Utilisateur:Thierry613/Brouillon

Citations « Thierry613/Brouillon » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Utilisateur:Thierry613
Aller à : navigation, rechercher

En cours de rédaction


Réflexions & propositions[modifier]

Face à ces constats alarmants, elle avance toutes sortes de propositions :

  • le but de l'école est de transmettre, d'expliquer, de faire en sorte que les élèves comprennent, qu'ils progressent, et de vérifier constamment, continûment, qu'ils ont vraiment appris[1] ;
  • parents et professeurs doivent faire front[2] ;
  • il faut des professeurs moins accrochés au mythe de l’enseignement républicain[2] ;
  • il faut s’occuper d’enfants qui accusent pour certains un immense retard culturel ou linguistique[2] ;
  • c'est la description de ce qui se passe dans la classe, des imprévus, des accidents, des réactions de l'enseignant, de celles des élèves, le tout associé à la nécessité de faire le programme, qui est la clef de toute solution[1] ;
  • chercher à être efficace, sans a priori[1] ;
  • accepter que la classe n'est pas un milieu chimiquement pur, que le cours est fait d'incidents qu'il faut exploiter, pas nier, sinon c'est le ressentiment assuré[1] ;
  • il faut constamment réactiver ce que les élèves ont acquis, gagner en cohérence[1] ;
  • revenir aux cadres[1] ;
  • si les élèves ne travaillent pas chez eux, on les fait réviser en classe ; les élèves adorent ça, les révisions, les quiz[1] ;
  • il faut retrouver une relation plus naturelle avec les élèves. Oser le bon sens, la simplicité, la rencontre[3] ;
  • s’adapter à ce que sont les élèves, plutôt que pleurer sur ce qu’ils ne sont pas ; se sentir responsable d'eux[3] ;
  • la relation pédagogique se construit au long cours, et un détail peut la remettre en question[3].
  • « Nous voilà oublieux de la vraie question : ce n'est pas tant le nombre d'heures qui compte que ce qu'on y fait. Des heures en plus, tant mieux. Mais pour quoi faire ? »[4]
  • « Un peu Jacqueline de Romilly, un peu Bruce Willis. »[5]
  • « Le collège est un théâtre. L'année, une comédie. Chaque journée, une scène. Chaque heure, une courte pièce. »[6]
  • tenir compte de tout ce qu'on voit et se servir de tout ce que l'on peut repérer pour enseigner[7] ;
  • faire écrire les élèves le plus possible par eux-mêmes, chaque heure, et essayer de faire en sorte qu’à la fin de la Sixième, ils sachent rédiger une page et demie[7] ;
  • la formation du professeur devrait intégrer la capacité à utiliser à bon escient des œuvres de fiction[7] ;
  • donner aux élèves tous les éléments pour qu’ils comprennent ce qui se passe autour d’eux[7] ;
  • les chefs d'établissements devraient venir dans les cours ; on devrait s'inviter bien plus souvent entre collègues ; les élèves devraient circuler un peu plus ; les stagiaires devraient aller voir la majorité des enseignants d'un établissement ; on devrait avoir le droit d'inviter des gens, des amis, des parents d'élèves, ses parents, ses enfants, des personnalités extérieures[8] ;