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Robert Mantran[modifier | modifier le code]

  • Règlements fiscaux ottomans. Les provinces syriennes, Paris-Beyrouth, Maisonneuve/Imprimerie catholique, 1951 (avec Jean Sauvaget).
  • Histoire de la Turquie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1952, nouv. éd., 1961, 1968, 1983, 1988 et 1993.
  • Turquie, Paris, Hachette, 1955 (traduit en anglais), nouv. éd. 1969.
  • Trésors de la Turquie, Paris, Arthaud, 1959 (avec Michel de Saint Pierre).
  • Inventaire des documents d'archives turcs du Dar El-Bey, Tunis, Paris, Presses universitaires de France, 1961.
  • Istanbul dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Essai d'histoire institutionnelle, économique et sociale, Paris, Maisonneuve, 1962.
  • Istanbul au siècle de Soliman le Magnifique, Paris, Hachette, coll. « La vie quotidienne », 1965, nouv. éd., 1990.
  • L'Expansion musulmane. VIIe-XIe siècles, Paris, Presses universitaires de France, 1969, nouv. éd., 1991, coll. « Nouvelle Clio ».
  • L'Empire ottoman, du XVIe au XVIIIe siècle. Administration, économie, société, Londres, Variorum, 1984.

Ouvrages collectifs dirigés par Robert Mantran[modifier | modifier le code]

  • Les Régimes politiques des pays arabes, Paris, Presses universitaires de France, 1968, nouv. éd., 1990.
  • L'Égypte aujourd'hui. Permanences et changements. 1905-1976, Paris, éd. du CNRS, 1978.
  • Mémorial Ömer Lutfi Barkan, Paris, Institut français d'études anatoliennes/Maisonneuve, 1980.
  • L'Eurasie, XIe-XIIIe siècles, Paris, Presses universitaires de France, 1982 (codirection avec Georges Duby).
  • Histoire de l'empire ottoman, Paris, Fayard, 1989.
  • Les Grandes Dates de l'Islam, Paris, Larousse, 1990.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Edhem Eldem, « Un tournant historiographie trop souvent oublié : Istanbul dans la seconde moitié du XVIIe siècle (1962), par Robert Mantran », dans Güneş Işıksel et Emmanuel Szurek (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle, 1860-1960, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014.
  • Abdeljelil Temimi, Mélanges professeur Robert Mantran, Zaghouan, Centre d'études et de recherches ottomanes, morisques, de documentation et d'information, 1988.
  • Gilles Veinstein, « In memoriam Robert Mantran (1917-1999) », Turcica, volume 32, 2000, p. 5-6.
  • Portail de la Turquie
  • Portail du monde contemporain
  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la France