Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression/janvier 2010

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression
Aller à : Navigation, rechercher

Cette page liste les pages candidates à la suppression pour le mois de janvier 2010.

Page précédente : décembre 2009 — Page suivante : février 2010 — Page principale — Modifier ce cadre


Principe : Proposer un mot sur cette page est destiné à soumettre à la communauté des arguments qui pourraient induire son retrait (non respect des critères d’acceptabilité, absence d’attestation, attestation non utilisable du fait de l’ambiguïté du sens, variante ultra-minoritaire, graphie erronée, caractère non figé d’une locution, etc.). Si vous n’avez pas le temps de vérifier l’utilisation de ce mot, confiez cette tâche à d’autres en apposant le modèle {{vérifier}}. Les lecteurs seront ainsi alertés, c’est la seule urgence.

Démarche : Veuillez indiquer en bas de la page le nom de l’article (exemple ==[[prestidigitativement]]==), le motif et votre pseudo en tapant quatre tildes (~~~~).

S’il y a un consensus au bout de quelques jours, la page sera conservée ou supprimée selon les arguments des contributeurs.

Ajouter sur la page proposée {{supprimer ?}} (ou {{conserver ?}}, ou {{PàS}}) afin de créer un lien vers la discussion, ce qui le fera apparaître également dans la catégorie qui liste les pages proposées à la suppression.

S’il s’agit d’un copyvio, merci d’ajouter {{soupçonCopyright}} pour que la page soit classée dans les soupçons de travail sous droit d’auteur.

Avant d’ajouter un article sur cette page, merci de

  1. vérifier qu’il n’a pas déjà été proposé à la suppression en consultant
    1. les archives de Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression
    2. la page de discussion de l’article
  2. prendre connaissance des critères d’acceptabilité des articles pour décider s’il peut ou non être conservé sur le Wiktionnaire.

Après l’ajout d’un article sur cette page, merci de

  1. prendre contact par courtoisie avec le créateur de l’article pour l’informer de la contestation, au moyen du modèle Modèle:Avis Supprimer.

Si vous êtes un contributeur chevronné, consultez éventuellement les principes et tâches d'administration de cette page



Sommaire

en dépit

Traité : article transformé en redirection
✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 08:38 (UTC)


en dépit de existe déjà, et je ne connais pas d’utilisation de en dépit sans « de ». --Eiku (d) 24 décembre 2009 à 16:20 (UTC)

tout à fait, il y a aussi en dépit que j'en aie, qu'il en ait etc. mais il figure dans dépit, bref, je supprime incessamment en dépit ?! Henri Pidoux 5 janvier 2010 à 15:47 (UTC)
En fait, une redirection est peut-être mieux (après tout, les utilisateurs peuvent se tromper). J´ai fait la redirection, mais si la communauté le veut, on supprimera bien sûr. --Eiku (d) 11 janvier 2010 à 21:49 (UTC)
Oui, c'est bien. Si ça existe dans une autre langue, il faudra revoir ça, mais ce serait très surprenant... Lmaltier 11 janvier 2010 à 21:52 (UTC)
supprimer. - OLYBRIVS 23 février 2010 à 21:35 (UTC)

música para acompanhar

Traité : article supprimé
Avis pour la suppression. ✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 08:40 (UTC)


Encore un cas classique (créé par PiedBot). Lmaltier 24 décembre 2009 à 17:26 (UTC)

Ma demande me semble beaucoup moins évidente maintenant, c'est peut-être une locution figée. Malgré tout, en général, quand on cherche sur Internet música para acompanhar, on voit qu'il y a généralement un complément d'objet direct juste derrière (musique pour accompagner quelque chose), emploi qui ne justifie bien entendu pas la présence de cette page. Ce qu'il faudrait, c'est un vrai lusophone. Lmaltier 24 décembre 2009 à 17:57 (UTC)
Supprimer Mglovesfun (disc.) 5 janvier 2010 à 11:09 (UTC)

parler boutiques

Traité : article supprimé
Avis pour la suppression. --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 08:45 (UTC)


Je pense que la seule orthographe logique, et la seule courante, de la locution est parler boutique, et, qu'avec cette orthographe, ça signifie toujours (ou quasiment) parler de boutiques, qui n'est pas une locution figée, je pense (contrairement à parler chiffons). Lmaltier 2 janvier 2010 à 13:35 (UTC)

Cependant comme le montre l'article on trouve de rares attestations sur le Net, n'est-ce pas plutôt un {{ex-rare}} ? JackPotte 2 janvier 2010 à 13:40 (UTC)
Extrêmement rare, ça ne justifie pas l'inclusion d'une orthographe alternative, c'est ce qu'on appelle plutôt une faute d'orthographe. Lmaltier 2 janvier 2010 à 13:44 (UTC)
Je connaissais cette expression, mais pas dans le sens qui est marqué dans l'article. Plutôt dans le sens de "parler de choses qui intéressent à la fois les deux personnes, la plupart du temps des femmes". Quant au mot "boutiques", il sert surtout de prétexte, mais le thème de la discussion peut très bien ne rien avoir à voir avec ça. D'ailleurs, si on regarde les exemples sur Google, ils sont plutôt employés dans ce sens. Donc, a priori, rien à voir avec le travail. Chrisaix 2 janvier 2010 à 13:53 (UTC)

Il faut bien sûr conserver parler boutique, ça signifie parler travail. Je suppose que ça a été employé au départ par des commerçants (= parler de la boutique), mais ça s'est largement répandu dans tous les milieux professionnels. Lmaltier 2 janvier 2010 à 14:02 (UTC)

Cette variante orthographique est très minoritaire, de l'ordre de 2 ou 3% (sur Google comme sur Google livres), on flirte avec la limite de la faute d'orthographe...). Le ratio est différent (que sur Google) pour parlons boutique/-es. Voir ci-dessous, une citation "livresques".
    • Pour finir, parlons boutiques. Le PS a un grand projet : le quatrième réseau de salles, qui peut être analysé comme le moyen d'une politique vraiment socialiste du cinéma. (Cahiers du cinéma, n°326-330, Éditions de l’Étoile, 1981)
En revanche cette autre attestation explique le sens de « parler de boutiques » :
    • L’adjonction d’un nom, sans déterminant, suffit à donner le sujet du discours et les exemples sont nombreux : parler politique, parler affaires, parler littérature, parler boutiques, etc. On oscille entre expressions lexicalisées et formation ad hoc sur le modèle parler + X (sujet du discours), comme : parler bébés (au sens de parler de). (Laurence Rosier, Le discours rapporté: histoire, théories, pratiques], page 230, 1999)[1]
Compte tenu du ratio très faible on peut supprimer. Mais ce ratio est calculé d'après des résultats bruts de Google... il conviendrait de dénombrer mieux les attestations en les analysant (analyser leur sens). Stephane8888 Discuter 5 janvier 2010 à 10:47 (UTC)
De toute façon, la présence du "s" à boutique, rend nécessairement le ratio plus faible = Supprimer. Stephane8888 Discuter 5 janvier 2010 à 10:55 (UTC)

Je rappelle qu'une seule attestation d'un mot peut suffire à son admission, mais qu'ici on discute d'une variante orthographique. Quel est la différence entre une variante et une faute ? Le pourcentage relatif avec la forme majoritaire. Quel est le ratio "frontière" qui distingue une variante d'une faute ? Pour moi c'est environ 5 %. (Et pour vous ?) Cela dépend aussi du nombre total d'attestations : on ne juge pas pareil un mot courant (parfaitement lexicalisé et décrit) et un mot rare (pour lequel le locuteur (l'écrivain) n'a pas de références lexicographiques). Stephane8888 Discuter 5 janvier 2010 à 15:05 (UTC)

Je dirais au moins 10 % (pour les mots courants, et à condition qu'il ne soit pas évident pour tout le monde qu'il faille considérer ça comme une faute d'orthographe). Lmaltier 5 janvier 2010 à 17:01 (UTC)

nouveaux-nés

Traité : article conservé
Consensus ✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 08:51 (UTC)


Le pluriel de nouveau-né est nouveau-nés, nouveau étant à considérer comme un adverbe (nouvellement né). Imagine-t-on seulement de dire une nouvelle-née ? Larousse : nouveau nouveau-né, e adjectif et nom (pluriel nouveau-nés, es) Qui vient de naître. Mathieuw 3 janvier 2010 à 10:06 (UTC)

Tu as raison, le mot "nouveau" est considéré comme un adverbe. Néanmoins, certains auteurs l'accordent, comme le montre cette phrase écrite par Théophile Gautier : Une jeune servante, vue de dos, tenant la nouvelle-née, qui élève vers le ciel ses petites mains roses. Du coup, je pense que l'on pourrait quand même garder les formes au féminin et au pluriel, en précisant qu'il s'agit d'une orthographe fautive que l'on retrouve parfois dans certains livres. Chrisaix 3 janvier 2010 à 10:26 (UTC)
Je ne pense pas (je l’ai déjà dit) qu’il soit souhaitable ni judicieux ni opportun de signaler les fautes d'orthographe (créer un article avec orthographe fautive, c'est prendre le risque que la faute se répande). Il suffit de signaler à l’article nouveau-né que le seul pluriel correct, étant donné que nouveau est considéré comme un adverbe, est nouveau-nés. --Actarus (Prince d'Euphor) 3 janvier 2010 à 12:18 (UTC)

Quand Théophile Gautier écrit ce qu'il écrit, ce n'est pas une faute d'orthographe. Nous n'avons pas à juger sa qualité d'écriture, ni à penser qu'il écrit moins bien que nous. Lmaltier 3 janvier 2010 à 12:31 (UTC)

Et pourquoi ne serait-ce pas une faute d'orthographe ? Pourquoi n'aurions-nous pas à juger de sa qualité d'écriture ? Tous les écrivains sont-ils donc bons et infaillibles ?Mathieuw 4 janvier 2010 à 08:59 (UTC)
Je pense que vos deux avis ne sont pas contradictoires. Lmaltier, tu as raison sur le fait que nous ne devons pas juger l'orthographe d'un écrivain, et c'est ce que fait aussi le TFLi. Actarus, je comprends ton inquiétude de ne pas vouloir diffuser des choses fausses par le wiktionnaire, ce qui est tout à ton honneur. Je voudrais donc proposer la chose suivante : faire un REDIRECT des orthographes "fautives" vers l'article principal, sur lequel on explique la règle régissant ce mot, tout en signalant l'orthographe utilisée parfois par certains auteurs. Ainsi, un lecteur cherchant par exemple "nouvelle-née" saura sur l'article nouveau-né que cette orthographe est aujourd'hui incorrecte, mais qu'elle a déjà été utilisée par Théophile Gautier. Ainsi, il n'y a pas jugement sur l'auteur, ni diffusion d'informations fausses. Qu'en pensez-vous ? Chrisaix 3 janvier 2010 à 12:44 (UTC)
Que cela revient à entériner toutes les orthographes fautives qui ont échappé à l'écrivain et au prote. C'est une sottise.Mathieuw 4 janvier 2010 à 08:57 (UTC)

Je conserverais comme pages normales, avec les commentaires appropriés. Ce n'est pas diffuser une information fausse que d'expliquer que nouveau est généralement considéré dans les dictionnaires comme invariable dans ce mot, mais que, dans l'usage, il est aussi parfois considéré comme variable, en donnant l'exemple ci-dessus (mais il y a beaucoup d'autres exemples : Google trouve 36 400 pages pour "nouvelle-née" et 7 950 pour "nouvelles-nées" (entre guillemets)). Et cela en décrivant seulement, sans juger de ce qui est correct ou non. C'est comme ça qu'on informe le mieux les lecteurs. L'exemple de nouvelle-née montre que cela n'est en réalité pas une question d'orthographe (moi non plus, je ne suis pas pour inclure ce qui est de toute évidence une faute d'orthographe), mais une question d'invariabilité ou non. Lmaltier 3 janvier 2010 à 13:24 (UTC)

Ce n'est pas qu'il soit « considéré dans les dictionnaires comme invariable », ce qu'il est (à juste titre) considéré comme un adverbe. Or, les adverbes ne varient pas... --Actarus (Prince d'Euphor) 4 janvier 2010 à 08:32 (UTC)
OK, je suis d'accord avec toi. Maintenant, il faut trouver une formulation à mettre dans les articles correspondants. Chrisaix 3 janvier 2010 à 13:35 (UTC)
J'ai rajouté une note à nouveaux-nés. Est-ce que ça vous convient ? Chrisaix 3 janvier 2010 à 13:39 (UTC)
Je remplace l'usage tend par il arrive parfois que l'usage tende, parce que ce n'est quand même pas le plus courant... Lmaltier 3 janvier 2010 à 13:42 (UTC)
C'est très bien comme tu as fait. Tu a écrit : nouveaux-nés /nu.vo.ne/ masculin et féminin identiques. Tu es sûr qu'ils sont identiques... ? Chrisaix 3 janvier 2010 à 13:49 (UTC)
Ce n'est moi qui ait écrit ça, et je ne n'ai pas fait attention. Effectivement, c'est une erreur. Lmaltier 3 janvier 2010 à 13:55 (UTC)
J'ai juste complété la note en rappelant que ces formes variées ne sont pas considérées comme correctes par les grammairiens. --Actarus (Prince d'Euphor) 4 janvier 2010 à 08:32 (UTC)
Dans un même ouvrage, un auteur peut utiliser pour le pluriel alternativement nouveau-nés et nouveaux-nés. Voir la quantité d'auteurs adoptant cette pratique [2]- --Béotien lambda 4 janvier 2010 à 09:09 (UTC)
Je rappelerai simplement que « Google n'est pas l'Oracle ! » ; ensuite, ces auteurs, soit volontairement, soit (le plus souvent ?) par ignorance, dévient de la norme définie comme suit :
« Dans mort-né et nouveau-né, mort et nouveau sont considérés comme adverbes et restent invariables : Des enfants mort-nés, nouveau-nés. Des nouveau-nés. Une brebis mort-née, nouveau-née. Une fille nouveau-né (Acad.) » (Source : Adolphe V. Thomas, Dictionnaire des difficultés de la langue française, Larousse)
--Actarus (Prince d'Euphor) 4 janvier 2010 à 09:47 (UTC)
@Mathieuw. Tu as raison de dire qu'il faut garder un œil critique, même sur ce qu'écrivent les grands auteurs, et ne pas penser qu'ils sont la panacée en matière d'orthographe. Néanmoins, pour rejoindre ce que dit Actarus, on ne peut pas savoir s'il s'agit réellement d'une faute ou non. Est-ce volontaire de la part de l'auteur ? Est-ce dû à son ignorance vis à vis d'une règle ? Ou est-ce l'imprimeur qui s'est trompé ? S'agit-il d'une édition originale faite sous la direction de l'auteur ou une réédition ultérieure ? Il est impossible d'avoir une réponse à ces questions (sauf peut-être la dernière, et encore...). En revanche, là où Lmaltier a raison, c'est qu'il existe d'un côté des règles d'orthographe imposées par l'Académie française et ce que certaines personnes considèrent comme étant le français correct (et qui sont souvent en désaccord entre elles...), et d'un autre côté un usage courant allant parfois complètement à l'encontre de ces règles. Par exemple, la règle imposant la présence de deux "s" entre deux voyelles pour avoir le son /s/. Combien de mots en français échappent à cette règle ? Nombre d'entre eux ne sont plus considérés comme des fautes aujourd'hui (asymétrie, asymptote...). Il y a toujours eu des conflits entre le "bon usage" dicté par certains et "l'usage courant". C'est le cas concernant nouveau-né. Le wiktionnaire devant rester neutre, nous devons en théorie prendre en compte l'usage courant, sauf que, dans beaucoup de cas, ça nous dérange profondément. Par exemple, personne ici n'accepterait de rentrer "quatres" comme orthographe "d'usage" de quatre, même si on trouve 777.000 "attestations" sur Google. La barrière séparant l'usage courant de la faute d'orthographe est extrêmement subjective, et personne ici n'a le même avis sur la question. C'est pour cette raison qu'il nous faut essayer d'être le plus neutre possible et le plus exhaustif possible concernant les définitions et les notes sur les mots. Ce n'est jamais très simple. Mais en travaillant ensemble, on peut trouver une explication qui conforte tout le monde. Je reprends la note sur nouveaux-nés en tenant compte des arguments de chacun. Dites-moi ce que vous en pensez... Chrisaix 4 janvier 2010 à 10:32 (UTC)
J’en pense qu’entre les deux versions de ce diff, il y a eu du progrès. Ta note me convient bien : on reste descriptif, le lecteur est informé. S’il veut employer le mot, il pourra choisir la graphie qui lui parait la meilleure — en l’occurrence, nouveau-nés pour la grande majorité des visiteurs — en connaissance de cause. --Eiku (d) 4 janvier 2010 à 10:57 (UTC)
Est-ce qu'on pourrait avoir une référence plus précise à ce que dit l'Académie (un lien serait le bienvenu) ? Il faut noter que adverbe n'implique pas nécessairement invariabilité (cf. tout), le mot impliquant n'est donc pas tout à fait exact. Par ailleurs, je rappelle à nouveau que la question de base ici n'est pas celle de l'orthographe (la différence entre nouvelle-née et nouveau-née n'est pas une simple différence orthographique), mais l'usage concernant l'accord de la première partie du mot. Lmaltier 4 janvier 2010 à 21:47 (UTC)
J'ai fait la modification que tu as demandée : référence au Dictionnaire de l’Académie française (9ème édition), et j'ai enlevé le mot "impliquant". Quant à ce problème d'usage, il me semble que la formulation le prend en compte. Chrisaix 4 janvier 2010 à 21:58 (UTC)
Merci pour la référence. Ce dictionnaire indique nouveau-nés comme pluriel, effectivement, mais ne dit pas que ce nouveau doit être invariable, et il signale même qu'on rencontre le nouveau accordé au féminin (il ne le signale pas explicitement pour le masculin pluriel, mais on peut le supposer). La nouvelle note me semble donc trompeuse en ce qui concerne ce qu'indique l'Académie. Lmaltier 4 janvier 2010 à 22:10 (UTC)
J'ai changé le lien pour qu'il aille vers le TLFi, et plus vers le dictionnaire de l’Académie française. L'article est plus explicite, tu as raison. Chrisaix 4 janvier 2010 à 22:22 (UTC)
On ne peut pas citer l'Académie en mettant sur Académie française un lien qui n'a rien à voir avec elle. J'ai rendu ça cohérent. Lmaltier 5 janvier 2010 à 06:47 (UTC)

Les articles sont chouettes. Merci à tous. Cependant, n'est-ce pas trop catégorique de mettre :

Les lecteurs s'en tiennent à cela. Je sais... c'est pas notre faute, mais voyez ce que donne un moteur de recherche (Google) :


nouveaux-nés - Wiktionnaire
nouveaux-nés masculin Pluriel de nouveau-né. Récupérée de «
http://fr.wiktionary.org/wiki/nouveaux-n%C3%A9s » ...
fr.wiktionary.org/wiki/nouveaux-nés - En cache


Ça le serait moins (puisqu'on tient compte de la forme la plus courante) si on mettait :

Ou bien peut être en mettant :

Effectivement, ce serait mieux. Lmaltier 5 janvier 2010 à 16:56 (UTC)

Conserver. Mglovesfun (disc.) 18 janvier 2010 à 12:59 (UTC)

rétrocleptomanie

Je n’ai pas trouvé d’attestations. Mais je n’ai pas cherché très longtemps, il faut dire. --Eiku (d) 7 janvier 2010 à 16:08 (UTC)

1 attestation pour rétrocleptomane ici --Eiku (d) 7 janvier 2010 à 16:11 (UTC)
La page ne semble pas avoir exister ici en français. Mglovesfun (disc.) 18 janvier 2010 à 12:58 (UTC)

pensé-je, pensè-je, etc.

Traité : article supprimé
avait été créé comme test par Stephane8888 (d · c · b). Pas d'avis favorable à la conservation. Il n'est pas possible de créer toutes les flexions de verbes en ....é-je . Alors il ne faut pas commencer... --✍ Béotien lambda 13 avril 2011 à 07:23 (UTC)


Il n'y a pas lieu de faire ce genre d'articles. Sinon il faut faire mangé-je, mangè-je, dévoré-je, dévorè-je, avalé-je, avalè-je, etc. j'arrête, vous avez compris.

Il faut informer sur cet usage à la forme interrogative de la 1ère personne du singulier

L'article pensè n'est qu'un redirect, mieux vaut considérer comme exemple : trompè et trompé (section n°2).
Pour ceux qui veulent revoir les discussions et interrogations sur le sujet : voir ici, ici, ici, ici et là.
Les trop gros modèles {{note-je-postposé}} et {{note-je-postposé-ortho1990}} devraient plutôt renvoyer vers une annexe explicative.
Pour l'introduction de ces formes je pense qu'il faut se baser sur des attestations, même si ce sont des formes théoriques possibles. Sans quoi on risque de créer les formes en "è" (1990) pour des verbes inusités à cette date. Il faut bien distinguer, dans les attestations, les confusions avec aimai-je ou aimais-je... On entends parfois aussi le plaisant « me trompe-je ? » (/mə tʁɔ̃pʒ/) preuve que ces formes ne sont pas (ou plus) si naturelles que ça. Je pense qu'il nous faut conserver que la forme en "è", et pas xxxxè-je. Sauf pour les formes qui viennent spontanément à l'esprit (dussè-je, pensè-je, ...) pour lesquelles on pourrait faire un redirect. Stephane8888 Discuter 13 janvier 2010 à 15:32 (UTC)
Où vais-je, où cours-je, voyez dans quel état j'erre... Notre langue est pleine d'occasions de --Pjacquot 18 juin 2010 à 18:29 (UTC)

dataphile

Traité : article supprimé
N'a pas pu être sérieusement « occurrencé » --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:02 (UTC)


Je me suis épluché les 9 pages de résultats Google pour ne trouver qu'aucune attestation. JackPotte 14 janvier 2010 à 01:04 (UTC)

A vérifier, disons. J'ai trouvé beaucoup d'attestations pour le nom d'une entreprise, très peu (mais il y en a) pour le nom commun en anglais, et pour le moment, en français, rien, nada, nothing. Mglovesfun (disc.) 18 janvier 2010 à 12:54 (UTC)

jocarité

Traité : article conservé
Avis plutôt favorables ✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:08 (UTC)


Une seule et unique attestation sur Google books, pour moi cela n'en fait pas un mot français. JackPotte 14 janvier 2010 à 13:08 (UTC)

Pas un mot actuel, mais un ancien mot : il est cité par plusieurs dictionnaires, quand même. A moins, bien sûr, que tous ces dictionnaires se trompent. Mais je rappelle que Google livres ne couvre qu'une toute petite partie des publications écrites en français. J'ai changé variante orthographique en ancienne variante : ce n'est pas une variante orthographique. Lmaltier 14 janvier 2010 à 17:33 (UTC)
Je vais faire des recherches plus tard. Mglovesfun (disc.) 18 janvier 2010 à 12:57 (UTC)
Conserver : Une attestation (qui plus est lexicographique) avec une autre référence lexicographique (de l'Académie s'il vous plait) me paraît largement suffisant pour conserver l'article. Quand un mot est référencé dans un dictionnaire cela signifie qu'il existait des preuves de son existence (attestations ou témoignages d'utilisation). Les anciens lexicographes n'étaient pas moins rigoureux que nous. Stephane8888 Discuter 18 janvier 2010 à 14:28 (UTC)

Modèle:ISBN

Pas besoin de robot, ce modèle n'est plus utilisé et maintenant remplaçable. JackPotte ($) 16 janvier 2010 à 22:19 (UTC)

  Supprimer Il n’est plus utile. Mais avant de le supprimer, nous devons le remplacer pas un robot. — TAKASUGI Shinji (d) 4 juin 2010 à 17:20 (UTC)
Neutre, pour le remplacement par un robot mais plutôt pour garder le modèle (pour des raisons de comptabilité notamment). Cdlt, VIGNERON * discut. 24 juin 2010 à 10:53 (UTC)

Wiktionnaire:Log_de_protection

Traité : article supprimé
Unanimité --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:14 (UTC)


En nettoyant la liste des modèles vides demandés je suis tombé sur cette page périmée. JackPotte ($) 18 janvier 2010 à 00:06 (UTC)

Supprimer fort, comment une telle page peut-elle être utile ? Les pages spéciales font ce genre de chose, le nombre de protections depuis la création du Wiktionnaire doit dépasser les milliers. Supprimer fort, et vite. Mglovesfun (disc.) 18 janvier 2010 à 12:56 (UTC)
Supprimer : une page archaïque et inutile. Stephane8888 Discuter 18 janvier 2010 à 15:30 (UTC)

s’auto-inviter

Traité : article conservé
Majorité favorable--✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 07:29 (UTC)


Bonjour. Je m’auto-demande s'il ne faut pas supprimer cet article... J'ai donné les raisons suivantes « mot inventé ? En tout cas, en ce sens, on dit tout simplement « s'inviter » ». En conséquence de quoi, je demande à voir des attestations fiables (pas de forums de chat sur Internet ; vous voyez ce que je veux dire...) et vérifiables. Merci --Actarus (Prince d'Euphor) 21 janvier 2010 à 13:56 (UTC)

conserver. C'est moi qui ai créé cette page, mais ce n'est pas moi qui ai inventé le mot. Il est très facile de trouver des exemples d'utilisation (près de 3000 pages trouvées par Google rien que pour auto-invitée. J'en avais d'ailleurs mis 3, avec les références (voir la première version de la page), mais toutes les trois ont été supprimées depuis. Je suggère de les remettre (les mêmes ou d'autres). Cette proposition de suppression montre bien que les citations sont aussi utiles pour ça, pour prévenir les demandes de suppression inutiles. Mais, même quand il n'y a pas de citations dans la page, je suggère de ne pas proposer la suppression avant d'avoir fait un minimum de recherches. Lmaltier 21 janvier 2010 à 17:41 (UTC)
Euh... Tu inverses la charge de la preuve, là... --Actarus (Prince d'Euphor) 24 janvier 2010 à 08:01 (UTC)
Comment ça ? J'ai fourni des exemples prouvant abondamment que le mot existe. Et si je proposais à la suppression tous les mots que je ne connais pas, il y en aurait des centaines ou des milliers par jour, ce n'est pas comme ça qu'il faut faire. Lmaltier 24 janvier 2010 à 08:29 (UTC)
Oui, ce sont, encore une fois !, des attestations de forums où le niveau de français pratiqué est... disons... « faible », pour rester poli. --Actarus (Prince d'Euphor) 24 janvier 2010 à 08:58 (UTC)
Une des citations que j'avais mises était du Figaro. Mais le problème n'est pas là. Des attestations fiables pour un mot français, ce sont des attestations dont on est certain qu'elles sont écrites en français (et c'est le cas) et pour lesquelles on n'a aucune raison de soupçonner une faute de frappe ou d'orthographe sur le mot concerné (et c'est le cas aussi). Ce mot est aussi employé dans des livres publiés (voir Google livres), mais ces livres ne sont pas plus écrits en français que les forums. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il contiennent moins de fautes d'orthographe et de fautes de frappe, grâce aux correcteurs des maisons d'édition. Lmaltier 24 janvier 2010 à 09:31 (UTC)

Conserver car ce mot existe. Par contre, et je l'ai déjà dit à Lmaltier qui s'en fout, je suis contre le contenu de ses créations de flexion de verbes purement pronominaux comme auto-invitassent défini comme Troisième personne du pluriel de l’imparfait du subjonctif du verbe auto-inviter. Non, non et non ! La définition qui doit apparaître est Troisième personne du pluriel de l’imparfait du subjonctif du verbe s’auto-inviter et la page devrait d'ailleurs s'appeler s’auto-invitassent, avec une redirection de auto-invitassent vers s’auto-invitassent. --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 09:00 (UTC)

Non, il faut conserver auto-invita en tant que page à part entière, sinon on ne pourrait pas donner d'anagrammes, d'homophones, etc. pour cette forme qui existe pourtant. C'est comme pour tout de go : la page go doit citer cette locution, les lecteurs en ont besoin, car il y a de fortes chances pour qu'ils cherchent à go. Là c'est la même chose, la forme auto-inviter existe, et c'est là que les lecteurs risquent de chercher, car c'est à A qu'il faut chercher dans les dictionnaires papier pour trouver ce genre de mot. Mais je suis bien d'accord qu'il faut avoir à côté une page s’auto-inviter, car ça s'emploie normalement toujours avec le pronom (pour la plupart des formes du verbe, en tout cas). Lmaltier 24 janvier 2010 à 09:21 (UTC)
Non, non plus. auto-invita est une aberration. Troisième personne du singulier du passé simple du verbe auto-inviter ?. Tu détériores le Wiktionnaire avec ce genre de définition. Un lecteur, à la lecture de ta prose erronée, peut penser qu'il peut conjuguer auto-inviter et qu'il peut dire j'auto-inviterai, nous auto-invitions... --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 09:38 (UTC)
C'est comme si dire qu'une page go en français est une aberration (oublions le jeu). Je me préoccupe de l'utilité pour les lecteurs, c'est tout. Et puis, il faut se méfier des généralisations trop absolues, il peut y avoir des emplois non pronominaux même pour les verbes essentiellement pronominaux, on a déjà eu la discussion pour s'évader. Un exemple : Celui qui fait ça, il a auto-invité cheytan à ton mariage même si tu ne l'as pas invité, le DJ l'a fait pour toi, sheytan sera là du début à la fin ! (site sajidine.com). Nous ne décrivons pas la langue telle que nous la voudrions sur un plan théorique, mais pour les lecteurs, telle qu'elle se pratique. Faire autrement, ce serait vouloir prendre position en fonction de ses opinions. Lmaltier 24 janvier 2010 à 09:47 (UTC)
Je suis d'accord avec Béotien. La phrase que tu cites de sajidine.com est tout bonnement du charabia. Que le Wiktionnaire soit accueillant, « tolérant », soit, mais pas vis-à-vis du charabia !--Actarus (Prince d'Euphor) 24 janvier 2010 à 09:59 (UTC)
Eh bien, moi, je ne trouve pas du tout que ce soit du charabia. Comme quoi c'est une question d'opinion, de jugement... Lmaltier 24 janvier 2010 à 11:57 (UTC)
@ Lmaltier : Je ne dis pas que auto-invita n'a pas sa place, tu peux y mettre des homophones, anagrammes et tuti quanti, mais pas la définition Troisième personne du singulier du passé simple du verbe auto-inviter. Il faut mettre → voir s’auto-invita et une Note concernant la possibilité, très rare, d'un emploi non pronominal. Tu l'as très bien compris, mais peut-être que techniquement tu n'es pas capable de rectifier toutes ces bourdes et que tu t'accroches à des arguments qui ne tiennent pas la route. --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 10:02 (UTC)
@ Actarus --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 10:02 (UTC)
Mais le verbe, à la base, ne comporte pas le pronom, même quand il est quasiment toujours utilisé avec le pronom. Par exemple, vouloir se limiter à la forme avec le pronom se ou s' pour l'infinitif, c'est ça qui est trompeur. Un exemple très classique d'emploi de l'infinitif sans le pronom s' ou se : Arrêtons de nous auto-flageller ! Ce n'est pas pour rien qu'il faut chercher ces verbes à la lettre A dans les dictionnaires papier. Quant à créer des pages du genre te fourvoyas ou nous auto-flageller pour les verbes pronominaux, on ne l'a jamais fait, et je ne pense pas que ce soit judicieux, pour la simple raison que ce n'est pas la forme que les lecteurs iront rechercher s'ils cherchent ce que ça veut dire. Lmaltier 24 janvier 2010 à 12:07 (UTC)

Alors, fais comme ça : Page fourvoyas

Merci pour me signaler ces erreurs. Il y avait une erreur dans mon fichier d'entrée que j'avais corrigé, mais apparemment j'ai oublié des corrections. Je m'en occupe. Lmaltier 24 janvier 2010 à 13:00 (UTC)

Forme de verbe

fourvoyas /fuʁ.vwa.ja/

  1. Composant verbal utilisé uniquement dans la forme verbale te fourvoyas /tə fuʁ.vwa.ja/, deuxième personne du singulier du passé simple du verbe pronominal se fourvoyer.

--✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 12:51 (UTC)

C'est quoi t'esque qui s'y opposerait ? --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 13:10 (UTC)
C'est un mauvais exemple, parce que fourvoyer est un verbe transitif, pas seulement utilisé pronominalement. Sinon, on pourrait faire ça quand on en est sûr, mais c'est risqué de dire uniquement', ça ne peut guère se faire que manuellement. Et, de toutes façons, ce qui mis actuellement est correct, ce n'est pas erroné. Lmaltier 24 janvier 2010 à 13:27 (UTC)
C'est l'esprit de l'affaire qu'il faut prendre en compte et pas t'arrêter à l'exemple qui est informel. Je me demande si Chrisaix n'a pas raison concernant ta manière de glisser tout le temps pour avoir le dernier mot. Très énervant, très crispant. Je vais trouver un exemple "exact" pour te plaire et ne vais pas tarder à mettre le cas sur la Wikidémie, on verra bien ce que pense la communauté de tes flexions stupéfiantes de verbes purement pronominaux. --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 13:38 (UTC)
Eh, oh, je ne me suis pas arrêté à l'exemple, je n'en ai pas demandé un autre, j'ai répondu... Lmaltier 24 janvier 2010 à 13:46 (UTC)
...à côté. --✍ Béotien lambda 24 janvier 2010 à 15:34 (UTC)

Mar Báltico

En espagnol, le nom commun qui précède un nom propre s'écrit avec une minuscule; la page mar Báltico déjà existe. :) --Richiski 22 janvier 2010 à 00:02 (UTC)

 : Mar Báltico. Stephane8888 Discuter 24 janvier 2010 à 13:37 (UTC)
Et en portugais, c'est pareil non ? Stephane8888 Discuter 25 janvier 2010 à 21:50 (UTC)
déjà existe : Richiski est il un cousin de Yoda ? (--- []) Pjacquot 2 juin 2010 à 15:37 (UTC)

soignage

Traité : article conservé
Attestations sérieuses trouvées pour le sens "soin". JackPotte ($) 25 janvier 2010 à 21:04 (UTC)


Aucune définition à première vue dans Google. JackPotte ($) 24 janvier 2010 à 00:35 (UTC)

Conserver. Ce mot s'emploie très clairement. Le créateur de la page dit qu'il l'a inventé, mais il existait déjà. Il n'y a qu'à refaire le contenu. Lmaltier 24 janvier 2010 à 07:37 (UTC)
Conserver : Attesté dans des ouvrages édités. Stephane8888 Discuter 24 janvier 2010 à 13:11 (UTC)

dégoutage

Traité : article conservé
Majorité pour la conservation --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:18 (UTC)


Aucune attestation à l’emporte-pièce. JackPotte ($) 24 janvier 2010 à 00:39 (UTC)

Conserver. Il y a plein d'attestations... (Google trouve 63 900 pages pour dégoutage, il faut trier, mais quand même...). Lmaltier 24 janvier 2010 à 07:34 (UTC)
D'après Google livres il semble s'agir d'un mot du français d'Algérie. Stephane8888 Discuter 24 janvier 2010 à 13:08 (UTC)
Autant pour moi, c'est une variante de dégoûtage qui, lui, est référencé. → voir dégoûtage. Concernant dégoutage, il faut étudier le ratio des utilisations. En deçà de 15 ou 20% (pour ce mot assez rare) je suis d'accord pour supprimer dégoutage, ou du moins, faire un redirect. Stephane8888 Discuter 24 janvier 2010 à 14:08 (UTC)
Conserver --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:18 (UTC)

nique ta mère

Traité : article conservé
Majorité favorable --Diligent 23 juillet 2010 à 23:06 (UTC)


Hormis le paronyme, il n'a aucune valeur ajoutée à niquer sa mère. JackPotte ($) 25 janvier 2010 à 21:02 (UTC)

Il faudrait décider clairement qu'on n'accepte pas les locutions verbales conjuguées, du genre cassera la baraque. Il y en a quelques-unes, par exemple pisses dans un violon. Il y a même un modèle -flex-loc-verb-, que j'aurais tendance à supprimer (ce qui ne veut pas dire toutes les pages qui l'utilisent, il faut voir au cas par cas ce qu'il faut faire).
Ceci dit, on n'est pas dans ce cadre, c'est défini en tant que locution interjective, pour dire que ce groupe de mots est devenu une interjection. J'ai assez l'impression que c'est vrai, et que la présence de cette page est donc justifiée. Lmaltier 25 janvier 2010 à 21:39 (UTC)
Donc il faut corriger l'article, pas une interjection mais une forme conjuguée. Mglovesfun (disc.) 10 février 2010 à 13:08 (UTC)
C'est étymologiquement une forme conjuguée. Mais une interjection dans l'usage. Je serais davantage pour supprimer l'article niquer sa mère... ou plutôt pour en supprimer 3 des sens (interjectifs) et ne garder que « Je vais lui niquer sa mère » mais avec une définition plus générale car « Rouer de coup » me parait arbitraire. Stephane8888 Discuter 11 février 2010 à 22:42 (UTC)

Discussion:discrimination

Comme pour la page de discussion d’hétérophobie, ce contributeur utilise le Wiktionnaire pour publier des propos polémiques et politiques à l'encontre de parlementaire français (le maire de Cholet à travailler sur le PACS). Encore une fois, le Wiktionnaire ne traite pas des concepts associés aux mots, mais des mots eux même. Stephane8888 Discuter 25 janvier 2010 à 21:30 (UTC)

A mon avis, c'est le type de page à faire disparaitre systématiquement et dès qu'elle apparaît. Le propos du Wiktionnaire n'est pas d'alimenter de discussions à la con. Ne pas réagir vite systématiquement va attirer les mouches. Ceux qui ont des choses à dire et veulent en faire profiter l'univers ont des forums pour cela. Ils peuvent sauver l'Humanité sans nous. Donc, on supprime ces 2 pages. François GOGLINS 26 janvier 2010 à 11:03 (UTC).
Supprimer, mais en laissant un message pour dire qu'on a déjà abordé les discriminations hétérophobes sans qu'aucune expression y ait été retenue comme idiomatique. JackPotte ($) 26 janvier 2010 à 11:26 (UTC)
Supprimer sans délai et bloquer, si nécessaire, le contributeur, s'il continue à utiliser le Wiktionnaire comme tribune politique. --Actarus (Prince d'Euphor) 27 janvier 2010 à 11:28 (UTC)
Supprimer, ça n'a pas d'intérêt dans le cadre du Wiktionnaire. Lmaltier 28 janvier 2010 à 18:04 (UTC)
Supprimer. - OLYBRIVS 29 janvier 2010 à 11:48 (UTC)

Discussion:hétérophobie

Supprimer comme ci-dessus. JackPotte ($) 28 janvier 2010 à 17:37 (UTC)
Supprimer, idem. - OLYBRIVS 29 janvier 2010 à 11:49 (UTC)

démarrer son chapeau

Traité : article supprimé
Sens transféré dans démarrer --✍ Béotien lambda 27 février 2010 à 09:37 (UTC)


Je suggère de transférer le sens dans démarrer, puis de supprimer la page : c'est marqué île Maurice, mais j'ai vu des références disant que c'est utilisé au Canada, et pas seulement pour le chapeau : on peut démarrer ses souliers. Lmaltier 26 janvier 2010 à 20:25 (UTC)

Il faut d'abord ajouter le sens à démarrer avec une attestation, et après je pense que je suis d'accord. Mglovesfun (disc.) 26 janvier 2010 à 21:04 (UTC)

-ノート

Traité : article supprimé
À la demande d'un contributeur japonais qui a toute notre confiance. CHRISAIX 11 février 2010 à 23:17 (UTC)


Ce n’est pas un suffixe japonais mais une transcription japonaise du suffixe anglais -naut. On ne crée pas de nouveau mot avec -ノート en japonais. — TAKASUGI Shinji (d) 27 janvier 2010 à 01:48 (UTC)

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html