IAM

Citations « IAM » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

IAM est un groupe de rap français, originaire de Marseille, créé en 1989 et composé d'Akhenaton (Philippe Fragione), Shurik'n (Geoffroy Mussard), Freeman (Malek Brahimi), Kheops (Eric Mazel), Imhotep (Pascal Perez), et Kephren (François Mendy).

Outre la traduction anglophone « Je suis », le sigle IAM a plusieurs significations, notamment « Invasion Arrivant de Mars », « Imperial Afro-asiatic Men » ou « Indépendantistes Autonomes Marseillais » , ou encore « Italien - Algérien - Malgache ».

Citations[modifier]

C’est contre le mot “intégration” qu’on a choisi de s’appeler IAM. Je ne suis pas un bourrin qui veut que tout le monde ressemble à tout le monde. Je préfère la figure de la mosaïque.[...] En arabe, cela veut dire “l'histoire, le temps qui passe”.

 — Akhenaton

Imprégnez-vous de ces mots pour ne pas oublier.
Ici on est Marseillais, bien avant d'être Français

  • IAM : Le livre, Gilles Rof, Stéphan Muntaner, Fred Guilledoux et Didier Deroin, éd. Soleil productions : Plein Sud, 1996 (ISBN 9782877645492), chap. De la planète Marseille, p. 29


Citations extraites de chansons[modifier]

Ombre est lumière[modifier]

Cosmos[modifier]

IAM en concert à Montréal.

Folie de l'espace ?
Peur de la nuit absolue ? du silence absolu ?
De l'absolu d'un univers sans commencement ni fin ?
Non, non…
[…]
De Démocrite à Mendeleïev 2000 ans
Un classement : le tableau périodique des éléments

Les molécules, structures atomiques
Donnent matières minérales et organiques,
La vie est née, de l’infiniment petit
Et l’homme prend conscience seulement aujourd'hui

Que ce qu'il y a dans son corps ressemble étrangement
Au système solaire et aux astres brillants
Des frissons me parcourent, en fixant et scrutant Ouranos
Je m'incline, prisonnier du 7 et contient le cosmos

  • Cosmos, IAM, IAM, album Ombre et lumière (1993 chez EMI).


Le sachet blanc[modifier]

Les pas d’un pauvre mec pressé,
Le mènent à une mort certaine et précoce, il le sait
Depuis le jour où il a vu son frère échanger,
Un sachet blanc contre de l’argent avec un mec du quartier.
[…]
Et aujourd'hui, telle est son existence
Vendre des petits paquets pour assouvir sa dépendance.

  • Le sachet blanc, IAM, IAM, album Ombre et lumière (1993).


L'École du micro d'argent[modifier]

L'École du micro d'argent[modifier]

Les pieds solidement ancrés dans la terre
Je tire mes dernières forces de la nature mère nourricière

  • L'École du micro d'argent, IAM, IAM, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


L'enfer[modifier]

Un homme est un homme avec ou sans le chrome
Se battre pour la réputation c'est se battre contre des fantômes,
Sûr frère, tes agissements sont terre-à-terre
Faire parler les poings à chaque sortie sans arrêt c'est l'enfer

  • L'enfer, IAM, IAM, avec East & Fabe, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


La vie est un film où tout le monde a un rôle à jouer
Le problème, c'est qu'il y a trop de séries B

  • L'enfer, IAM, IAM, avec East & Fabe, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


Une partie de la jeunesse n'a presque rien ou si peu
Quand tu retournes tes poches la poussière te pique les yeux

  • L'enfer, IAM, IAM, avec East & Fabe, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


Demain c'est loin[modifier]

Regarde la rue, ce qui change ? Y'a que les saisons
Tu baves du béton, crache du béton, chie du béton
Te bats pour du laiton, mais est-ce que ça rapporte ?
Regrette pas les biftons quand la bac frappe à la porte

  • Demain c'est loin, IAM, IAM, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


Nés sous la même étoile[modifier]

La vie est belle, le destin s´en écarte.
Personne ne joue avec les mêmes cartes.
Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu´il dévoile.
Tant pis, on n´est pas né sous la même étoile...

  • Nés sous la même étoile, IAM, IAM, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


L'empire du côté obscur[modifier]

N’aies pas peur ouvre-moi ton coeur viens vers l’Empereur
Sentir la chaleur de l’obscurité pour toi il est l’heure
De rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre.
Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe ?
C’est ta destinée, pourquoi vouloir lui résister
Sans peine je ferais sauter les verrous de ta volonté
Sois l'hôte dans la noirceur la plus pure de l'Empereur
Et arbore les couleurs du côté obscur

Obscure la force est noire
Comme le château où flotte l'étendard notre drapeau.
Sois sûr que sous les feux, la vérité est masquée.
Viens, bascule de l'autre côté.

Je suis le fils de Jaffar le sale rejeton de Dark Vador
Le grand Cador du maniement du mic j'adore
Adapter ma technique à la manière du caméléon,
Sans pitié pour mater la rébellion.

  • L'empire du côté obscur, IAM, IAM, album L'École du micro d'argent (1997 chez EMI).


Un cri court dans la nuit[modifier]

Malheur, c'était pas l'heure de partir, il ne lui avait pas tout dit
Tant pis, ce sera au paradis
Et des remords de la racine, s'élève un arbre
Et de l'arbre pousse des fleurs délicates qui viennent carresser le
marbre

  • Un cri court dans la nuit, IAM, IAM, album L'école du micro d'argent (1997 chez EMI).


Sorti par la fenêtre un cri sans bruit hante les rues sans vie
Sorti par la fenêtre un cri court dans la nuit

  • Un cri court dans la nuit, IAM, IAM, album L'école du micro d'argent (1997 chez EMI).


Revoir un printemps[modifier]

Quand Ils rentraient chez eux[modifier]

...Comme quoi, le silence de la douleur
est parfois bien plus fort que le bruit de la rage.

  • Quand Ils rentraient chez eux, IAM, IAM, album Revoir un Printemps (2003 chez La Cosca).
  • Citation choisie citation du jour pour le 14 février 2010.

Revoir un printemps[modifier]

La patience est arbre dont la racine est amère et le fruit doux.

  • Revoir un printemps, IAM, IAM, album Revoir un printemps (2003 chez Hostile Records).
  • Citation choisie citation du jour pour le 22 avril 2015.

Bienvenue[modifier]

Il y a toujours des grains de poussière vaniteux qui s'prennent pour des dieux

  • Bienvenue, IAM, IAM, album Revoir un printemps (2003 chez Hostile Records).


Saison 5[modifier]

Le style de l'homme libre[modifier]

Ni enveloppe ni chèque ne m’ont fait m’écraser
Et si ça pue, vise le projet, fais tout péter comme un kamikazé
Pas d’addition à présenter, j’dois rien, et chanter
C’est naturel comme rire ou plaisanter

  • Le style de l'homme libre, IAM, IAM, album Saison 5 (2007 chez Polydor).


Nos heures de gloire[modifier]

Nos heures de rage, nos heures de poisse, désert de calme
Nos heures de crasse, nos heures de classe
Nos heures d’amour, nos heures de haine, nos heures de mal,
Erreur de jeunesse voilà nos heures de gloire

  • Nos heures de gloire, IAM, IAM, album Saison 5 (2007 chez Polydor).


Offishall[modifier]

On parle d’une femme présidente, ça fait grincer les dents
Alors comprends que pour les noirs faudra repasser dans 100 ans

  • Offishall, IAM, IAM, album Saison 5 (2007 chez Polydor).


Arts Martiens[modifier]

Spartiate Spirit[modifier]

Nous sommes des hommes libres,
Debout, et nos faits d’armes resteront dans les mémoires,
Sur nous, même le temps s’effrite,
Spartiate spirit.

Tu vois c’team sur la grille de départ, c’est nous
Fiers passionnés, prêts à tout sauf plier les genoux.
Six mecs anodins, vaillants paladins
Six tueurs furtifs à l’esprit vif comme Aladin.
Unir nos compétences, c’était croiser nos destins
De cette alliance naquit une arme dont les mots sont les plus craints
Entre mortels tirades, et sanglante ritournelles
Nos vers ont survolés le globe le rasant de leurs ailes
Nés d'une cité réputée pour ne pas fermer sa gueule
Marseillais, whé c’est vrai beaucoup trop d’orgueil

[…]

Nos convictions nous poussent, la technique fait le reste
Je n'sais pourquoi le bruit du fracas des phrases nous appelle
C'est notre Bushido entre sourire et larmes
Servir la rime ultime jusqu'à ce que la mort nous désarme
A repousser sans cesse la charge de haineux déchainés
Tu nous trouveras toujours là droits au bout de ce défilé

  • Spartiate Spirit, IAM, IAM, album Arts Martiens (22 avril 2013 chez Def Jam).


Les raisons de la colère[modifier]

Quoi ? Pourquoi je sers les dents..? (…) J’suis personne, aucun être sur terre ne me fera taire. Sur ma feuille j’étale toutes les raisons de ma colère.

  • Les raisons de la colère, IAM, IAM, album Arts Martiens (22 avril 2013 chez Def Jam).


Sombres manœuvres[modifier]

On m’a soufflé que tu causais souvent aux bleus
Que tu nous tapes de belles liasses quand tu le peux
Que tu manges aux râteliers des autres équipes
Ton nom revient trop dans la bouche de ma chérie
Les autres ne disent rien il pointe sa pétoire
Sur mon visage et bang il me tire dans la mâchoire

[…]

J’en ai parlé avec les autres, ils m’ont donné raison
C’est comme ça qu’on en est arrivé à la conclusion
Qu’il allait falloir se débarrasser de ce petit con
On a inventé l’histoire avec les 2 gars
J’ai appelé Frédo je lui ai parlé du rencard
À bord d’une caisse volée on est passé chez lui le soir
Et je crois que vous connaissez déjà la fin de l’histoire.

  • manœuvres, IAM, IAM, album Arts Martiens (22 avril 2013 chez Def Jam).


Autre artiste[modifier]

Ma revanche sur les trottoirs trop tard
Petit Apple commence la lecture aléatoire.
Au premier rang de l’école du micro d’argent
L’étoile de métal et le pharaon croyant
M’enseignent que demain c’est loin que la vie c’est long
Que seulement le salut trouvé les salariés s’allongent.

  • Lecture aléatoire, Médine, Médine, album Don’t panik tape (2008).

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.