Éric Stauffer

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Éric Stauffer, né le 24 octobre 1964 à Genève, est un homme politique suisse originaire de Homberg et membre fondateur du Mouvement citoyens genevois qu'il préside depuis 2008.

Citations[modifier]

Sur la criminalité[modifier]

Il est aujourd'hui impossible de défendre les frontières et ce n'est pas un hasard si la criminalité augmente. Les responsables en sont le Conseil fédéral mais aussi le Conseil d'État genevois qui font tout pour dégarnir nos frontières. Si on voulait une catastrophe, on n'agirait pas autrement.
  • « Le MCG réclame l'intervention de l'armée pour sauvegarder nos frontières la nuit! », Éric Stauffer, Démocrate suisse, nº 5, mai 2010, p. 14


Grâce à la volonté politique, une majorité des dealers sont des étrangers sans papiers que nous ne pouvons pas expulser. Or la loi sur les mesures de contrainte nous permet de les maintenir 18 mois dans des centres de rétention administrative. Appliquons la loi et durcissons leurs conditions de rétention (enfermement en cellule, une heure de promenade par jour). Je vous promets que le dealer sans papiers se rappellera rapidement d'où il vient. S'il y a un manque de place dans les centres de rétention existants, nous pouvons construire des places temporaires à Palexpo, comme cela s'est fait durant l'Euro 08. Quant aux mendiants, il faut casser leur business. Dès qu'un mendiant prend plusieurs amendes, nous devons les convertir en jours de prison, plutôt que de constater qu'elles ne sont pas payées.
  • À la question de savoir comment il comptait purger Genève des mendiants et dealers en 45 jours.
  • « De la volonté politique », Éric Stauffer, propos recueillis par Dominique Batti, Le Matin (Suisse), 20 octobre 2009, p. 6


80% de toxicomanes nous proviennent de France et ne viennent à Genève que pour s’y approvisionner de drogue et de la consommer sur place.


Sur les frontaliers et les français[modifier]

J'en ai assez que les Français donnent des leçons de virginité aux gestionnaires de fortune suisses, alors qu'ils sont souvent les tenanciers du bordel qu'ils dénoncent !
  • À propos des pressions fiscales françaises contre la Suisse.
  • « Chuchotements », Éric Stauffer, Genève Home Informations, nº 30, 17 septembre 2009, p. 11
  • Citation choisie citation du jour pour le 11 mai 2010.
la racaille existe, mais ce ne sont pas les frontaliers.
  • « Les frontaliers ont raison d’avoir peur, entrevue d'Eric Stauffer », Éric Stauffer, propos recueillis par Patrick Baumann, L'Illustré, nº 42, 14 octobre 2009, p. 5


La situation de ces travailleurs frontaliers est en effet particulièrement inconfortable, puisqu'ils sont situés à cheval entre deux régimes politiques différents. Genève défend la liberté individuelle et le secret bancaire, alors que la France prône la chasse aux contribuables et le harcèlement fiscal. Il est irresponsable de laisser ces travailleurs, employés dans un secteur stratégique, être exposés à ces dangers. C'est la loi genevoise qui est bafouée ainsi que les grands principes de l'État de droit.
  • « Affaire HSBC et clients dénoncés au fisc français par un ex-employé: les frontaliers un danger pour Genève », Éric Stauffer, Démocrate suisse, nº 1, janvier 2010, p. 13-14


Sur la politique[modifier]

Si vous regardez la législature qui vient de se terminer, vous constaterez qu’on a voté tantôt à gauche tantôt à droite, et même plus souvent à gauche. Quand un projet est bon, on le défend s’il sert les intérêts des Genevois. C’est une nouvelle manière de faire de la politique qui plaît à la population mais irrite les partis traditionnels. Ils fonctionnent toujours en termes d’idéologie qui s’opposent. Le temps des idéologues est fini.
  • « Les frontaliers ont raison d’avoir peur, entrevue d'Eric Stauffer », Éric Stauffer, propos recueillis par Patrick Baumann, L'Illustré, nº 42, 14 octobre 2009, p. 5


On nous a traités de dilettantes alors que le MCG a fait un travail considérable. Imaginez que ce petit parti, sorti de nulle part il y a quatre ans, a réussi à faire modifier en une seule législature la Constitution, a empêché l’importation des déchets napolitains, contesté les émoluments perçus par le patron des Services industriels de Genève.
  • « Les frontaliers ont raison d’avoir peur, entrevue d'Eric Stauffer », Éric Stauffer, propos recueillis par Patrick Baumann, L'Illustré, nº 42, 14 octobre 2009, p. 5


Il faut savoir aussi que les grands partis nous ont toujours dit en off qu’ils ne nous laisseraient pas avoir un bilan positif. D’où leur opposition systématique à nos propositions !
  • « Les frontaliers ont raison d’avoir peur, entrevue d'Eric Stauffer », Éric Stauffer, propos recueillis par Patrick Baumann, L'Illustré, nº 42, 14 octobre 2009, p. 5


J'accuse le Conseil fédéral et le Conseil d'État genevois d'être laxiste en matière de sécurité nationale et d'infliger à Genève le prix de leur incompétence.
  • « Le MCG réclame l'intervention de l'armée pour sauvegarder nos frontières la nuit! », Éric Stauffer, Démocrate suisse, nº 5, mai 2010, p. 14


Le MCG a décidé de refuser le budget des SIG, qui navigue dans la plus parfaite illégalité en toute impunité. Et ce n'est pas le MCG qui le dit mais la Cour des comptes dans son rapport N°9 (...).
  • « Electricité-SIG: Le MCG refuse le budget de la Régie publique! », Éric Stauffer, Démocrate suisse, nº 1, janvier 2010, p. 14


Le MCG réclame des comptes aux SIG depuis 2006. Il va de soi que le MCG dérange le landerneau politique formé des petits copains et coquins, en réclamant la transparence qui est due au peuple genevois.
  • « Electricité-SIG: Le MCG refuse le budget de la Régie publique! », Éric Stauffer, Démocrate suisse, nº 1, janvier 2010, p. 14


Je n'ai pas été fait dans le moule des paillassons du Conseil d'État genevois et du Conseil fédéral, qui se plient devant un dictateur.
  • À propos de l'interdiction d'une affiche du MCG représentant le colonel Kadhafi.
  • « Genève caviarde l'affiche anti-Kadhafi du MCG », Éric Stauffer, Le Temps, 22 octobre 2010, p. 14


Au sein du parti, je n'ai vu personne avoir la pugnacité d'affronter l'intégralité de l'establishment, ne pas céder à la peur et aux menaces et avoir gain de cause sur toute la ligne.
  • « Je crois que toute bonne chose à une fin: j'arrête la politique », Éric Stauffer, propos recueillis par Raphaël Leroy, Le Matin (Suisse) Dimanche, 13 mars 2016, p. 6


Citations sur Eric Stauffer[modifier]

Sur un sujet qu'il connaît par cœur, où il sait très bien que tout le monde se tient par la barbichette: la composition des conseils d'administration de ces fameuses régies. L'incroyable, le scandaleux, ça n'est pas la "pluie d'amendements" de Stauffer. C'est évidemment le mot qu'on s'est donné, entre représentants des partis au pouvoir, pour passer comme chat sur braise sur tout bruit et toute fureur, pour étouffer le débat.
  • À propos d'Eric Stauffer
  • « Stauffer, le geux admirable », Pascal Décaillet, Genève Home Informations, 23-24 novembre 2011, p. 21


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Article sur Wikipédia.