-

Résultats 1 - 10 sur un total 644 pour  Wikipedia / sql / Wikipedia    (1342228 articles)

SQL Ledger Imprimer cet article

SQL Ledger est distribué sous les termes de la licence publique générale GNU . [ modifier ] Liens externes Site de SQL Ledger Github repository (inofficiel) Portail des logiciels libres Catégories  : Logiciel libre sous licence GPL Logiciel comptable Application web Logiciel

wikipedia.org | 2013/4/27 12:47:20

Microsoft SQL Server Imprimer cet article

Pub_shanghai02

Windows NT. Microsoft a continué de commercialiser le moteur de base de données sous le nom de SQL Server Tandis que Sybase, pour éviter toute confusion, a renommé Sybase SQL Server en Sybase Adaptive Server Enterprise. Microsoft SQL Server fait désormais partie de la stratégie

PL/SQL Imprimer cet article

PL SQL est disponible dans Oracle Database (depuis la version 7), TimesTen In-Memory Database (depuis la version 11.2.1) et IBM DB2 (depuis la version 9.7). Il permet de combiner des requêtes SQL et des instructions procédurales (boucles, conditions...), dans le but de créer des traitements

wikipedia.org | 2013/4/26 16:25:59

Microsoft SQL Server Desktop Engine Imprimer cet article

En 2005 , lors de la sortie de SQL Server 2005 , Microsoft a remplacé SQL Server 2000 Desktop Engine par SQL Server 2005 Express Edition . L’assistance technique pour SQL Server 2000 Desktop Engine a cessé le 8   avril   2008 [ 2 ] . Microsoft indique que SQL Server Desktop Engine

wikipedia.org | 2012/6/11 13:08:27

SQL:2011 Imprimer cet article

Voici quelques ajouts notables apportés par la norme SQL :2011 [ 2 ] Des extentions au mot clef WINDOW tel que NTILE , LEAD , LAG , FIRST_VALUE , LAST_VALUE , NTH_VALUE , GROUPS . La possibilité d'utiliser un INSERT , UPDATE , DELETE , ou MERGE comme table dérivée. L'apparition de

wikipedia.org | 2013/3/3 9:14:27

Injection SQL Imprimer cet article

Une injection SQL est un type d' exploitation d'une faille de sécurité d'une application interagissant avec une base de données, en injectant une requête SQL non prévue par le système et pouvant compromettre sa sécurité . Sommaire 1 Exemple 1.1 Attaquer la requête

wikipedia.org | 2013/2/18 21:33:49

SQL Slammer Imprimer cet article

Le 25 janvier 2003 à partir de 05 h 30 UTC , le ver informatique SQL Slammer a débuté sa propagation [ 1 ] , [ 2 ] . Il se répandit si rapidement qu'il infecta la plupart de ces victimes durant les dix premières minutes de l'attaque [ 2 ] . C'est une vulnérabilité de Microsoft SQL

wikipedia.org | 2013/5/8 3:50:06

Transact-SQL Imprimer cet article

Le Transact SQL (T SQL ) est une extension propriétaire de Sybase et Microsoft au langage SQL . Transact SQL a été développé à l'origine par la société Sybase, dès les premières versions de son moteur de base de données du même nom. De manière similaire au PL SQL d'Oracle

wikipedia.org | 2012/12/9 8:32:33

SQL Buddy Imprimer cet article

Il est actuellement disponible dans 47 langues. Il distribué avec WAMP , en alternative à son concurrent phpMyAdmin . [ modifier ] Voir aussi phpMyAdmin MySQL [ modifier ] Liens externes Site officiel Portail de l’informatique Catégories  : Système de gestion de base

wikipedia.org | 2013/4/27 15:54:36

Hint (SQL) Imprimer cet article

Sur les bases de données , plusieurs implémentations de SQL utilisent des hint (mot anglais signifiant "suggestion") comme addition au SQL standard pour indiquer au moteur SQL comment exécuter une requête. Par exemple, le hint peut indiquer de n'utiliser que très peu de mémoire

wikipedia.org | 2013/3/19 17:27:01