Stéphane Cayrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Cayrol.

Stéphane Cayrol est un journaliste et producteur français né le 21 février 1972 à Tassin-la-Demi-Lune, dans la banlieue ouest de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l'Institut de la communication de l'Université Lyon II. Parallèlement à ses études, il débute la radio à Lyon. Le 6 février 1990, il anime sa première émission sur l'antenne d'Impact FM, une radio associative. Au début de l'année 1991, il entre à Classic FM qui deviendra en 1993 Radio Classique Rhône-Alpes. Il est chargé de la programmation et de l'animation de la tranche matinale 6 h-9 h en compagnie du journaliste Stéphane Pedrazzi. Il devient journaliste chargé des émissions culturelles de la station régionale et réalise une interview quotidienne. En janvier 1996, avec l'équipe de Radio Classique Rhône-Alpes, il participe à la création de Fréquence Jazz, la première radio française entièrement dédiée à cette forme de musique. Il a également travaillé pour les stations lyonnaises de Rire et Chansons en 1996 et RFM en 1998.

En février 1997, il présente sa première émission à la télévision, Airs du Temps, un magazine culturel qui restera huit saisons à l'antenne de la chaîne locale Télé Lyon Métropole (TLM) et totalisera 325 éditions hebdomadaires. Ce magazine a invité de nombreux artistes lyonnais et a programmé quelque 250 groupes musicaux, révélant pour la première fois à la télévision française des artistes comme Bénabar, Dionysos, Prohom ou encore Lynda Lemay. Il a également été le premier à parler des spectacles d'humour présentés par Alexandre Astier, le futur créateur de Kaamelott, dont il diffusera en septembre 2003 le court-métrage Dies iræ, sorte de pilote de la série à succès de M6, mais aussi la pièce de théâtre Le jour du froment, dont il fait coproduire la captation en avril 2001 par TLM.

En septembre 2004, il présente l'émission culturelle, C'est tout vu !, qui réunit chaque semaine, toujours sur TLM, des chroniqueurs et des artistes lyonnais ou de passage à Lyon. Il est également chargé de la préparation et de la présentation d'une émission sur le court-métrage (Trop court !), sur la musique (Côté scène) et de la programmation des retransmissions de spectacles vivants sur la chaîne (Les Scènes Ouvertes).

En septembre 2007, il présente l'émission mensuelle Côté Nuit, un parcours nocturne mensuel à la rencontre des personnalités, connues ou non, qui font bouger Lyon. Cette émission mensuelle est le fruit d'une réflexion menée aux côtés du réalisateur Nicolas Micha. Elle se distingue notamment par son montage dynamique, qui utilise le principe du Split screen, ainsi que par sa bande-son qui fait appel aux standards du rock comme aux dernières influences électro.

En février 2009, il quitte TLM pour monter une société de production audiovisuelle avec le journaliste Patrick Coudurier, Garage Productions. Cette structure est principalement destinée à la production de reportages, de magazines et de documentaires d'actualité.

Parallèlement, il assure le rôle de récitant dans des spectacles produits à Lyon. Il a également joué au cinéma dans deux films de Vincent Dietschy et Claude Chabrol.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

  • Journaliste culture sur Radio Classique Rhône-Alpes (1991 à 1998)
  • Journaliste culture sur Fréquence Jazz (1996 à 1998)
  • Critique classique/lyrique dans l'hebdomadaire Lyon Capitale (1996 à 1997)
  • Journaliste présentateur de l'émission Airs du Temps sur TLM (1997 à 2004)
  • Chef du service culture de TLM (2000 à 2009)
  • Réalisateur du documentaire Les Eclectiques de Rocamadour (52 minutes) produit par Daniel Charrier et diffusé sur France 3 en avril 2006
  • Présentateur de l'émission C'est tout vu !, Trop court ! et Côté Scène sur TLM (2004 à 2007)
  • Présentateur des émissions Côté Nuit et Côté Scène (nouvelle formule) sur TLM (2007 à 2009)
  • Présentateur du journal de midi sur TLM (2005 à 2009)
  • Cogérant de la société Garage Productions (depuis 2009)

Spectacles[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2004-2005, il propose au Théâtre de la Croix-Rousse des lectures du Petit Prince de Saint-Exupéry. Une trentaine de représentations sont produites. Le spectacle est repris au Festival de Pérouges en juin 2005, avec la participation du pianiste Alain Baraige.

En février 2007, il présente, au Théâtre de l'Élysée, à Lyon, une lecture du premier volet des Contes du Piano-Caméra, de Jérôme Margotton, mis en musique et accompagné par l'auteur.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Stéphane Cayrol a joué aux côtés de Géraldine Pailhas, Benjamin Biolay et Julie Ferrier dans Didine, le deuxième film du réalisateur Vincent Dietschy (sorti dans les salles le 23 janvier 2008).

Il incarne également un chroniqueur télé dans une séquence du film de Claude Chabrol La Fille coupée en deux aux côtés de Ludivine Sagnier et Édouard Baer (sorti le 8 août 2007).

Il prête sa voix hors-champ dans une séquence du court-métrage de Murielle Iris Héros et sacripants (2007), sélectionné au Thai Short Film Festival de Bangkok.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la métropole de Lyon
  • Portail de la télévision