chamois de bronze

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier]

chamois de bronze \Prononciation ?\ masculin

  1. (France) Récompense dans l’épreuve de slalom de ski alpin du chamois, organisée par l'école de ski français, située entre le cabri et le chamois d’argent.
    • Un chamois de bronze, dirai-je à Masséna, on est deux à l'avoir eu, j'y ai laissé mes deux skis, brisés net à l'épreuve du muret, j'ai failli tuer ma mère. Vit-on seulement l'ombre d'un chamois vivant se déhancher sur les pentes vosgiennes, je n'en ai pas la moindre idée. Masséna se flattant d'une aisance aérienne aux divers slaloms du chamois, au col de Balme, en partie grâce à des planches Kneissel de compète et des fixations Rossignol tout Inox, j'ai répliqué — un cran au-dessous car tel est mon honneur en amitié — par ce modeste chamois déjà bien lourd à coltiner sur les épaules d'un skieur débutant. — (Yann Queffélec, Le piano de ma mère, 2010)
    • Effectuée en compagnie de Maurice Herzog et du guide de haute montagne André Contamine, cette descente nécessitait technicité, courage et sang-froid. Giscard, chamois de bronze, racontera quelques jours plus tard son « exploit ». — (Georges Valance, VGE : une vie, Flammarion, 2011)
    • Deux mois et demi plus tard, chamois de bronze et première compétition minimes lors d'un stage de ski à Courchevel : « 18 mars 1977 : j'ai eu mon chamois de bronze et j'ai gagné une médaille. J’en pète de joie ! » — (Alexandre Duyck, Chantal Mauduit : elle grimpait sur les nuages, 2017)

Voir aussi[modifier]