Fondation (livre)

Citations « Fondation (livre) » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Le cycle de Fondation
Fondation
L'Aube de Fondation Fondation et empire
Il existe une fiche de références pour cette œuvre :
Fondation.

Fondation (Foundation) est un fix-up de science-fiction d'Isaac Asimov paru pour la première fois en 1951.

Citations[modifier]

Partie I : Les Psychohistoriens[modifier]

L'urbanisation progressive de la planète finit par donner naissance à une ville unique qui couvrait les quelque deux cents millions de kilomètres carrés de la surface de Trantor. La population compta jusqu'à quarante milliards d'habitants, lesquels se consacraient presque tous à l'administration de l'Empire.

  • Encyclopedia Galactica, 116e édition, publiée en 1020 de l’Ère de la Fondation.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie I.Les Psychohistoriens, p. 14 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Quand on nait dans un alvéole, quand on grandit dans un couloir, qu'on travaille dans une cellule et qu'on prend ses vacances dans un solarium où les gens se bousculent, on ne risque rien de moins que la dépression nerveuse le jour où on s'aventure à l'air libre sans rien que le ciel au-dessus de sa tête.

  • On retrouve ici le concept de cité sous cloche, sans contact avec l'extérieur, qu'Asimov dépeindra dans Les cavernes d'acier.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie I.Les Psychohistoriens, p. 17 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Gaal Dornick a défini la Psychohistoire comme la branche des mathématiques qui traite des réactions des ensembles humains en face de phénomènes sociaux et économiques constants...

  • Encyclopedia Galactica, 116e édition, publiée en 1020 de l’Ère de la Fondation.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie I.Les Psychohistoriens, p. 19 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hari Seldon : On pourrait croire que l'Empire est éternel. Et pourtant, [...] jusqu'au jour où la tempête le fend en deux, le tronc d'arbre pourri a toutes les apparences de la santé. L'ouragan souffle dès maintenant à travers les branches de l'Empire. Écoutez avec les oreilles de la psychohistoire, et vous percevrez les premiers craquements.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie I.Les Psychohistoriens, p. 35 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hari Seldon : Il suffit pour le moment que vous sachiez qu'une colonie scientifique va être établie sur [la planète] Terminus. Et qu'une autre ira s'installer à l'extrémité opposée de la Galaxie, disons par exemple (en souriant) à Star's End, là où finissent les étoiles.

  • Cette petite énigme sur l'emplacement de la Seconde Fondation fera l'objet de plusieurs interprétations dans les quatre volumes suivants.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie I.Les Psychohistoriens, p. 43 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Partie II : Les Encyclopédistes[modifier]

Lewis Pirenne : [...] Par l'espace, mon cher, vous n'avez donc aucun respect pour la science ?
Anselme Haut Rodric (sèchement) : Ce ne sont pas les encyclopédies qui gagnent les guerres !

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 43 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hardin [...] se demandait pourquoi les scientifiques faisaient de si piètres administrateurs. Peut-être était-ce parce qu'ils avaient trop l'habitude des faits inflexibles et pas assez des gens aisément influençables.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 59 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


C'est avec des canons qu'ils faut se battre, pas avec des mots.

  • Hardin, face à l'attitude agressive du Royaume d'Anacréon.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 60 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hardin : Je voulais être ingénieur psychologicien, mais, comme je n'en avais pas les moyens, j'ai choisi ce qu'il y avait de plus voisin : j'ai fait de la politique. C'est pratiquement la même chose.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 64 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


La violence est le dernier refuge de l'incompétence.

  • (en) Violence is the last refuge of the incompetent.
  • La phrase exacte est : « La violence, rétorqua Hardin, est le dernier refuge de l'incompétence. » La formule est cependant reprise à plusieurs endroits dans l'œuvre d'Isaac Asimov.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 75 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hardin : Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 78 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hari Seldon (enregistrement holographique) : Les historiens de l'avenir marqueront d'une croix un point des cinquante ans qui viennent de s'écouler et se diront : « Ceci est le début de la chute de l'Empire Galactique. »

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 84 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Hari Seldon (enregistrement holographique) : [...] Terminus et la Fondation sœur installée à l'autre extrémité de la galaxie sont les germes de la renaissance : de là viendront les créateurs du Second Empire Galactique.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie II.Les Encyclopédistes, p. 84-85 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Partie III : Les Maires[modifier]

Il est parfois utile de dire carrément ce qu'on pense, surtout si on a la réputation d'être retors.

  • (en) It pays to be obvious, especially if you have a reputation for subtlety.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie III.Les Maires, p. 98 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
  • Citation choisie citation du jour pour le 11 octobre 2011.


La religion est une des grandes forces civilisatrices de l'histoire.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie III.Les Maires, p. 118 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Un mangeur de feu doit avaler des flammes, même s'il lui faut les faire naître de ses propres mains.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie III.Les Maires, p. 144 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Partie IV : Les Marchands[modifier]

Que tes principes de morale ne t'empêchent jamais de faire ce qui est juste.

  • (en) Never let your sense of morals prevent you from doing what is right.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie IV.Les Marchands, p. 147 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Le premier imbécile venu peut flairer une crise quand elle arrive. Le rôle du véritable homme d’État est de la déceler dans l'œuf.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie IV.Les Marchands, p. 178 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Partie V : Les Princes Marchands[modifier]

Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie V.Les Princes Marchands, p. 182 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
  • Citation choisie citation du jour pour le 9 juillet 2010.


La gloire passée ne nourrit guère.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie V.Les Princes Marchands, p. 209 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Les coutumes sont parfois placées plus haut que les lois.

  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie V.Les Princes Marchands, p. 224 (voir la fiche de référence de l'œuvre)


Tout dogme qui s'appuie essentiellement sur la foi et la sentimentalité est une arme dangereuse, car il est à peu près impossible d'assurer qu'elle ne se retournera pas contre ceux qui en font usage.

  • (en) Now any dogma, based primarily on faith and emotionalism, is a dangerous weapon to use on others, since it is almost impossible to guarantee that the weapon will never be turned on the user.
  • Fondation, Isaac Asimov (trad. Jean Rosenthal), éd. Denoël, 1966 (ISBN 2-207-24911-5), partie V.Les Princes Marchands, p. 227 (voir la fiche de référence de l'œuvre)