Résultats 41 - 50 sur un total 272 pour  Wikisource / clio rouen / Wikisource    (1401561 articles)

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/20 Imprimer cet article

Il fallut s’arrêter aux portes. Nous étions à la fin de ce mois où un lieutenant italien avait pu conduire, de Modane au front de l’Aisne, Lina Pellegrini déguisée en matelot, il avait remarqué que les marins, on ne saura jamais pourquoi, pouvaient sans qu’on leur demandât aucun

wikisource.org | 2016/10/23 14:06:41

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/21 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/21 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. qu’elle n’était pas matelot, retira donc ses mains de ses poches, laissa donc tomber ses cheveux, mit

wikisource.org | 2016/10/23 14:10:12

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/22 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/22 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. Provins d’ailleurs semblait une ville folle. Au bruit de notre moteur, chefs et soldats se dissimulaient

wikisource.org | 2016/10/23 14:11:05

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/23 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/23 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. ses vêtements l’on est, même dans l’état-major, petit et nu. Ce n’était pas pour faire des mannequins

wikisource.org | 2016/10/23 14:16:08

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/24 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/24 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. car le général avait ordonné le képi rouge à partir de midi, et l’avion allemand à midi avait pu

wikisource.org | 2016/10/23 14:19:21

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/25 Imprimer cet article

Ainsi se passa ma soirée... dans les transes. J’avais un col rabattu, les sentinelles me rendaient les honneurs avec pitié comme à ceux, décolletés, que l’on guillotine. J’évitais les cours intérieures, les façades. Je remis mes ordres par les fenêtres qui donnaient sur les routes

wikisource.org | 2016/10/23 14:21:08

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/26 Imprimer cet article

Enfin le soir tomba, et nous nous retrouvions dans les tonnelles, au bord de la Fausse Voulzie. La journée de bureau close, tous les officiers venaient se mettre au frais dans les grands fossés de Provins, au frais et au repos, dans les plus larges tranchées de France, les plus tranquilles

wikisource.org | 2016/10/23 14:22:50

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/27 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/27 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. était calme, et, de tant de téléphones, de tant de radios, un seul prévoyait pour la nuit du travail

wikisource.org | 2016/10/23 14:24:35

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/28 Imprimer cet article

Le lendemain, à cinq heures, je compris pourquoi le colonel directeur de l’infanterie, pendant tout le dîner prévenant, m’avait soudain demandé à voix basse si j’aimais Falconnet, m’approuvant à voix haute de l’aimer, puis à voix haute si j’aimais Natoire, me blâmant à

wikisource.org | 2016/10/23 14:26:50

Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/29 Imprimer cet article

Page:Giraudoux - Adorable Clio .djvu/29 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. j’emporterais à Limoges, où était sa femme, deux objets détournés de Paris par crainte des obus,

wikisource.org | 2016/10/23 14:29:36