Louis C.K.

Citations « Louis C.K. » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Louis C.K. au Koweït en 2008.

Louis C.K., né le 2 septembre 1967, est un humoriste mexicano-américain de stand-up.

Live in Houston (2001)[modifier]

One Night Stand (2005)[modifier]

Shameless (2005)[modifier]

J'ai un ami qui a un téléphone qui fait messagerie instantanée, et j'ai vraiment envie qu'il crève. Parce que j'en ai marre de ses putains de messages genre : « je suis dans un magasin de chaussures. » C'est tout ! On est pas des agents secrets, j'ai pas besoin de savoir où tu es.

  • (en) I have this friend, he has a phone like an IM [Instant Message], and I really want him to die. Because I'm sick of getting this fucking messages from him: « I'm in a shoe store. » That's the all message. We're not secret agents, I don't need to know where you are.
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

[À propos de son ami] Une fois, il écrit « je suis dans un avion à Seattle. » Et je lui réponds : « Eh ben j'espère que ton avion va s'écraser. » Et ça l'a énervé, il m'a rappelé et il me dit : « retire ce que tu as dit, on va décoller. » Et moi, je lui réponds « va te faire foutre, j'espère vraiment que ton avion va s'écraser. J'espère qu'il va s'écraser deux fois. Qu'il s'écrase une fois et que les mecs disent « on s'en fout, on va réessayer » et qu'il redécolle et s'écrase à nouveau. »

  • (en) He says « I'm on an airplane in Seattle ». So I wrote back and say « Well, I hope your plane craches ». And he gets pissed off and he calls me: « Take it back, we're about to take off ». I'm like « Fuck you, I hope it crashes! I don't have to take it back. Hope it crashes twice. Hope it crashes and kills half and then they go « Fuck it, let's try again » and then take off and crash again. »
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

[À propos de son ami] Il commence toujours des conversations que je ne veux pas avoir, genre : « qu'est-ce que tu ferais avec une machine à remonter le temps ? » Oh, va te faire foutre ! Tu sais quoi, si j'en avais une, je ne l'utiliserais pas, voilà, je la laisserais dans un coin de ma maison à prendre la poussière.

  • (en) He always start conversations that I don't wanna have. Like: « What would you if you had a time machine? » Fuck you! You know what, I wouldn't use it. I'd just let it sit in my house.
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

[À propos de son ami] Et il me dit « Tu sais ce que je ferais, moi ? » Parce que évidemment, c'est la seule raison pour laquelle il m'a posé la question, pour me dire ce que lui il ferait. Il a dit que si il avait une machine à remonter dans le temps, il irait tuer Hitler, et je me disais, c'est un but tout à fait noble de vouloir faire ça. Et j'aurais fait pareil, sauf que je ne l'aurais pas tué. Je l'aurais violé. Je pense que ça aurait été suffisant pour l'empêcher de faire toute cette merde. S'il avait été violé par moi, il n'aurait jamais entrepris tous ces trucs. « – Est-ce qu'on envahit la Pologne ? – Hum, je sais pas, je vais aller prendre une douche, je me sens pas très bien... »

  • (en) And he goes « Here what I would do... » Because of course that's the only fucking point of asking me. He said if he had a time machine, he would have killed Hitler. [...] I was thinking « That's a noble purpose for a time machine ». I would have do that too, I would have gone back, but I wouldn't have killed Hitler. I would have raped him. Because I think that it would have been enough, that it would have stop him for doing all that shit. If he had been raped by me, he would never had pulled any of that stuff. « – Should we invade Poland? – I don't know, I'll just gonna take a shower... I don't feel good. »
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

J'ai un tee-shirt qui dit « Awesome Possum » et il y a une photo d'un opossum. Je sais que c'est débile, mais un ami me l'a offert... Vous savez quoi, allez vous faire foutre, je l'ai acheté, je l'ai trouvé cool.

  • (en) I have this tee-shirt and it says « Awesome Possum » on it, it's got a picture of a possum. I know it's stupid, but a friend of mine gave it to me... Fuck you I bought it, I thought it was cool.
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

Je suis devenu un type qui hait les gens. Pas parce que j'ai quelque chose contre eux. C'est juste que j'adore ça. C'est un hobby.

  • (en) I've started to kind of hate people, and it's not because I have anything against them. It's just, I enjoy it. It's recreation.
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.

Ce sont les enfants qui vous achèvent. J'en ai deux. C'est complètement débile. Faites pas ça.

  • (en) It's really the kids that do you in. We have two kids. That's fucking stupid. Don't do that.
  • Louis C.K., Shameless (2005), écrit par Louis C.K.


Chewed Up (2008)[modifier]

Jusqu'où quelqu'un peut-il avoir autant d'avantages ? Je suis un homme blanc !

  • (en) How many advantages can one person have? I'm a white man!
  • Louis C.K., Chewed Up (2008), écrit par Louis C.K.

Je hais les cerfs. [...] Je n'ai pas d'arme, mais si j'en avais une, je pourrai tirer une balle dans la gueule d'un bébé daim et ne rien ressentir.

  • (en) I hate deers. [...] I don't have a gun, but if I did, I would shoot a baby deer in the mouth and feel nothing.
  • Louis C.K., Chewed Up (2008), écrit par Louis C.K.

Un homme peut te couper un bras et le jeter dans la rivière, mais il va te laisser intact en tant qu'être humain. Il ne va pas changer ce que tu es. Les femmes sont non-violentes, mais elles peuvent mettre de la merde jusqu'à l'intérieur de ton cœur.

  • (en) A man will cut your arm off and throw it in a river, but he'll leave you as a human being intact. He won't fuck with who you are. Women are non-violent, but they will shit inside of your heart.
  • Louis C.K., Chewed Up (2008), écrit par Louis C.K.

J'achète un Cinnabon... à l'aéroport où j'ai atterri... Vous comprenez à quel point c'est encore plus écœurant, pas vrai ? Parce que quand vous êtes dans l'aéroport d'où vous décollez, tu peux dire « bon, je dois bien manger quelque chose, parce que j'ai quand même une chance d'être coincé dans le ciel pour toujours, donc je dois manger maintenant. » Mais moi, j'avais atterri. Le voyage est terminé. Je suis à 20 minutes de chez moi, où j'ai des bananes et des pommes. Et j'était assis sur ma valise en train de manger ce putain de Cinnabon avec des couverts !

  • (en) I'm buying a Cinnabon … at the airport … I arrived at. You understand why that's extra disgusting, right? Because when you're at the airport you're leaving from, you can say, "Oh, I gotta eat. I need some food, because I might be trapped in the sky forever, so I should eat right now." But I've landed. The trip is over. I'm 20 minutes from my house, where I got bananas and apples and shit. And I'm sitting on my luggage just fucking eating a Cinnabon with a fork and knife.
  • Louis C.K., Chewed Up (2008), écrit par Louis C.K.

Lorsque les filles deviennent folles, elles montrent leurs seins aux gens. Lorsque les femmes deviennent folles, elle tuent les hommes et noient leurs enfants dans la baignoire.

  • (en) When girls go wild, they show their tits to people. When women go wild, they kill men and drown their kids in a tub.
  • Louis C.K., Chewed Up (2008), écrit par Louis C.K.


Louie (2010-)[modifier]

C'est dur de recommencer après un mariage. C'est dur de regarder quelqu'un et de se dire, hey, peut-être que quelque chose de beau peut arriver... Vous allez rencontrer la personne parfaite, que vous aimez à la folie, avec qui même les disputes sont parfaites, et vous évoluez ensemble, et vous avez des enfants, et vous vieillissez ensemble, et finalement elle va mourir. Et ça, c'est le meilleur scénario.

  • (en) It's hard to start again after a marriage. It's hard to really, like, look at somebody and go, hey, maybe something nice will happen.... Or you'll meet the perfect person, who you love infinitely, and you even argue well, and you grow together, and you have children, and then you get old together, and then she's going to die. That's the best-case scenario.
  • Louie, Louie, 1x01, "Pilot", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 29 juin 2010.

Au début de chaque nouvelle journée, mes yeux s'ouvrent et je repasse le programme de la misère. J'ouvre les yeux, je me rappelle qui je suis, de quoi j'ai l'air, et je dis juste « Beurk. »

  • (en) Every day starts, my eyes open and I reload the program of misery. I open my eyes, remember who I am, what I'm like, and I just go, "Ugh".
  • Louie, Louie, 1x03, "Dr. Ben/Nick", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 6 juillet 2010.

Dieu est comme une copine relou.

  • (en) God is like a shitty girlfriend.
  • Louie, Louie, 1x11, "God", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 31 août 2010.

Dans les Dix Commandements, c'est marqué « tu ne blasphémeras pas ». Le viol n'y est d'ailleurs pas mentionné. Ça, on en parle pas, mais par contre, fais gaffe quand tu prononce le nom du gars...

  • (en) It's in the Ten Commandments to not take the Lord's name in vain. Rape isn't up there, by the way. Rape is not a Ten Commandment. But don't say the dude's name with a shitty attitude.
  • Louie, Louie, 1x11, "God", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 31 août 2010.

T'essayes de protéger tes gosses, et si tu n'y arrives pas complètement, pourquoi tu t'emmerdes à le faire quand même ? Quand mes filles sont dans la voiture avec moi, elles doivent s'attacher, et je ne démarre pas tant qu'elles n'ont pas bouclé leur ceinture. Mais quand on prend un taxi, c'est bon. Pas de problème. Les taxis sont magiques. Personne n'y meurt, assied-toi et c'est parti. [...] Mes enfants prennent un taxi et elle traversent l'espace à une vitesse déterminée par le bénéfice qu'espère un homme épuisé venu d'un autre pays où la vie est moins chère et où les enfants meurent si souvent que c'en est fatiguant.

  • (en) You try to keep your kids safe and if you aren't doing it perfectly then why are you doing it at all? It's like this thing that starts to dawn on you. Like if my kids get in the car with me they have to buckle up. I'm not even starting this car until you buckle your seatbelts. And if we get in a taxi, it's fine. It's okay. Taxis are magic. Nobody dies. Just get in. Just go. I'm not diggin' in the seat for a belt. There's no way I'm blindly diggin' in to the Egyptian hepatitis and severed toes so you can put on your seatbelt. You gotta put on your own mask before helping the others. I'm not going through that. So, my kids get in a cab and they just hurdle through space at a speed determined by a profit motive of an exhausted man from another country where life is s**t cheap, where kids die all day and it's boring.
  • Louie, Louie, 3x09, "Looking for Liz/Lilly Changes", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 23 août 2012.

[De l'intérêt de choisir la meilleure machine] Elles sont toutes pareilles. Elles sont toutes le résultat de la souffrance en Asie. Aucune différence.

  • (en) They're all the same. They're all made from the same Asian suffering. There's no difference.
  • Louie, Louie, 3x10, "Late Show (Part 1)", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 30 août 2012.

[À Louie] On t'a envoyé ? T'es pas une lettre que je sache ? Personne ne t'as envoyé.

  • (en) Sent here? What are you, a letter? Nobody sent you.
  • David Lynch, Louie, 3x10, "Late Show (Part 1)", écrit par Louis C.K., première diffusion par FX le 30 août 2012.


Hilarious (2011)[modifier]

De tous les gens qui ont jamais existé, la plupart sont morts. Il y a bien plus de morts que de vivants, et vous allez tous mourir. Et vous allez être mort bien plus longtemps que vivant. C'est même principalement ce que vous allez être. Vous êtres juste des morts qui ne le sont pas encore.

  • (en) Out of the people that ever were, almost all of them are dead. There are way more dead people, and you're all gonna die and then you're gonna be dead for way longer than you're alive. Like that's mostly what you're ever gonna be. You're just dead people that didn't die yet.
  • Louis C.K., Hilarious (2011), écrit par Louis C.K.

Tu dois être optimiste pour être célibataire. Stupide même. C'est ça que ça veut dire, optimiste. Un optimiste, c'est quelqu'un qui se dit « hey, peut-être que quelque chose de bien va m'arriver... » Pourquoi tu veux que quelque chose de bien arrive, ducon ?

  • (en) You've got to be optimistic to be single. Stupid. You have to be stupid. That's what optimistic means, you know? It means stupid. An optimist is somebody who goes, "Hey, maybe something nice will happen." Why the fuck would anything nice happen?
  • Louis C.K., Hilarious (2011), écrit par Louis C.K.

Les gens disent « mon téléphone est pourri. » Non, il est pas pourri ! Le téléphone le plus nul du monde est un miracle. Ta vie, elle, elle est pourrie.

  • (en) People say 'my phone sucks.' No it doesn't! The shittiest cellphone in the world is a miracle. Your life sucks. Around the phone.
  • Louis C.K., Hilarious (2011), écrit par Louis C.K.


Live at the Beacon Theater (2011)[modifier]

[Anticipation de ce qu'il va dire à ses enfants à l'adolescence] Les drogues sont si désespérément bonnes qu'elles vont ruiner votre vie.

  • (en) Drugs are so fucking good that they'll ruin your life.
  • Louis C.K., Live at the Beacon Theater (2011), écrit par Louis C.K.


WORD: Live at Carnegie Hall (2012)[modifier]

Oh My God (2013)[modifier]

[Le poisson rouge de sa fille est mort] Ma fille est rentrée après l'école : « pourquoi il est mort, papa ? » Aller ! Qu'est-ce que je peux bien répondre à ça ? « Pourquoi il est mort ? » Parce que tout le monde s'en fout. C'est ça la raison. Parce que son entière existence n'avait aucune importance, c'est pour ça qu'il est mort. Il ne connaissait pas son nom et il ne t'aimais pas comme toi tu l'aimais.

  • (en) And then my daughter comes home: « why did he die, daddy ? » Oh come on ! What am I gonna say ? « Why did he die ? » Because who gives a shit ! That's the reason. It's because it didn't matter that he was alive, that's why he's dead. He didn't know his name and he didn't love you back.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

Il y a à peu près un an, je suis descendu dans la cour de mon immeuble pour la première fois. C'était un dimanche matin, et c'est le moment de la semaine où je suis le moins présentable. J'avais un tee-shirt avec des tâches de nourriture, de moi, d'autres choses... et j'étais assis là dans cette cour où je me sentais un peu décalé. Et j'ai remarqué ce type de l'autre côté de la cour, le genre chic, et il me regardait comme ça [grimace de dégoût et de suspicion]. Je sais qu'il était persuadé que je ne vivais pas dans l'immeuble, que je traînais dans la rue et que j'avais décidé de venir m'assoir dans la cour. Et je sais qu'il avait envie de venir et de s'occuper de moi lui-même. Je me disais « Oh, s'il te plait, fais-le ! », et j'ai essayé de paraître encore plus dégueu.
Finalement, je le vois venir vers moi, genre « ah non, ça ne va pas se passer comme ça... » Et moi, j'étais tellement excité ! D'avoir cette confrontation dans laquelle je n'ai absolument pas tort ! Il arrive devant moi et il me dit : « Excusez-moi. Est-ce que vous habitez ici ? » Et je lui répond « Non. » Alors il me dit : « Mais alors qu'est-ce que vous faites là ? » Je lui dit : « J'ai besoin de me reposer, je passe un moment difficile... » Il réplique « C'est une propriété privée. » Et je lui sort : « Ouais, mais je n'y crois pas vraiment à ça... » [...] Alors il va voir le portier et je le vois parler de moi. Et je vois le portier lui répondre « Oh non, c'est bon, ce type habite ici. » Ahhhh, le regard du gars ! Un magnifique cocktail de colère et de confusion. C'est comme si j'avais inventé une nouvelle façon de blesser quelqu'un.

  • (en) My first week in the building, about a year ago, I went down to the courtyard for the first time. And I didn't look to good, you know. It was a sunday, morning: that's my least presentable hour. All the stains, you know, food and me and wathever. And so I'm sitting there, felling a little out of place. And there is this guy looking at me, like this across the courtyard. He's all spiffy looking. I can tell he was thinking I don't leave in the building. He thinks I've just wandering off the street and sat in the courtyard. I can tell he was thinking coming over and dealing with me on his own. And I'm sitting there and thinking: « Oh please, do that... Please, come on ! » And I'm trying to look even more gross. And then I see him go like « Oh no, that's not gonna do at all. » And he comes over to me. I'm so excited, to have this thing! A confrontation where I'm not wrong at all. He comes over and says: « Excuse me, do you leave in this building? » And I said « No. » And he goes: « Then, what are you doing here? » And I said « I just need to rest, I'm having a hard time ». He says « This is private property. » And I said « Well, I don't really believe in that... » [...] And he goes over to the doorman, and I see him talking about me. And then I see the doorman go on « Oh no, that guy leaves here. It's okay. » Ahhhh, the look on his face! It was just this beautiful cocktail of anger and confusion. It's li{e I `a6e invented a new way to hurt somebody's feelings.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

Mettre mes chaussettes est pour moi le pire moment de la journée. Dans le futur, si je vis le jour le plus affreux de ma vie – un jour où ma grand-mère est assassinée par mon autre grand-mère –, le pire moment de cette journée, ce sera celui où j'enfilerai mes chaussettes.

  • (en) Putting on my socks is the worst part of every day. And it always will be! Even if I'd have a terrible day in the future, where my grandmother is murdered by my other grandmother, the worst part of that day would be when I put on my socks.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

[À propos des relations hommes/femmes] Le courage qu'il faut aux femmes pour accepter de sortir avec un homme est inimaginable. Une femme qui dit oui à un homme est littéralement fou et mal avisé. Comment elles font pour encore sortir avec des gars, si l'on considère qu'il n'y a pas de plus grande menace pour les femmes que les hommes ? Universellement et historiquement, nous sommes la principale cause de danger pour les femmes, la pire chose qui leur est jamais arrivé. Tu sais ce qu'est la principale cause de danger pour nous ? Les maladies cardio-vasculaires.

  • (en) The courage it take for a woman to say yes is beyond anything I can imagine. A woman saying yes to a date with a man is litteraly insane, and ill-advised. And the whole species' existence count on them for doing it. How do women still go out with guys, when you consider the fact that there is no greater threat to women than men? Men are the number one threat! Globally and historically, men are the number one cause of injuries to women. We're the worst thing that ever happend to them. You know what our number one threat is? Heart diseases.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

Mes filles avaient ce truc de danse dans leur école. Tous les parents étaient là, et tous avaient leurs téléphones. C'était hallucinant, parce que les enfants dansaient, et chaque parent bloquait la vision de son propre enfant avec un téléphone, comme ça [il met son téléphone en travers de ses yeux]. On aurait dit qu'on faisait tous partie du programme de protection des témoins.

  • (en) My daughters has having a dance thing at their school. We all went, all the parents, and everybody's got their phone. Every single parent. It was a amazing thing to watch, cause kids are dancing, and every parent stare at their's like this. Every single person was bloking their vision of their actual child with their phones. It look like we're all in the witness protection program.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

[Il imagine une société où le meurtre serait légal] Les enfants se comporteraient très différemment, parce que la plupart des parents assassineraient leur propre enfant. [...] Tu serai obligé d'enjamber des tas d'enfants morts, et ça deviendrait un nouveau problème. « Merci de nettoyer après avoir tué votre enfant, parce que c'est dégueulasse. Ce n'est pas bon pour l'environnement. Si vous assassinez votre enfant dans un lieu public, merci d'utiliser un des sacs rouges disponible dans les distributeurs situés tous les mètres en Amérique. Mettez votre enfant mort dans le sac rouge avec le logo qui représente un enfant mort, à côté du logo qui vous préviens de ne pas laisser votre enfant vivant jouer avec le sac puisqu'il pourrait suffoquer, auquel cas, vous pouvez juste le laisser dans le sac. »

  • (en) Children would behave very differently. Because most parent would be murdering their own kids. [...] You'd be steping over dead kids, that would be like a new problem. « You have to clean up your kids when you kill them, because it's gross. It's bad for the environment. If you murder your child in a public place, please use one of the red bags that are in the dispensers every three feet in America. Put your murdered child in the red bag with the logo of a murdered kid on it, next to the other logo that tells you not to let your alive kid play with the plastic bag, because they might suffocate, in wich case, you can just leave him in the bag. »
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

Bien-sûr, les enfants allergiques à l'arachide doivent être protégés. Nous devons faire attention à ne pas leur donner de nourriture qui en contient, et de garder à portée de main leurs traitements d'urgence. Ceux qui fabriquent ou qui servent leur nourriture doivent connaître leur allergie. Bien sûr... Mais peut-être que si toucher une cacahuète te tue, t'es peut-être juste supposer crever.

  • (en) Of course, children who have nut allergies need to be protected. We need to segregate their food from nuts, have their medication available at all times ; anybody who manufactures or serves food needs to be aware of deadly nut allergies. Of course... But maybe, if touching a nut kills you, you’re supposed to die.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

Bien-sûr, si tu te bas pour ton pays, et que tu te fais abattre ou blesser, c'est une vraie tragédie. Bien sûr... Mais peut-être que quand tu prends une arme et que tu vas dans un autre pays, et que tu te fais tirer dessus, ce n'est pas si bizarre. Peut-être que si tu te fais abattre par le type sur lequel tu étais en train de tirer, c'est un peu de ta faute.

  • (en) Of course, if you're fighting for your country, and you get shot or hurt, it's a terrible tragedy. Of course... But maybe, if you pick up a gun and go to another country, and you get shot, it's not that wierd. Maybe, if you get shot by the dude you were just shooting at, it's a tiny bit your fault.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.

[En parlant des smartphones] Comment on arrive à avoir cette incroyable technologie ? Parce qu'ils sont fabriqués dans des usines tellement pourries que les mecs se jettent du toit. Tu as le choix entre être une personne correcte et laisser quelqu'un souffrir atrocement en Chine pour que tu puisses laisser un commentaire de merde sur You Tube pendant que t'es en train de chier.

  • (en) How do we have this amazing micro-technology? Because in the factories where they're making this, they are jumping off the fucking roof cause this is nightmare in there. You can let someone suffer imimmeasurably far away just so you can leave a mean comment on You Tube while you're taking a shit.
  • Louis C.K., Oh My God (2013), écrit par Louis C.K.


Saturday Night Live (2014)[modifier]

Personnellement, je ne crois pas qu'il y ait un paradis. Je pense qu'il y a peut-être un Dieu, mais pas de Paradis. [...] Tu meurs, et tu te retrouve devant Dieu et tu dis « Hé Dieu, c'est où le Paradis ? », et il répond un truc du genre : « Putain, je sais pas qui c'est qui fait croire ça aux gens ! Qu'est-ce que je suis supposé faire, moi ? Je vous ai créé un univers et je devrait en plus vous faire un endroit génial pour après ? Vous êtes vraiment des connards avides là-bas en bas ! » « Bon, ben je vais où alors ? » « Reste là, debout dans cette pièce avec moi. » « Mais c'est nul ici. » « M'en parle pas ! Je suis coincé ici depuis 1983. » Ou un autre moment. Je sais pas quand Dieu a commencé...

  • (en) Personally, I don’t think there’s a Heaven. I think maybe there’s a God, but there’s no Heaven. I think that’s the best news you’re gonna get. You die, and you’re like, “Hey God!” And he’s like, “Yep?” And you’re like, “Where’s Heaven?” And he’s like, “I don’t know who’s telling people that! I’m supposed to make a universe and then another whole amazing place for afterwards?! You guys are greedy dicks down there!” “Well, where do I go?” “Just stand in this room with me now.” “I don’t like it.” “Tell me about it! I’ve been here since 1983.” Or whenever. I don’t know when God started…
  • Louis C.K., Saturday Night Live (monologue) (29 mars 2014), écrit par Louis C.K.

Je pense que si Dieu existe, il est pas comme celui de la Bible, parce que c'est une histoire bizarre. Il est Notre père et nous sommes Ses enfants. C'est tout. Où est notre mère ? Qu'est-ce qu'Il a fait à notre maman ? Il s'est passé quelque chose, forcément. Quelque part au Paradis, il y a une véranda sous laquelle est enterrée une femme. Quelqu'un doit vérifier le coffre de la bagnole de Dieu pour voir s'il n'y a pas de javel, de corde ou de fibres.
Comment on peut ne pas avoir de mère ? Au pire, peut-être que Dieu est divorcé, qu'il a une ex-femme. Dieu, c'est un père célibataire qui nous élève seul. Nous on prie et lui il fait genre « Je fais ce que je peux, OK ? Je suis tout seul là-haut. »

  • (en) I think if there is a God, I don’t know if it’s the one in the Bible, ’cause that’s a weird story, is He’s our father and we’re His children. That’s it. “Our father, who art in Heaven.” Where’s our mother? What happened to our mom? What did He do to our mom? Something happened. Somewhere in Heaven, there’s a porch with a dead lady under it, and I want the story. Somebody’s gotta check the trunk of God’s car for bleach and rope and fibers.
    Well, how can we not have a mother?! At least, maybe, God’s divorced. Maybe he has an ex-wife. God’s a single dad and He’s raising us alone and we’re praying… and He’s like, “I’m trying! It’s just me up here!” Maybe that’s what’s going on. Maybe your life is your time… this is our weekend with Dad, that’s what life is… and then when you die, you go to mom’s house…
  • Louis C.K., Saturday Night Live (monologue) (29 mars 2014), écrit par Louis C.K.


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Article sur Wikipédia.