Rugby à XV à Taïwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument en hommage aux débuts du rugby taïwanais.

Le rugby à XV est un sport populaire pratiqué à Taïwan. Pour des raisons politiques, les équipes taïwanaises compètent sous la bannière du Taipei chinois. 18 clubs participent aux championnats nationaux, tandis que l'île enregistre plus de 5500 joueurs[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le rugby à Taïwan remonte au XXe siècle, lorsque l'île portait encore le nom de Formose[2]. Il est revendiqué que les premiers joueurs étaient des marins européens, comme c'était le cas en Chine continentale et au Japon à la même époque.

Contrairement à la République populaire de Chine, l'histoire du rugby taïwanais ne présente pas de discontinuité, bien que la guerre civile chinoise ait ralenti sa progression.

Le sport a été introduit depuis longtemps dans l'Asie orientale, en particulier au Japon et à Hong Kong. Le rugby était également joué à Shanghai assez tôt, et à un haut niveau en Corée du Sud[2].

À l'instar du rugby sud-coréen, celui de Taïwan s'est développé avec l'économie locale et est très lié aux intérêts d'entreprise[2]. Les relations économiques florissantes avec le Japon, une des nations majeures du rugby mondial, ont contribué au développement de ce sport à Taïwan depuis les années 60, jusqu'à aujourd'hui encore. Le rugby sud-coréen et taïwanais possèdent un autre point commun: en effet, le rugby à VII présente de meilleures performances que son homologue à XV.

Pendant les années 70 et 80, le rugby taïwanais subit un important programme de rénovation, en particulier pour résoudre le manque de terrains nécessaires pour la pratique[2]. Toutefois, ce sport ne manque pas de ressources, et les administratifs comme Lin Chang Tang ont été d'un grand secours[2].

Traditionnellement, Taiwan est considérée comme la quatrième nation du rugby est-asiatique, respectivement derrière le Japon, la Corée du Sud et Hong Kong, mais est talonnée par la République populaire de Chine et la Malaisie, comme l'attestent les classements IRB[3].

Parmi les rugbymen taïwanais les plus illustres, on retrouve Chae Wei Che, Chang Chyi Ming, Tseng Chi Ming[2].

Institutions dirigeantes[modifier | modifier le code]

La Fédération de Taipei chinois de rugby à XV est fondée en 1946, et adhère à l'IRB en 1986[2]. En 1968, elle fonde aux côtés de sept autres nations l'Asian Rugby Football Union, l'association gérant le rugby asiatique sous la tutelle de l'IRB[4].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Confrontation entre Taipei Chinois et Hong Kong au Stade national de Kaohsiung lors des Jeux mondiaux de 2009.

L'équipe de Taipei chinois participe chaque année au Tournoi asiatique des Cinq Nations.Avec sa place en Division 1, Taïwan se trouve au classement des nations asiatiques entre la 6e et la 9e place.

La question chinoise[modifier | modifier le code]

En raison d'une relation extrêmement complexe avec la République populaire de Chine sur le statut de Taïwan, l'équipe évolue sous le nom de Taipei chinois ou Chinese Taipei, plutôt que sous les noms de Taïwan ou République de Chine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rugby union in Taiwan » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Chinese Taipei », sur www.irb.com, International Rugby Board (consulté le 27 août 2013)
  2. a, b, c, d, e, f et g The Complete Book of Rugby 1997, p. 75
  3. (en) « IRB World Rankings », sur www.irb.com, International Rugby Board, (consulté le 27 août 2013)
  4. (en) « ARFU - History », sur www.arfu.com (consulté le 27 août 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Richard Bath, The Complete Book of Rugby, Seven Oaks Ltd., , 224 p. (ISBN 978-1-86200-013-1), p. 75 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Portail du rugby à XV
  • Portail de Taïwan