Page:Normand - Aiol.djvu/326

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Par le consel as gardes qui le tresor ont pris ;
« Si ont gehui le roi en ces cans desconfit :
« Aiol ton fil en mai(e)nent, en bataille l’ont pris. »
Quant l’entendi Elies, a poi n’esrage vis.
8560.iiii. fois se pasma li frans hon por son fil.

CCXI[1]

A Lengres jut Elies dolans et irascus.
Molt demaine grant deul de son fil c’a perdu(s) :
« Gentieus hon de boin aire, » dist li dus, « si mar fus !
« Makaire de Losane, tes cors soit confondus !
8565« Marchegai, boins chevals, por vos sui irascus,
« Car se je vos reusse, tous refuisse seurs.
— Sire, » che dist Gerars, « il est cha revenus,
« Li boins destriers de garde, ainques miedre ne fu
« Ja a mangiet d’avaine .i. grant sestier u plus. »
8570Quant l’entendi Elies, onques si liés ne fu.
Dameldé en aoure le pere de la sus :
« Sire pere de gloire, vos en ren ge salus !
« Le matin leverai, quant ert apareus,
« Et referai la guere al fer et a l’escu.
8575« Par icel saint apostle por cui Dex fait vertu,
« Teus se peut ore faire baus et lié[s] et seur[s]
« Qui en sera encore par la goule pendus. »

CCXII[2]

Molt demaine grant doel li dus et sa mollier,
Et regretent Aiol cortoisement et bien :
8580« Ai ! tant mar i fustes, nobile[s] chevaliers !
« Makaire de Losane, tes cors soit vergongiés,
« Qui departi nous as del millor iretier
« Qui onques fust en France en terre ne sous siel.
— Dame, » che dist li dus, « ce grant deul car laisiés :
8585« Onques de grant deul faire ne vi rien gaignier.
(b)« Quant je rai Marchegai, n’en donroi[e] .i. denier ;
« Le matin, se Dieu plaist, leverai tou[s] premier[s].

  1. — 8557 desconfis

  2. — 8575 qui