exutoire

Definition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin exutus, participe passé du verbe exuere (« dépouiller, mettre à nu, ôter »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
exutoire exutoires
\ɛɡ.zy.twaʁ\

exutoire \ɛɡ.zy.twaʁ\ masculin

  1. Dispositif qui sert de trop-plein dans un réseau d’égouts.
    • L’évacuation des eaux usées a été conçue dès l’origine selon un principe gravitaire assurant leur écoulement naturel vers leur exutoire au point le plus bas : la Senne, dont l’évolution est abondamment évoquée dans le musée. Plusieurs artifices (siphons, pompes, etc.) facilitent cette progression. — (Arnaud Farr, « Visite dans les entrailles de la capitale » sur DH.net, 18 novembre 2015. Consulté le 1er juin 2018)
  2. (Par extension) Tout dispositif qui sert à juguler un excédent.
    • Le seul exutoire des eaux du marais étant le Petit-Morin au pont de Saint-Prix, il apparaît évident que l'entretien de cette rivière (faucardage et curage) doit être régulier, sinon le drainage serait insuffisant et l'eau stagnerait sur les terres voisines, rendant ainsi toute culture impossible. — (Le Génie civil, vol. 148, Paris : Dunod, 1971, p. 208)
    • Ils ne l’ont donc jamais enfin regardée cette étrange rivière, cet exutoire de toutes les crasses. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
  3. (Figuré) Activité qui sert de dérivatif à des émotions trop fortes.
    • Dans une époque pas très drôle, le rire est devenu un exutoire nécessaire. — (Sandrine Blanchard, « Pourquoi y a-t-il tant d’humoristes en France ? », Le Monde. Mis en ligne le 19 avril 2019)
    • Si l’on échangeait à la face les uns des autres autant d’injures qu’on s’en écrit dans la presse, la vie serait un éternel combat, une intolérable querelle. La presse est donc un exutoire pour la haine et le ressentiment. Triste service rendu à l’humanité ! — (George Sand, Souvenirs et idées, 1904)
    • Et les camarades bien divers d’agir en sourdine, de miner peu à peu les résolutions les plus vaillantes, prêcheurs d’oubli, de laisser-courre, d’exutoires ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Alors que les employés [u]krainiens s’activaient à mettre en place la scène pour la remise du trophée et que les journalistes cherchaient tous une réaction de l’un des acteurs de la rencontre, Ronaldo cherchait lui un exutoire pour déverser sa frustration, et par la même occasion redevenir le centre d’attention. — (Mekki Benchehida et David Mandjack, « Cristiano Ronaldo, le Narcisse du football moderne » sur Blasting News.com, 30 mai 2018. Consulté le 1er juin 2018)
  4. Ouverture destinée à la ventilation d’un bâtiment, notamment au désenfumage en cas d’incendie (exutoire de fumée).
  5. (Hydraulique) (Drainage) Issue par laquelle l’eau d’un cours d’eau, d’un lac, d’une nappe, s’écoule par gravité.
    • Le Thiou, exutoire du lac d’Annecy.
  6. (Hydraulique) (Drainage) En drainage particulièrement, ouvrage recevant l’eau du collecteur.
  7. (Médecine) (Vieilli) Ulcère artificiel qui sert de dérivatif pour permettre l’épanchement de liquides organiques.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dispositif qui sert de trop-plein dans un réseau d’égouts (1) :

(Drainage) Issue par laquelle l’eau s’écoule (5) :

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • « exutoire », FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France.
  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (exutoire), mais l’article a pu être modifié depuis.