Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t3, 1878.djvu/576

La bibliotheque libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
566
PORT-ROYAL.

s'était adressé, pour le projet très réduit et modifié, à ce M. Mauconduy. — L'honneur de composer les premières Grammaires françaises dignes de ce nom était réservé à l'abhé Régnier des Marais et au Père Buffier. Lancelot, s'il avait voulu mener à bonne fin cette idée d'une Grammaire française , aurait dû ne pas tant craindre de suivre un peu son élève le prince de Gonti dans le monde et à la Gour ; il y aurait rencontré l'abbé de Dangeau, cet homme de qualité, grammairien passionné et philosophe ; ils auraient débattu à fond, dans l'embrasure d'une fenêtre à Versailles, quelques-uns de ces points délicats, où serait intervenu en souriant La Bruyère. Au lieu de cela, il se fit bénédictin, et s'en alla mourir exilé àQaimperlé, en basse Bretagne : c'était par trop aussi tourner le dos au bel usage et à l'Académie

  • .

Avec Lancelot, le plus considérable et le plus essentiel des maîtres de Port-Royal était M. Walon de Beaupuis, que nous avons vu Supérieur de l'école de la rue Saint-Dominique d'Enfer et de celle du Ghesnai. Il nous faut parler de lui plus au long, car c'est une de nos fi- 1. L'exil de Lancelot à Quimperlé dura quinze années, et ne se termina que le 15 avril 1695, par sa mort. Il était âgé de quatrevingts ans. Dans une lettre écrite de Quimperlé le IS avril 1695, c'est-à-dire trois jours après sa mort, on parlait dô lui en ces termes : « M. Lancelot, notre cher ami, est allé à Dieu le 15 de ce mois, vers les trois heures du matin. Il est mort comme un saint, et après sa mort, tout le monde lui est venu baiser les pieds. L'on fut obligé bientôt de fermer son cercueil, parce qu on venoit de toutes parts lui couper sa robe. Les dernières paroles qu'on lui entendit prononcer furent celles du Psaume cxviii : Vide humilitatem meam, et eripe me, quia legem tuam non sum ohlitus (Considérez rhumiliation où je suis, et daignez m'en retirer, parce que je n'ai point oublié votre loi). » — Sans prétendre juger au poids de l'éternelle balance , et fût-elle même aux mains du plus aveugle Destin, cela ne vaut-il pas encore mieux, ô homme, qu'une Grammaire française de plus ?