Trou noir

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Image du trou noir supermassif M87* et de son disque d'accrétion.

Un trou noir est un objet dont l'intensité du champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper.

Citations[modifier]

La taille d'un trou noir est exactement proportionnelle à la masse du bulbe galactique dans lequel il se niche, soit le millième de cette masse.
  • Ces proportions parfaites s'expliquent parce qu'ils grossissent en même temps.
  • Citation choisie citation du jour pour le 15 décembre 2010.


Les systèmes des trous noirs gravitationnels de l'infiniment grand ont des propriétés physiques analogues à l'infiniment petit et sont régies par les mêmes équations.
  • à un signe près selon Cédric Villani
  • « Trous noirs : ils les recréent en laboratoire », Mathieu Grousson, Sciences et Vie, nº 1114, juillet 2010, p. 100


Pour comprendre ce qui se passe au cœur d'un trou noir, il faut une théorie quantique de la gravitation.


Un trou blanc n'est rien d'autre qu'un trou noir dès lors que le temps s'écoule à l'envers.
  • Citation de Renaud Parentani
  • « Trous noirs : ils les recréent en laboratoire », Mathieu Grousson, Sciences et Vie, nº 1114, juillet 2010, p. 102


Le trou noir est un drôle de cadavre... car en fait, rien n'est moins mort que lui.
  • Les trous noirs (1987), Jean-Pierre Luminet, éd. Pierre Belfond, coll. « Sciences », 1988  (ISBN 2-7144-2039-7), p. 132


Le projet majeur de la Wikimedia Foundation est un "trou noir" du référencement.


Une étoile ne devient une naine blanche que si sa masse est inférieure à 1,5 masse solaire. Si la masse de l'étoile est comprise entre cette valeur et 2,5 masses solaires, l'effondrement donne une étoile à neutrons [...] Si la masse de l'étoile est supérieure à 2,5 masses solaires, son noyau devient un trou noir ; l'effondrement ne dure vraisemblablement que 0,1 seconde.
  • La masse de Chandrasekhar s'élève précisément à 1,44 fois la masse du Soleil, soit 2,9.1030 kg
  • (de) Atlas de l'astronomie (1993), Joachim Herrmann (trad. Yvonne Sériès), éd. Librairie Générale Française, 1998  (ISBN 2-253-06453-X), p. 191


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Article sur Wikipédia.